Catégorie | A la une, nuciculture

Noix de Grenoble

Noix de Grenoble

Pierre Gallin Martel, président de la coopérative Coopenoix fait le point sur la filière noix de Grenoble.

 » On peut dire que la campagne 2012 est bonne même si on constate une baisse légère de production: -3% par rapport à l’année 2011. » Par contre le calibre est là avec 55% de plus de 32 mm et à peine 3% de moins de 28mm.

Pierre Gallin Martel apporte un bémol:  » la qualité peut se classer entre moyenne et bonne… ». Au niveau commercialisation, aucun souci particulier pour écouler nos stocks, dans les mêmes proportions que les années précédentes: 80% de la production partira à l’exportation.

L’ensemble de la filière est donc satisfaite des résultats mais le président de Coopenoix souhaite rester vigilant par rapport à plusieurs problèmes.

coop 2Certaines zones de production ont des problèmes sanitaires aiguës à cause du développement de la bactériose -nécrose, un champignon qui cause beaucoup de dégâts. « Il existe des îlots d’infestation répartis sur l’ensemble de la zone de production, sur les communes de Beaulieu, l’Albenc, St Romans…On nous a signalé des pertes de récolte supérieures à 40%…  »

Le problème est « qu’il n’y a pas de solutions miracles malgré des essais, visites… On pense que la climatologie, la concentration du verger jouent un rôle dans le développement de la maladie mais… rien n’est moins sûr.

Des traitements sont possibles mais ils doivent être faits à bon escient, au bon moment suivant un protocole bien établi.

Les instituts comme l’Inra, la Senura travaillent sur ce dossier « depuis plusieurs décennies. Hélas, à cause du désengagement des pouvoirs publics, la recherche n’avance pas assez vite. De plus la noix représente peu pour les firmes phytosanitaires qui préfèrent axer leurs actions sur des productions plus rentables comme les céréales… »

Autre dossier abordé le foncier.  » L’emprise foncière est de plus en plus forte à cause essentiellement à cause de l’urbanisation. De plus le prix du foncier est de plus en plus élevé et certains propriétaires ne souhaitent pas que les exploitants plantent afin de ne pas s’engager sur du long terme, pensant faire une plus -value le moment voulu grâce à une transaction immobilière…

Coopenoix apporte une aide à la plantation mais il est difficile aujourd’hui pour un jeune de s’installer, de planter.

Le retour sur investissements est trop long. C’est à nous metteurs en marché de faire de la pédagogie, d’expliquer les perspectives favorables de commercialisation, de valorisation de la production…afin d’inciter les candidats à l’installation de franchir le pas. »

L’irrigation, » on en parle avec plus d’insistance depuis plusieurs années, les projets avancent des ASA se mettent en place… c’est une bonne chose pour sécuriser la production en cas de trop longues périodes de sècheresse. »

Il est bien entendu trop tôt pour parler de la prochaine campagne… On y reviendra!

COOPENOIX – 75, avenue de la Noix de Grenoble – B.P. 42 – 38470 Vinay – France
Tel. 33 (0)4 76 36 80 33 – Fax 33 0(4) 76 36 63 69 –
www.coopenoix.comwww.alpnoix.com

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8528 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2013
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+