Archive | 02 février 2013

14es Assises nationales de l’énergie : les territoires au cœur de la transition écologique

Cet évènement était consacré au thème de la transition énergétique. Objectif : échanger et débattre autour du rôle des collectivités territoriales face aux enjeux énergétiques et climatiques.

Initiées en 1999 par la Communauté urbaine de Dunkerque, les Assises sont devenues en quelques années le rendez-vous incontournable des acteurs de l’énergie, qu’ils soient élus, industriels, collectivités, associations, consommateurs, entreprises ou chercheurs.

Pendant trois jours, près de 1500 participants se sont retrouvés pour découvrir, débattre, échanger des idées, mais surtout des moyens et des outils. Au programme : 29 ateliers, 80 forums, des tables rondes et de nombreuses conférences. Cinq thèmes seront déclinés lors de plusieurs tribunes animées par des experts et des personnalités : renforcer les capacités d’action locale ; connaître les ressources, les flux et les contraintes de son territoire ; repenser la question financière ; inventer une nouvelle gouvernance locale et aménager son territoire pour réduire les consommations énergétiques.

Deux événements grand public étaient ouverts à tous :

- Après avoir arpenté et étudié l’Arctique depuis 30 ans, l’explorateur franco-canadien Bernard Voyer a dressé le bilan écologique, politique et humain de la situation environnementale actuelle et a donné les clés pour agir et innover.

- De nombreux élus ont échangé sur le rôle incontournable des collectivités territoriales et des citoyens dans la réussite de la transition énergétique nécessaire à une lutte efficace contre le changement climatique.
la métro

Catégorie La Métro, La Métro, énergiesCommentaires fermés

La région Rhône-Alpes en marche vers la transition énergétique

Delphine Batho, s’est rendue en Rhône-Alpes, région particulièrement mobilisée pour la transition énergétique, les 31 janvier et 1er février 2013. La ministre a visité plusieurs établissements de la région mobilisés sur ce thème.

A l’occasion de son déplacement dans la région, Delphine Batho a fait un tour d’horizon des acteurs de la transition énergétique en visitant plusieurs sites :

  • Delphine Batho a d’abord visité l’entreprise, Photowatt International, l’unique fabricant intégré en France de cellules photovoltaïques à base de silicium.
  • Elle s’est, ensuite, rendue à la Clôture des 14e Assises Nationales de l’Energie sur la transition énergétique, qui se sont déroulées à Grenoble cette année.
  • La ministre est aussi allée au barrage de Sautet Cordéac puis au chantier hydroélectrique de Romanche-Gavet
  • Delphine Batho a également Inauguré le site d’Alstom Hydroélectricité, un des leaders mondiaux dans la recherche et le développement de technologies hydro-électriques, avec Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
  • L’entreprise Energy Pool a, ensuite, été présentée à la ministre. Cette société développe des services d’effacement pour gros consommateurs d’électricité afin de répondre aux besoins du système électrique en cas de pic de demande.
  • Enfin, la ministre s’est rendue à l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) qui développe, depuis 5 ans, des technologies sur toutes les applications du solaire. Son objectif premier est d’innover au service de la filière industrielle française du solaire. L’institut est aujourd’hui l’un des plus importants d’Europe.

La région Rhône- Alpes est fortement productrice mais aussi consommatrice d’énergie, l’enjeu de la transition énergétique y est donc notable .

Barrage en Rhône-Alpes © Laurent Mignaux/METL-MEDDE

La région produit beaucoup plus d’énergie que la moyenne des autres régions (18% de la production nationale, soit 120 000 GWh/an) et consomme également plus que la moyenne des autres régions (10,3% de la consommation nationale, soit 60 000 à 65 000 GWh/an).

15,5% de la production d’énergie provient des énergies renouvelables, la région Rhône-Alpes dispose de nombreux atouts à valoriser pour contribuer au développement des énergies renouvelables :

  • des ressources hydroélectriques importantes
  • un gisement important de biomasse qu’il convient de valoriser
  • un ensoleillement favorable pour le développement des installations solaires photovoltaïques et thermiques
  • des ressources en vent

Concernant les énergies renouvelables, l’énergie majoritaire est l’énergie hydraulique (75%), suivie de l’énergie bois (20%). Depuis 1999, la région ne produit plus d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) et l’ensemble de l’énergie produite en Rhône-Alpes l’est sous forme d’électricité et d’énergie renouvelable. La production d’énergie primaire en Rhône-Alpes est essentiellement nucléaire (90%). Rhône-Alpes, avec 14 réacteurs sur les 58 nationaux, représente plus de 20% de la production nationale nucléaire en 2005. La région Rhône-Alpes a connu une croissance de sa production d’EnR (énergie renouvelable) plus marquée que la France sur la période 2005-2008.

La consommation d’énergie finale en Rhône-Alpes, corrigée des variations climatiques, est de 15 500 kilotonnes équivalent pétrole en 2008 soit un peu plus de 2,5 tep/habitant. Au regard du « poids » économique, territorial & démographique de la région dans le pays, Rhône-Alpes consomme légèrement plus que la moyenne des autres régions (10,2% de la consommation nationale alors qu’elle représente 9,8 % de la population).

Cette consommation est le reflet du développement économique régional, plus avancé que la moyenne nationale (PIB par habitant et par emploi sensiblement supérieurs à la moyenne).


Le débat sur la transition énergétique s’articule en Rhône-Alpes

Dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, lancé par la Gouvernement, en novembre 2012, la région Rhône-Alpes se mobilise de plusieurs façons.

  • L’agence régionale de l’Energie et de l’Environnement, Rhonalpénergie-Environnement, assurera l’animation du débat et la labellisation des initiatives sur le territoire.
  • Une campagne de mobilisation des collectivités, des acteurs et des réseaux a été lancée entre fin décembre et mi-janvier. Les acteurs locaux pourront proposer faire vivre le débat par la mise en place de réunions grand public d’acculturation au sujet de la transition énergétique, des événements thématiques avec production de contributions : réseaux de chaleur, gaz de schistes, solaire …
  • Le conseil régional a également ouvert un espace spécifique dédié à la transition énergétique sur son site : www.rhonealpes.fr/872-transi…
  • Un colloque sur l’énergie est prévu en avril 2013 : Transition énergétique : quels moyens et quelles nouvelles compétences pour les collectivités ? Ouvert aux collectivités locales et territoriales, aux ministères et services déconcentrés de l’Etat et aux entreprises locales, ce colloque aura pour objectifs de :

    *mettre en évidence des enjeux et des potentiels par une présentation de bonnes pratiques illustrant la transition énergétique dans les territoires
    *réaliser la synthèse des besoins nécessaires pour généraliser ces bonnes pratiques
    *échanger sur la faisabilité de l’obtention de ces moyens.

Catégorie énergiesCommentaires fermés

Concertation sur un nouveau projet de l’enseignement agricole

Stephane LE FOLL a rencontré  les membres de l’observatoire national de l’enseignement agricole (ONEA) pour échanger sur la préparation de la Loi d’avenir, la place de l’enseignement agricole, ainsi que sur le rôle de l’ONEA.
A cette occasion il a annoncé qu’il souhaitait confier à Henri Nallet, Président de l’ONEA, ancien Ministre de l’Agriculture, le pilotage de la concertation qui sera réalisée entre mars et juin, pour rebâtir le projet de l’enseignement agricole.
Ces travaux doivent venir alimenter la Loi d’avenir sur l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt qui doit permettre de donner un nouveau souffle à l’enseignement agricole.

©Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr

L’enseignement agricole est confronté à un double défi :
- préparer la nouvelle génération d’agriculteurs à être les acteurs de la révolution agroécologique,
- contribuer à la promotion sociale de tous les jeunes et leur permettre une bonne insertion scolaire et professionnelle.

La concertation pour un nouveau souffle de l’enseignement agricole associera tous les acteurs et partenaires de l’enseignement agricole : élèves, stagiaires, étudiants, familles, représentants des personnels, des collectivités, des professionnels de l’agriculture et des spécialistes de l’éducation.

Elle s’articulera autour de quatre thèmes majeurs :

1. « La promotion sociale et la réussite scolaire »,
2. « Enseigner à produire autrement »,
3. « L’ouverture internationale, l’Europe et la mobilité des jeunes »,
4. « la formation des enseignants »

Les groupes de travail seront réunis à l’occasion d’un séminaire les 28 et 29 mars dans un lycée agricole en présence du Ministre de l’agriculture, Stéphane LE FOLL et du Ministre de l’éducation nationale Vincent PEILLON.

Cette concertation vient en complément de la mission confiée à Bernard Chevassus-au-Louis par le Ministre de l’agriculture, centrée sur la structuration de l’enseignement supérieur agronomique. Ces deux missions contribuent à la réflexion initiée dans le cadre de la préparation de la loi d’avenir sur l’Agriculture, l’Agroalimentaire et la Forêt.

L’enseignement agricole, deuxième réseau du système éducatif français a toujours montré sa capacité d’initiative, d’expérimentation et bénéficie d’un taux de réussite scolaire important et d’insertion professionnelle de plus de 90%. Ce réseau éducatif, qui accueille près de 400 000 apprenants jeunes et adultes a la particularité de proposer, dans les mêmes établissements la formation par voie scolaire, l’apprentissage et la formation professionnelle pour adultes. Le réseau des établissements dispose d’ateliers technologiques et d’exploitations agricoles qui sont utilisés à des fins pédagogiques.
L’enseignement agricole a su développer un lien fort avec la société et a la particularité d’une gouvernance des établissements associant les professionnels et les usagers.

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Les bovins viande en Rhône-Alpes

Rhône-Alpes compte 170 000 vaches allaitantes dont 43 % dans la Loire. La race charolaise domine ; les troupeaux sont de taille modeste. Beaucoup de
jeunes animaux maigres quittent la région avant d’être engraissés.
La majorité de l’engraissement régional est regroupé dans l’Ain, la Loire et l’Isère.
Les exploitations spécialisées bovin viande représentent 5 % du potentiel économique de l’agriculture régionale ; seulement 41 % d’entre elles sont de dimension économique* moyenne ou grande.
La région produit 71 000 tonnes équivalent carcasse de viande bovine finie y compris les
animaux issus de la filière laitière.
La vente en circuits courts et les signes de qualité permettent de mieux valoriser la production.

Pour prendre connaissance de la totalité de ce dossier issu du recensement agricole 2010: cliquer ici:

Accédez à la publication

Catégorie filière viandeCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+