Archive | 14 mars 2013

Faites connaissance avec Jean Luc Flaugère

Jean-Luc FLAUGERE, 53 ans est viticulteur à Valvignères en Ardèche, dans le Vivarais. Il
cultive 2,5 ha de raisin de table et de 27,5 ha de raisin de cuve (IGP Coteaux de
l’Ardèche). Il s’est installé en 1982, sur l’exploitation familiale, dans une EARL
(Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée) qu’il dirige aujourd’hui avec son épouse.
Ils ont 2 enfants.

Passionné par le vin, Jean-Luc FLAUGERE apprécie, dans la vie, les voyages et les
moments passés avec ses amis autour d’une bonne table.

Jean Luc Flaugère, à droite sur la photo, était présent à la journée Isère au salon de l'agriculture à Paris

Jean Luc Flaugère, à droite sur la photo, était présent à la journée Isère au salon de l'agriculture à Paris

Dès son installation, Jean-Luc FLAUGERE fait le choix d’adhérer au Centre Départemental
des Jeunes Agriculteurs, son engagement au service de la Profession agricole démarre au
CDJA, puis au CRJA (Centre régionale des Jeunes Agriculteurs) et ensuite au CNJA
(Centre National des Jeunes Agriculteurs).

Jean-Luc FLAUGERE est très engagé dans le mouvement coopératif et dans la filière vitivinicole.
Membre de la Chambre d’agriculture de l’Ardèche depuis 1989, Jean-Luc FLAUGERE en
est le Président depuis 2007. Il est membre de la Chambre régionale d’agriculture
Rhône-Alpes depuis 1989. Jean-Luc FLAUGERE est aussi membre du Conseil économique,
social et environnemental régional Rhône-Alpes depuis 1989.

Il vient d’être élu président de la chambre régionale d’agriculture.

« Pour moi, le plus gros challenge des années à venir c’est l’autonomie alimentaire dans
le monde. L’agriculture de Rhône-Alpes a un rôle à jouer ! Nous y parviendrons si nous
arrivons à bâtir un projet solide et durable construit à partir d’une réflexion organisée,
partagée par tous, fruit d’un véritable travail d’équipe. L’écoute, la confiance et le respect
de nos partenaires seront des facteurs de réussite déterminants. C’est un des principes
fondamentaux que j’ai appris chez les Jeunes Agriculteurs, une école de responsables
formidable ! »

Catégorie Elections chambre d'agriculture 2013, agricultureCommentaires fermés

Chambre régionale d’agriculture Rhône-Alpes: Jean-Luc Flaugère nouveau Président

Jean-Luc Flaugère a été élu Président de la Chambre régionale d’agriculture Rhône-Alpes, le  14 mars 2013. Il prend la suite de Gérard Seigle-Vatte, Président de la Chambre régionale de 2007 à 2013.

Jean-Luc Flaugère est viticulteur à Valvignières dans le Vivarais en Ardèche. A 53 ans, il est le nouveau chef de file du réseau des Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes.

« L’ambition partagée par les élus de la Chambre régionale de Rhône-Alpes est le développement  d’une agriculture forte. Grâce à la mobilisation de femmes et d’hommes compétents et responsables,  qui mettent en marché des produits de qualités et rémunérateurs sur des territoires entretenus et accueillants ! » explique Jean-Luc Flaugère.

Dans un contexte caractérisé par la mondialisation des marchés et ses conséquences sur la volatilité des  prix et une concurrence renforcée entre les pays producteurs, Jean-Luc Flaugère souligne le nécessaire développement  des solidarités  régionales entre les filières de production,  notamment,  entre les céréaliers et les éleveurs pour une amélioration de la compétitivité de l’ensemble des filières.

Dans un avenir immédiat, 3 défis  majeurs sont à relever pour le Président de la Chambre régionale d’agriculture :

- le défi de la compétitivité de l’agriculture de Rhône-Alpes à travers la mise en place de la nouvelle PAC (2014-2020),

- le défi des attentes sociales de la société sur la qualité et la traçabilité des produits et le  développement durable

- le défi du renouvellement des générations,  tout en accroissant les compétences et les responsabilités des agriculteurs et de leurs salariés dans les exploitations et dans les organisations.

Fédérer

« La première de mes missions est de fédérer une véritable équipe pour travailler efficacement et en confiance avec tous les élus de la Chambre régionale. Renforcer le niveau régional est une nécessite qui doit être comprise et partagée par tous, dans nos organisations agricoles et dans nos exploitations agricoles.

Cela passe par une Chambre régionale toujours plus active, réactive et à l’écoute des départements. Notre courroie de transmission vers nos différents partenaires régionaux !
Cela passe par des Chambres départementales dont le rôle dans les territoires est réaffirmé : l’accompagnement et le service proximité auprès des agriculteurs et des collectivités locales. En même temps, nos Chambres d’agriculture départementales doivent être pleinement engagées dans toutes les réflexions et les actions conduites, au plan régional.
Je souhaite aussi associer à l’ensemble de ces projets les 600 collaborateurs du réseau des Chambres d’agriculture en Rhône-Alpes, plus que jamais engagés dans la réussite de notre groupe Chambre. »

Au cours de la session d’installation de la Chambre d’agriculture du 14 mars, Jean-Luc Flaugère a remercié les présidents de Chambres qui ont passé la main lors des élections départementales de janvier 2013 :

Gérard SEIGLE-VATTE,  Président de la Chambre d’agriculture de l’Isère de 2001 à 2013.
Gérard DUCREY, Président de la Chambre d’agriculture de Haute-Savoie de 1998 à 2013,
Claude AURIAS Président de la Chambre d’agriculture de la Drôme de 2001 à 2013.

Il a félicité tous les Présidents de Chambre d’agriculture élus ou réélus :

- Gilbert LIMANDAS dans l’Ain,

- Anne-Claire Vial dans la Drôme,

- Jean Claude DARLET, dans l’Isère

- Raymond VIAL dans la Loire

- Jo GIROUD dans le Rhône,

- Patrice JACQUIN pour la Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc.

Catégorie Elections chambre d'agriculture 2013, agricultureCommentaires fermés

Développement : les éco-mobilités au cœur des projets urbains grenoblois

De retour cette année au Mipim, le salon mondial de l’immobilier et des investisseurs qui se tient à Cannes, Grenoble-Alpes Métropole fait un focus sur le nord-ouest de la métropole, véritable concentré d’innovations, d’initiatives et d’investissements pour les 20 ans à venir.

Grenoble Presqu’île, Portes du Vercors, ligne de tram E, quartier Bouchayer-Viallet, liaison par câble entre le Vercors et l’agglomération… Le nord-ouest de la métropole grenobloise est le théâtre de projets d’envergure qui vont changer le visage de la ville dans les 20 ans à venir.

Des projets que Grenoble-Alpes Métropole a souhaité mettre en avant au marché international des professionnels de l’immobilier, l’un des plus importants rendez-vous mondiaux du genre, puisqu’il réunit durant 4 jours 20 000 dirigeants immobiliers issus de 80 pays, parmi lesquels 4300 investisseurs, ainsi que les plus importantes agglomérations françaises et européennes.

« Nous venons au Mipim parce que c’est un lieu important pour tous ceux qui participent à la dynamique économique de l’agglomération, et au-delà pour l’ensemble du bassin grenoblois.

Nous sommes en effet présents ici avec nos collègues du Pays voironnais et de la Ville de Grenoble », explique le président de la communauté d’agglomération Marc Baïetto, qui a présenté un zoom sur les éco-mobilités.

Il était entouré de Jérôme Safar, son vice-président en charge de l’économie et 1er adjoint de la ville de Grenoble, de Roland Revil, maire de Voiron et vice-président en charge de l’économie au Pays Voironnais, d’Abderrhamane Djellal, adjoint au maire de Grenoble en charge de l’économie et de Stéphane Juliot, élu de la Métro en charge du tourisme d’affaires. Photo M. Mingat / La Métro

« Les écomobilités, ce sont les solutions de déplacement alternatives aux modes traditionnels, notamment aux automobiles. Pour appréhender notre engagement sur cette problématique, il faut comprendre notre géographie, c’est-à-dire un territoire extrêmement contraint au milieu des montagnes.

C’est une force et une richesse, certes, mais cela nous crée également quelques contraintes, notamment en matière de déplacements et de qualité de l’air. Nous sommes donc obligés de prendre ce problème à bras-le-corps, et nous l’avons saisi, tous en chœur, à travers une série d’actions. »

Actions menées dans le domaine des écomobilités

Marc Baïetto a énumérer ces actions menées dans le domaine des écomobilités, qui hissent aujourd’hui la Métro au rang des métropoles les plus innovantes :

- Une nouvelle ligne de tram de 11 km (ligne E) sur un axe nord-sud (2014), qui transportera chaque jour plus de 40 000 voyageurs

Les travaux du tram E au pont de Vence à St Egrève

Les travaux du tram E au pont de Vence à St Egrève

- Un prolongement de la ligne B de tram sur la presqu’île scientifique, secteur de mutation urbaine de 250 hectares qui constitue l’un des plus importants lieux d’investissement public-privé en France dans les 15 ans à venir (2014).

- Un projet de téléphérique reliant dans un premier temps la métropole au massif du Vercors (2016) puis qui traversera la vallée en franchissant les 2 rivières (Isère et Drac) et l’A48, se connectant à 3 lignes de tram et desservant la presqu’île scientifique (2020).

- La mise à disposition de 70 véhicules électriques en autopartage en partenariat avec Toyota (2014) : pour cette expérimentation qui durera 3 ans, le constructeur japonais proposera notamment son nouveau modèle i-Road présenté récemment au salon de Genève.

Pour découvrir la carte des grands projets d’aménagements de l’agglomération grenobloise, cliquer ici:

http://la-metro.org

la métro

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Les collectivités territoriales au cœur du développement de l’agriculture biologique

corrabio col

Corabio, la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique, organise un colloque à destination des collectivités territoriales de Rhône-Alpes afin de les sensibiliser au rôle qu’elles peuvent jouer dans le développement de l’agriculture biologique et la protection de l’environnement sur leur territoire.

Les thématiques de la protection de la ressource en eau, de l’organisation de la restauration collective et du développement des circuits courts seront à l’ordre du jour.

Les collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à inscrire leur action politique dans une perspective de développement durable.

Dans ce contexte, le soutien des élus locaux à l’agriculture biologique doit trouver toute sa place. Le développement des surfaces en bio est un enjeu réel pour demain face à deux impératifs : préserver la qualité de l’environnement et accroître le nombre de producteurs bio pour répondre à la demande des citoyens.

Les collectivités territoriales ont un rôle à jouer pour relever ce défi. Afin de présenter aux élus et agents des collectivités diverses expériences relatives à la préservation de la ressource en eau, au développement des circuits courts et à l’organisation de la restauration collective, Corabio organise un colloque en partenariat avec l’ADABio (le groupement des producteurs bio de l’Ain, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie).

Le colloque du mardi 19 mars aura lieu  à l’Espace Yvette Martinet à Annecy (74). Le programme complet est disponible sur www.corabio.org, l’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35

Catégorie bioCommentaires fermés

Lait: 10% des 1400 producteurs du Rhône menacés de disparition

La situation de la filière lait en Rhône-Alpes est grave… Une table ronde s’est déroulée à la préfecture de région à l’appel de la Fédération régionale Laitière.

Lire l’article de notre confrère Michel Deprost sur Enviscope: cliquer ici:
Lait: 10% des 1400 producteurs du Rhône menacés de disparition

En complément plusieurs dizaines de producteurs de lait ont déversé de la paille devant les locaux de la préfecture.

La Chambre d’agriculture de l’Isère et les Jeunes Agriculteurs a organisé au Lycée de la Côte Saint André une journée dédiée à l’élevage laitier et aux emplois sur les exploitations iséroises. Elle a rassemblé plus de cent participants, dont de nombreux jeunes qui réfléchissent à leur future installation.

Plusieurs rencontres, entre les éleveurs laitiers et les directeurs de grands magasins ont également eu lieu à La Tour du Pin, La Mure…

La mobilisation pour sauver la filière lait est totale…

Catégorie agriculture, lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+