La politique de l’Isère envers sa forêt et sa filère bois

La politique de l’Isère envers sa forêt et sa filère bois

Lors de l’assemblée générale du groupement des sylviculteurs de Belledonne, Charles Galvin vice président du Conseil Général de l’Isère en charge de la forêt a tiré les grandes lignes de l’action du département en direction de la forêt ainsi que les objectifs fixés pour l’année en cours.

Charles Galvin a dans un premier temps félicité les présidents de Belledonne nord et sud pour « avoir eu l’intelligence de ne faire qu’un groupement. La filière bois gagnera en efficacité que si ses partenaires se rapprochent, se rassemblent, que si ses acteurs s’entendent, tout en gardant leurs identités propres. C’est un souhait fort du Conseil Général. »

Il a rappelé que la forêt couvre 1/3 du département de l’Isère, 250 000 hectares. 1/3 de sa superficie est située en zone montagne et sur certains secteurs elle en couvre les 70%.

La forêt a un poids environnemental important mais elle pèse également au niveau économique et social:  » elle génère en Isère 10 000 emplois non délocalisables ».

Voilà pourquoi le conseil général mène une politique offensive de la forêt et de la filière bois. Politique mise en place par Gérard Arnaud, ex conseiller Général et actuel vice président du Groupement des sylviculteurs de Belledonne.  » Le but final est d’aider au maximum les activités liées à la filière bois dans son ensemble. »

Et de préciser: « nous apportons un soutien inconditionnel aux chartes forestières qui sont un bon instrument pour le développement et l’avenir de la filière ». Mai ce n’est pas tout,  » les actions sont menées en direction des pistes forestières, des communes, du bois énergie… de la restructuration des parcelles afin d’en limiter le morcellement.

 » L’exemple est le territoire des Bonnevaux qui a réussi ce remembrement. Certes tout n’est pas parfait puisque l’on est passé de 0,4 à 0,9 hectare par parcelles. Quand on sait qu’un parcelle pour être efficacement gérée doit faire 4 hectares…  » De plus cette opération d’échange de parcelles a un coût élevé pour les propriétaires au niveau des frais notariés. « Voilà pourquoi le conseil général a décidé de prendre en charge ces frais à hauteur de 80%. »

Charles Galvin a bien retenu cette réflexion mise au grand jour au cours de cette assemblée générale que chacun souhaite bénéficier au maximum des transactions de bois.  » Les propriétaires veulent vendre le plus cher possible afin de, et c’est légitime, valoriser au mieux leur bois et les acheteur souhaitent l’acquérir le moins cher possible…Il  est certain qu’il faudra trouver un terrain d’entente afin que chacun y trouve son compte!. Cela passe en particulier par la recherche, l’innovation… »

Charles Galvin entouré des Présidents des groupements des sylviculteurs de Belledonne et des Hurtières, Henri Gras et Jean Villard.

Charles Galvin entouré des Présidents des groupements des sylviculteurs de Belledonne et des Hurtières, Henri Gras et Jean Villard.

Il a annoncé que les budgets du Conseil Général sont des budgets de crise… « Ils ont baissé au niveau des subventions de 15%. » Est ce à dire qu’il faut se renfermer sur soi même?

 » Pas du tout, il faut au contraire se montrer offensifs et mieux utiliser les moyens. Voilà pourquoi j’ai décidé de réunir l’ensemble des partenaires de la filière afin d’étudier ensemble comment et en quelle direction affecter les budgets liés à la forêt et la filière bois. Nous devons également travailler plus en concertation avec la région, l’Etat… »

Charles Galvin a précisé qu’un effort important sera fait en direction des scieries et des ateliers de deuxième transformation.

 » Nous devons avoir sur notre territoire des entreprises modernes, performantes, qui puissent répondre aux attentes afin que l’on ne soit plus obligé d’acheter du bois ailleurs…  » Une enveloppe de 300 000 euros répartie sur plusieurs années est consacrée à cette opération.

« La forêt, la filière bois de l’Isère ont un bel avenir devant elles si chacun à son niveau participe à leur réussite  » a t-il conclu.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+