Catégorie | parcs

Fêtons les vrais rois de la nuit!

La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la Fédération des Parcs
naturels régionaux de France invitent petits et grands curieux de nature
le 23 mars 2013, pour la 10eNuit de la chouette, à la découverte des
rapaces nocturnes et de toutes les richesses de la nature la nuit avec
plus de 600 animations gratuites partout en France.

Le 23 mars prochain, rejoignez la LPO, la Fédération des Parcs naturels régionaux
deFrance et plus de 400 organisateurs locaux pour profiter de l’expérience et des
anecdotes des nombreux guides naturalistes qui lèveront le voile sur la chouette
hulotte, la chevêche d’Athéna, le hibou moyen, le grand-duc ou encore l’effraie des
clochers…
Vous pourrez découvrir la vie de ces fascinants nocturnes — comme celles de
leurs compagnons à poils — et les menaces qui les guettent, lors de sorties
nocturnes, de conférences, de projections de films et diaporamas, de lectures,
d’expositions et, pour les plus jeunes, d’animations dans les écoles.

Des ateliers permettront de s’initier à des gestes simples pour sauvegarder ces
rapaces et de soutenir ainsi les actions mises en œuvre au quotidien, sur le
terrain, par les associations comme la LPO et les Parcs naturels régionaux.
La « Nuit de la chouette » c’est une plongée au cœur de l’obscurité à la découverte
de rapaces, aussi attachants que fragiles !

Renseignements pratiques

Quand?
Le 23 mars 2013.

Pour qui?
Ouvert gratuitement à tous.

Où?
En France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg


Comment trouver une sortie près de chez vous?

Sur le mini-site dédié à l’événement :

http://nuitdelachouette.lpo.fr

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8512 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+