Archive | 07 mars 2013

2000 ans de viticulture

Edité par les éditions EMCC, cet ouvrage retrace avec précision et intérêt 2000 ans d’histoire de la Côte-Rôtie et du Condrieu avec les techniques viticoles et vinicoles, l’économie du vignoble, mais aussi l’héritage à préserver qu’ils représentent.


L’approche gastronomique peut se résumer à trois thématiques principales : produire, cuisiner et accompagner par le vin, donc vinifier. Cet ouvrage reprend chacun de ces thèmes en trois parties pour raconter l’histoire gourmande de la ville de Vienne.
Ces trois fils conducteurs ne suffisant pas à refléter l’ensemble du patrimoine gastronomique de Vienne, chaque thématique est ponctuée de petits encadrés illustrés présentant les produits de la région, quelques anecdotes historiques, diverses interview… qui amèneront le lecteur à découvrir ou redécouvrir les secrets culinaires de la cité.
Voir aussi la présentation faite par Michel godet sur: http://www.lyon-saveurs.fr

Editions EMCC
Auteure : Charlotte Mounard

128 pages

Format : 165 x 165 mm

Prix : 12,00 €

Catégorie bibliothèque, viticultureCommentaires fermés

Apiculture: haro sur les phytosanitaires

Le président du syndicat apicole dauphinois interpelle les élus sur les causes de mortalité des abeilles: il tire à boulets rouge sur les phytosanitaires.

Voici l’intitulé de ce courrier:

« Mme, Mr les députés

Comme vous le savez, le monde de l’apiculture traverse une des périodes les plus difficiles qu’il est pu connaître à ce jour. De tous côtés, les problèmes apicoles sont montrés du doigt. Tous ces problèmes deviennent « multifactoriels ».

Multifactoriels, certes, mais hiérarchisés…

De nombreuses études commencent à démontrer que le premier niveau de hiérarchie se situe au niveau d’un intrant de l’agriculture : les phytosanitaires. Même l’EFSA, après bien des atermoiements, a rendu public un rapport indiquant qu’il y avait un « problème » avec les pesticides de nouvelles génération, dit néonicotinoïdes.

Le 13 mars 2013, la Commission Européenne et les Etats membres de l’Union Européenne doivent se prononcer sur l’interdiction de cette génération de pesticides qui provoquent sournoisement des dégâts considérables dans les cheptels apicoles. Il est facile d’entendre au loin les causalités « multifactorielles » qui ne manqueront pas de vrombir…

Madame la Députée, Monsieur le Député, quand des apiculteurs se retrouvent confronter avec des pertes de 100% de leur cheptel, de devoir mettre fin à la passion de leur métier pour des raisons qui ne les incombent pas, de constater des drames familiaux, où sont les « causalités multifactorielles » pour donner une seule réponse ? Je n’ose écrire le mot de réconfort.

Quand d’autres branches de l’agriculture ont la malchance de perdre seulement 3% de leur revenu et que nous constatons dans les journaux leur désarroi à déverser leurs productions dans les rues, que doit en penser le monde de l’apiculture ?

Que dois-je répondre à mes 1 100 adhérents ? De nouvelles études faites par ces mêmes fabricants de produits phytosanitaires sont en cours pour connaître l’impact de ces molécules ?…

Je vous prie d’agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, mes respectueuses salutations,

Frédéric Chasson

Président du Syndicat Apicole Dauphinois

Catégorie apicultureCommentaires fermés

Pollution de l’air : FIN DE L’EPISODE

Pendant plusieurs jours plusieurs zones de la région Rhône-Alpes étaient classées en dispositif d’alerte pollution aux particules.

Biassu en a fait son actu…biassu; pol

Jeudi 7 mars, les niveaux restent élevés en début de journée mais les conditions de dispersion des polluants dans l’atmosphère (vent et précipitations) pour la fin de la journée et les jours à venir contribueront à retrouver une situation conforme aux seuils réglementaires

Le dispositif préfectoral encore actif sur le bassin lyonnais et Nord-Isère et le bassin lémanique est complètement levé.

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet à l’adresse suivante :

http://www.air-rhonealpes

Catégorie Biassu, pollutionCommentaires fermés

Peur sur la viande…

L’émission complément d’enquête diffusée ce jeudi 7 mars sur France 2 propose des reportages édifiants sur le trafic de viande…et les scandales alimentaires..

Au sommaire

Peur sur la viande

Du cheval vendu pour du boeuf, des plats cuisinés dont on ignore tout, lasagnes, spaghetti bolognaise, moussaka… Que se passe-t-il dans nos barquettes ? Faut-il avoir peur de la viande qu’on nous propose ?

Complément d’enquête sur un nouveau scandale alimentaire : contrôles insuffisants, multiplication d’intermédiaires, étiquettes douteuses, traders en minerais de viande…

Le public a découvert un circuit européen de la viande complexe et opaque. Et si ce scandale n’était que la partie émergée de l’iceberg ? Et s’il existait en Europe un marché parallèle de la viande à bas prix ?

Les dealers de viande

Complément d’enquête sur ces intermédiaires qui négocient à prix cassés de la viande de cheval achetée sur le marché roumain ou sud-américain. Qui sont ces « traders »? Qui les contrôle? Dans quelles conditions la viande de cheval, moins chère, est-elle négociée ?

Une histoire folle

Elle s’appelait Lucille, elle avait 20 ans, elle est décédée en 2006. Elle est l’une des dernières victimes de la maladie dite de la vache folle : l’une des pires crises sanitaires de ces dernières années. Plus de 200 morts à travers toute l’Europe, dont 27 en France.
Alors que l‘Europe vient d’autoriser l’introduction des farines animales pour les poissons, Complément d’enquête sur ces hommes et femmes, consommateurs, éleveurs, équarisseurs, responsables politiques, que la crise de la vache folle a frappés de plein fouet. Quelles leçons en ont-ils tirées ?

Malbouffe : le réveil américain

Complément d’enquête est parti aux États-Unis, au pays de la malbouffe, où désormais des voix s’élèvent contre la junk food qui menace la santé des Américains.
On les appelle les neobutchers, ces nouveaux bouchers. Ils ont réhabilité l’élevage traditionnel et sont les nouvelles vedettes des restaurants new-yorkais.
Aux États-Unis, la cuisine française a la cote : Jean-Michel Cohen, nutritionniste, a décidé de surfer sur la vague. Il fait le tour des plateaux télé et des salles de conférence pour expliquer comment manger sain, en s’inspirant des habitudes culinaires françaises…

Extraits: cliquer sur les illustrations


Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+