Catégorie | tourisme

Gîtes de France Isère: Thierry Blanchet passe la main…

Blanchet DemissiC’est un Thierry Blanchet serein, conscient du travail accomplit mais ému qui a annoncé qu’il ne se représentait pas à la présidence du relais départemental des gîtes de France.

 » Je l’avais annoncé il y a plusieurs mois et je tiens à respecter mes engagement…Je le fais d’autant plus volontiers que la succession a été préparée et je suis persuadé que les valeurs propres au réseau gîtes de France seront préservées. »

Nul n’ignore que le nouveau président et son équipe aura de beaux challenges à relever…  » Au cours de mon « septennat » j’ai pu mesurer l’ampleur de la tâche. Celle ci est passionnante mais prenante car le réseau départemental est d’une extrême richesse… mais chaque structure d’accueil est unique où chaque propriétaire à sa propre personnalité. »

Thierry Blanchet, combatif jusqu’au bout,  a ajouté aux prérogatives départementales les actions menées au niveau national avec  » certaines orientations prises par le réseau et dont certaines ont été plus ou moins contestées par le relais Isère… Cela n’empêche, un grand virage est pris à travers le projet  » gîtes de France horizon 2015  » qui touche les bases mêmes de l’organisation gîtes de France.

L’échelon régional des gîtes de France à lui aussi connu des années mouvementées.  » En 2006 le département de l’Isère, associé à d’autres département avait décidé de quitter le niveau régional, un regroupement intermédiaire qui faisait obstacle à son développement local… Depuis des rencontres entre les huit départements de la région ont lieu et je constate que la pertinence des actions régionales reste fondamentale dès lors qu’elles viennent renforcer les actions locales..

Justement au niveau local Thierry Blanchet s’était fixé comme priorité  » de mieux écouter les propriétaires adhérents. C’est ce que nous avons fait avec la mise en place des réunions de secteur.  » En 7 ans de présidence il a constaté une évolution  » très nette » des comportements tant au niveau des hébergeurs que des clients… Le développement internet à tous les niveaux est passé par là…

Il a constaté avec une certaine satisfaction  » une plus grande professionnalisation des acteurs touristiques de notre département  » avec qui nous avons tissé de beaux partenariats: les offices du tourisme, syndicats d’initiative, Comité départemental du tourisme devenu Isère tourisme… »

L’Isère s’est également ouverte sur l’étranger,  » nous avons échangé nos expérience avec le Maroc Oriental, la Biélorussie ( une représentante de ce pays étant présente à cette AG)… Des pays qui étudient la possibilité d’aménager des structures d’accueil touristique en milieu rural pour constituer un revenu complémentaire aux agriculteurs.  » C’était l’idée initiale de nos prédécesseurs, dans les années 50…Depuis le mouvement a grandi pour devenir le premier réseau mondial d’accueil chez l’habitant, pour l’habitant… »

Inutile de dire que cette dernière intervention de Thierry Blanchet en tant que président du relais Isère des gîtes de France a très longuement et chaleureusement été applaudie..

C'était l'AG des départs! En effet le couple Paganon qui tenanient un gîte à Laval a décidé de changer de voie...Les Paganon ont été remercié pour leur  fidélité et leur investissement au sein du relais départemental

C'était l'AG des départs! En effet le couple Paganon propriétaires d' un gîte à Laval a décidé de changer de voie...Les Paganon ont été remerciés pour leur fidélité et leur investissement au sein du relais départemental

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8500 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+