Catégorie | enseignement-formation

Réflexion sur la création d’un pôle national vétérinaire

Les missions des vétérinaires se diversifient de plus en plus et touchent à la fois la maîtrise des risques sanitaires (infectieux et chimiques), la préservation de l’environnement, la protection du bien-être animal.

Les étudiants vétérinaires acquièrent des compétences variées y compris dans les domaines de la recherche et de la gestion.

Pour mieux coordonner ces missions, Mireille Riou-Canals, Directrice générale de l’enseignement et de la recherche au Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, vient de confier à Stéphane Martinot, Directeur général de VetAgroSup, le pilotage d’une réflexion sur la création d’un pôle national vétérinaire fédérant les quatre écoles vétérinaires.

Ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre de la préparation de la loi d’avenir de l’agriculture et de l’alimentation. Celui-ci comportera un volet relatif aux missions et à l’organisation de l’enseignement et de la recherche agricoles au service de ces politiques publiques, et en cohérence avec la réforme préparée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Fédérant les quatre écoles vétérinaires placées sous la tutelle du Ministère de l’agriculture, ce pôle aurait pour objectifs :
- d’enrichir l’offre de formation afin de renforcer sa qualité et son attractivité ;
- d’adapter la formation aux besoins des futurs diplômés et de leurs employeurs ;
- d’augmenter le nombre d’étudiants formés ;
- d’inscrire le dispositif en conformité avec les référentiels internationaux d’accréditation ;
- d’accroître la reconnaissance et le rayonnement internationaux tant en matière de formation que de recherche en santé publique vétérinaire et de recherche clinique.

Une mission de réflexion sur les orientations de l’enseignement supérieur agronomique a déjà été lancée, Stéphane Le Foll ayant confié à Bernard Chevassus-au-Louis, Inspecteur général de l’agriculture, le soin d’examiner l’opportunité de la création d’un pôle agronomique national. Il convient de réfléchir dans le même temps à la constitution d’un véritable pôle d’enseignement et de recherche vétérinaire.

Pleinement inséré dans le paysage national rénové de l’enseignement supérieur et de la recherche français et ancré dans les dynamiques territoriales, ce pôle s’appuiera sur les campus régionaux existants de manière à davantage coordonner les moyens de formation et de recherche, seule capable de répondre aux défis nationaux et internationaux de demain.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8547 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+