Archive | 01 mars 2013

CULTIVEZ LOCAL ! Le nouveau film de l’ARDEAR Rhône-Alpes

Que nous soyons consommateur ou paysan nous avons tous entendu parler de « circuits courts » ou de « consommer local ». Quelles réalités et quelles perspectives se cachent derrière ces appellations ?

Ce film  » cultivez local » de rencontrer des acteurs de ces « solutions locales » afin que leurs expériences suscitent la réflexion, le dialogue et pourquoi pas, conduisent vers de nouvelles initiatives.

Ce film de 56 minutes a été conçu pour vous permettre d’échanger sur les enjeux de la relocalisation alimentaire et les circuits courts, typiquement lors de soirées-débats, de conférences, ou de formations sur cette thématique.

Il a été coréalisé par Patrick Viron de l’association PIM’s, et l’ARDEAR Rhône-Alpes. Il est possible de le visionner soit en entier, soit par chapitres, pour une utilisation pédagogique.

Le contenu du film

Un peu partout en Rhône-Alpes et en France, il existe des entreprises alimentaires locales qui n’ont pas pour but de faire du profit, mais de créer, à travers des produits de qualité et des démarches cohérentes, des emplois et du lien sur leur territoire. Nous sommes allés à la rencontre de quelques unes d’entre elles.

  • Mes Voisins de Paniers (Isère) :

C’est une association de vingt fermes du nord du département de l’Isère. Elle a pour but de mettre à la disposition des consommateurs, sur chaque ferme, les produits issus de l’ensemble des fermes.

  • Le restaurant scolaire de Saint Martin-en-Haut (Rhône) :

En 2009, l’équipe municipale décide de créer un restaurant tout neuf pour l’ensemble des établissements scolaires de la commune. Ce restaurant, il sera géré directement par la municipalité et approvisionné par les fermes des environs.

  • La Carline (Die, Drôme) :

La Carline n’est pas qu’un magasin de produits biologiques. C’est aussi une structure coopérative co-gérée par différentes parties prenantes : les salariés, des paysans locaux et des consommateurs.

  • La Fromagerie Bio du Maine (Mayenne) :

C’est une coopérative agricole regroupant 45 fermes laitières. Dès 1994, les paysans organisent la collecte de leur lait. En 2010, pour aller au bout de leur démarche, ils investissent dans une fromagerie et créent un fromage, l’Entrammes.

  • L’abattoir-découpe de La Mûre (Isère) :

En 2000, l’abattoir de la Mûre est repris par des éleveurs. Ils décident alors d’en faire un outil au service de la vente directe : ils lui adjoignent une salle de découpe et de préparation des colis qu’ils peuvent ensuite vendre eux-mêmes.

Toutes les informations et la bande-annonce du film sont sur la page :

www.agriculturepaysanne.org/cultivezlocal

Catégorie agricultureCommentaires fermés

La CCMV très présente au salon…

intercom

La Communauté de communes du massif du Vercors qui regroupe les communes d’Autrans, Corrençon-en-Vercors, Engins, Lans-en-Vercors, Méaudre, Saint-Nizier-du-Moucherotte et Villard-de-Lans a une forte connotation agricole et touristique.

 » On ne peut que soutenir la volonté du Parc Régional du Vercors d’être présent au salon de l’agriculture » précise Pierre Buisson Président de la CCMV qui rajoute:  » le salon est une manifestation idéale pour faire la promotion de notre territoire et de mettre en valeur ses atouts qui sont le tourisme et l’agriculture et ses produits. »

Parmi ceux ci on retiendra bien entendu le Bleu du Vercors Sassenage qui a beaucoup plu aux milliers de visiteurs qui se sont massés devant le stand du salon. Ils ont beaucoup apprécié la Vercouline…

Lors de la journée inaugurale qui a réuni de nombreux élus et personnalité du Parc, dont Pierre Buisson, mais aussi de l’Isère, de la région.

Ceux ci se sont ensuite rendus à l’espace Rhône-Alpes ou était programmé une journée Isère.

Inauguration du stand Vercors par Danielle Pic, présidente du Parc entourée de nombreux élus et personnalités

Inauguration du stand Vercors par Danielle Pic, présidente du Parc entourée de nombreux élus et personnalités

Devant les Villardes Pierre Buisson en compagnie de Jean Claude Darlet, nouveau président de la Chambre d'agriculture de l'Isère, Michel Savin Conseiller Général et Phimippe Guérin, directeur de la Chambre d'agriculture de l'Isère

Devant les Villardes Pierre Buisson en compagnie de Jean Claude Darlet, nouveau président de la Chambre d'agriculture de l'Isère, Michel Savin Conseiller Général et Philippe Guérin, directeur de la Chambre d'agriculture de l'Isère.

Inauguration de la journée Isère sur l'espace Rhône-Alpes.

Inauguration de la journée Isère sur l'espace Rhône-Alpes.

Grande discussion autour de la truffe. Serge Varambon, trufficulteur explique à Pierre buisson, Guy Durand, président de l'APAP et Jean Claude Potié vice président du PArc que "la truffe de l'Isère a tout pour plaire".

Grande discussion autour de la truffe. Serge Varambon, trufficulteur explique à Pierre buisson, Guy Durand, président de l'APAP et Jean Claude Potié vice président du Parc que "la truffe de l'Isère a tout pour plaire".

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

A l’occasion de ses 50 ans Provencia vous offre des paniers de produits régionaux

50 ans Provencia
À vos claviers, prêts, gagnez !
Participez au jeu en ligne Provencia et repartez avec des cadeaux époustouflants !
Cliquez sur l’illustration ci dessous…
du 27 février au 10 mars, jouez et gagnez 10 paniers de produits régionaux

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

Transformation fromagère à la ferme

Se former à la transformation fromagère à  la ferme, ce n’est pas seulement apprendre à faire du fromage…

La formation dispensée à la Maison Familiale Rurale de Vif permet d’appréhender concrètement la création d’un atelier de transformation fromagère sous de multiples aspects. A travers des techniques de fabrication, l’étude de la réglementation, les visites et les analyses technico-économiques, cette formation sur 10 jours conduira à repérer toutes les composantes d’un  projet visant à consolider la viabilité de la production laitière  à la ferme.

Opportunités commerciales, organisation du travail, rigueur sanitaire et calcul de la valorisation du litre de lait seront des outils indispensables pour la réussite de tel projet.

Formation dispensée du 25 au 29 mars et du 22 au 26 avril 2013.

A noter: cette formation est financée par le VIVEA pour les agriculteurs et porteurs de projet agricoles.

Informations, tarifs et financements :

MFR de Vif – tél. 04 76 72 51 48 -

veronik.leblay@mfr.asso.fr

Les formations à l’air vif


Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

St Geoire en Valdaine: tout pour être heureux….

Regard  sur l’agriculture, projection du documentaire « Tout pour être heureux » le 8 mars.

Réalisé par Jean-Marc Faure à la demande du Pays Voironnais pour le forum Agenda 21, le film documentaire « Tout pour être heureux » propose un portrait à la fois sensible, esthétique et réaliste de la diversité du monde agricole sur le territoire du Pays Voironnais.

Le réalisateur nous invite à découvrir les paysages du territoire, la diversité des types de productions, les choix des agriculteurs dans leurs modes de culture et leurs modes de distribution, à travers les témoignages de ceux dont le métier est de nourrir villes et campagnes.

Du producteur au consommateur, le film nous emmène dans les coulisses des différents maillons de la chaîne, des filières conventionnelles aux circuits courts, à travers le regard éclairé de spécialistes de l’agriculture et de l’alimentation.

> La première projection se déroulera le vendredi 8 mars à 20h à St Geoire en Valdaine à l’Espace Versoud et sera clôturée par un débat avec le réalisateur et des agriculteurs présents dans le film. Entrée libre.

Catégorie agriculture, grand angleCommentaires fermés

« Prédateurs : élevage menacé » : la profession reste mobilisée

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture, la FNSEA, la FNO et JA renforcent leur mobilisation sur le problème des prédateurs suite à la présentation au public du film « Prédateurs : élevage menacé » sur le ring ovin.


pred

A l’heure où les discussions sur le plan loup sont sur le point d’aboutir, la profession souhaite sensibiliser l’opinion publique et les élus sur la détresse des éleveurs et l’urgence de leur donner les moyens de défendre leurs troupeaux contre les attaques des grands carnivores.
L’élevage, source de dynamisme économique et de biodiversité sur nos territoires doit être respecté et préservé.


Visionnez le film « Prédateurs : élevage menacé »
cliquez ici:
http://www.youtube.com/

Catégorie loupCommentaires fermés

Le projet agro-écologique pour la France

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a présenté une communication relative au projet agroécologique pour la France.

L’activité agricole s’appuie sur des ressources naturelles qu’il convient de préserver à un moment où les effets du changement climatique s’amplifient. De même, il faut accompagner les exploitations agricoles dans leur transition écologique pour qu’elles soient plus économes en intrants et en énergie et de manière à assurer durablement leur compétitivité.

A cette fin, il convient d’engager une évolution des modèles de production, qui remette l’agronomie au coeur des pratiques, pour combiner la performance économique et la performance écologique.

Les techniques de l’agro-écologie (diversification des cultures, lutte intégrée contre les ravageurs, agroforesterie…), ont déjà démontré leur impact positif sur l’environnement. Leur pertinence économique est également avérée par leur effet sur la marge brute des agriculteurs.

Le projet « Agricultures : produisons autrement » s’appuiera sur de nouveaux plans en préparation et sur la réorientation de deux plans existants :

  • un plan « énergie, méthanisation, autonomie, azote » permettra de mettre en oeuvre une gestion globale de l’azote sur les territoires et de valoriser l’azote organique présent dans les effluents d’élevage pour diminuer le recours à l’azote minéral ;
  • un plan « protéines végétales » sera lancé pour tirer parti de l’intérêt agronomique et écologique des légumineuses et contribuer à l’autonomie fourragère des exploitations ;
  • un programme national « ambition bio 2017 » soutiendra le développement de l’agriculture biologique tant en matière de production agricole – avec l’objectif de doubler les surfaces d’ici 2017 – que de structuration des filières et de consommation ;
  • le plan de développement durable de l’apiculture, présenté le 8 février, vise à augmenter la production apicole et à améliorer la santé des abeilles, notamment en évitant l’utilisation systématique du parapluie chimique ;
  • le plan Ecophyto fixe des objectifs de diminution de l’utilisation des pesticides selon les filières et les territoires, en encourageant le développement des alternatives (biocontrôle, lutte biologique) ;
  • le plan Eco antibio mise sur l’observation et la prévention pour passer du recours aux antibiotiques dans une logique d’assurance tout risque à une utilisation de précision.

Le projet agro-écologique permettra de rationaliser ces approches et de les mettre en cohérence dans des modèles de production agricole. Il comporte trois axes :

  • connaître et capitaliser : une plateforme web participative permettra de mutualiser les expériences concrètes et les connaissances agro-écologiques ;
  • diffuser et former : les crédits du développement agricole seront réorientés dans le cadre du programme national 2014-2020. Dès 2013, 3M€ seront mobilisés ;
  • inciter les agriculteurs à se convertir à ces nouvelles pratiques et à les pérenniser. En particulier, le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt proposera la création de groupements d’intérêt économique et environnemental au service de démarches collectives.

Le développement de l’agro-écologie s’appuiera sur plusieurs leviers : la réorientation des outils budgétaires de la politique agricole commune, l’intégration de l’agro-écologie dans les référentiels de formation, la mobilisation de la recherche et l’évolution de la politique de développement agricole ainsi que la fiscalité environnementale.

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+