Catégorie | nature, transport

Neige: vigilance jaune…

L’amélioration des conditions météorologiques permet le passage du niveau d’alerte en vigilance jaune. Toutefois, cet épisode neigeux s’inscrit dans la durée avec une diminution de l’intensité des précipitations.

Cet événement a mobilisé plus de six cents personnes sur le terrain (militaires de la gendarmerie nationale, agents du Conseil Général et d’AREA). 1120 tonnes de sel ont été répandues sur l’ensemble du réseau routier. Enfin, près de 700 poids-lourds ont été stockés sur les autoroutes en raison des restrictions de circulation prises par la préfecture. Tous ces poids-lourds ont repris, à cette heure, la route et la circulation est fluide.

2500 clients ont été privés d’électricité ce matin. A l’heure actuelle, il ne reste que 300 clients pour lesquels les lignes n’ont pas été rétablies. ERDF met tout en œuvre pour rétablir son réseau au plus vite.

Ce matin, à 7h30, un bus transportant 47 enfants venant de Marange-Silvange en Mozelle a été bloqué sur la RD 1075 près de la commune de St Maurice en Trièves. Le Maire de la commune du PERCY a été aussitôt sollicité par la préfecture pour accueillir ces enfants. Ils ont trouvé refuge dans la salle des fêtes et ont pu se restaurer avant de reprendre leur route vers Gap à 14h précédé par un chasse-neige.

A 10h40, 56 enfants d’une classe de CM2 et leurs six accompagnateurs venant de Neuilly sur Seine ont été pris en charge par le service de sécurité civile de ville de Grenoble à la Gare SNCF et ont été abrités à la Maison des habitants du Quartier St Bruno avant de reprendre leur route vers Laffrey où ils sont arrivés sans encombre en empruntant un autre itinéraire que la rampe de Laffrey.

A 12h40, 47 enfants de CE2/CM1 et leurs six accompagnateurs venant de Neuilly sur Seine ont également été pris en charge par le service de sécurité civile de ville de Grenoble à la Gare SNCF avant de reprendre leur route vers Barcelonette. Au niveau du col de Lus la Croix Haute, un chasse-neige leur a ouvert la voie. La Préfecture du département des Hautes Alpes suit leur acheminement vers leur destination finale.

Le besoin de suspendre les transports scolaires n’est plus avéré. Ce service est donc intégralement rétabli dès demain matin.

L’interdiction de circulation pour les poids lourds de plus de 7,5 tonnes a été levée, ce jour, à 13h sur le réseau autoroutier isérois. Leur circulation est limité à 70 km/h et les dépassements sont interdits.

La circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes demeure toutefois interdite en Isère : sur l’autoroute A51 ainsi que sur la RN85, la RD1075 et la RD1091

Ces mesures ne s’appliquent pas  aux véhicules suivants sous réserve d’équipements spéciaux et après s’être assuré de la viabilité de l’itinéraire à emprunter :

-       aux engins de viabilité hivernale,

-       aux transports en commun de voyageurs

-       aux véhicules de secours,

-       aux véhicules de dépannage,

-       aux poids lourds assurant l’approvisionnement en matériaux de traitement de chaussée,

-       aux véhicules de transports d’animaux vivants,

-       aux véhicules de collecte de lait.

Ces mesures s’inscrivent dans un plan d’ensemble de mesures prises au niveau régional (Plan Intempéries Rhône-Alpes Auvergne).

Conseils de comportement :

-       Soyez prudents si vous devez absolument vous déplacer. Privilégiez les transports en commun.

-       Renseignez vous sur les conditions de circulation auprès du centre de circulation routière CRICR (site Bison Fûté), écoutez la radio.

-       Consultez l’évolution de la situation sur le site Internet de Météo France : http://france.meteofrance.com

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8601 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+