Archive | 11 avril 2013

Transition énergétique : quels scénarios pour l’agglomération du futur ?

la métro... energie

Transition énergétique : quels scénarios pour l’agglomération du futur ?

Quelle sera notre agglomération dans 30 ans sur le plan énergétique ? La facture d’électricité
sera-t-elle moins lourde pour les usagers ? Produiront-ils leur propre énergie ? Les toits
végétalisés sont-ils aussi efficaces qu’on le prétend ? Dois-je inciter mes enfants à s’engager
dans les filières de l’énergie ? Qu’est-ce que la Réglementation Thermique 2012 ?

Experts et citoyens

Longtemps confinées au sein de cabinets spécialisés, à des institutions, des universitaires ou
à des experts, les questions sur la transition énergétique concernent aussi et surtout le
quotidien des habitants de l’agglomération. Les associer à la construction de ce vaste
chantier, telle est l’ambition de ce rendez-vous de la Fabrique de 2013. Organisé par la Métro
le mercredi 17 avril à Gières, il fait écho aux Assises Nationales de l’Energie. Certes il y aura des
experts – peut-on réellement se passer d’eux ?-mais ils seront là pour écouter, échanger des
idées, dialoguer dans le cadre de 4 ateliers (voir programme joint).

Réduire la consommation d’énergie, lutter contre le réchauffement climatique, utiliser de
nouvelles sources d’énergie nécessite de lourds travaux, une main-d’oeuvre formée à de
nouveaux métiers, à de nouvelles compétences. Ce bouleversement est déjà bien avancé sur
l’agglomération. Néanmoins beaucoup reste à faire, de nombreuses pistes restent à explorer,
de nombreuses questions en suspens pour imaginer et fabriquer l’agglomération du futur.
Former pour des objectifs de plus en plus élevés

630000 emplois créés en 2030, c’est le chiffre avancé par Philippe Quirion, économiste de
l’environnement, auteur d’une étude sur l’impact de la transition énergétique dans l’économie
française. C’est dire l’importance des enjeux et des changements dans de nombreux
secteurs, y compris pour ceux de l’agglomération grenobloise. C’est le cas de la formation
professionnelle qui cherche à répondre aux besoins des entreprises du bâtiment.

L’IMT à Echirolles (Institut des Métiers et des Techniques) a ainsi créé un département
environnement proposant de nombreuses formations. Le Greta de l’Isère de son côté insiste
sur les formations à l’isolation thermique, la formation de techniciens en énergies
renouvelables, à l’installation de panneaux solaires.

Les grandes entreprises développent des formations en interne : un fabricant de verre forme
les poseurs à des techniques spécifiques.

Des agriculteurs se regroupent pour limiter et optimiser leurs déplacements, développer une
offre de proximité tout en réduisant le nombre d’intermédiaires.

Le bâtiment est le secteur en première ligne dans la construction comme dans la rénovation.
Ici aussi le changement est important : formation des maîtres d’oeuvre, obligation pour tous
les corps de métiers (couvreurs, électriciens, menuisiers, plombiers,etc) de travailler en
transversalité et non plus chacun de son côté. Sous l’impulsion de l’Europe, le BTP développe
la formation des salariés et des artisans dans le cadre du programme FEEBAT (formation aux
économies d’énergie dans le bâtiment). Destiné à une mise à niveau des professionnels aux
techniques propres aux énergies renouvelables, les entreprises pourront répondre à la
demande croissante du public.

Et la Métro ?

Passer de la consommation d’énergies fossiles à une consommation plus sobre, plus
écologique, c’est l’objectif inscrit dans le Plan Air Climat Energie de la Métro. Parmi ses
actions, citons l’isolation des logements des copropriétés privées (campagne « Mur Mur »), le
biogaz grâce à la méthanisation de la station de dépollution « Aquapole », les circuits courts
(la future légumerie avec la communauté d’agglomération du Pays Voironnais), le
développement d’une agriculture de proximité (la nouvelle ferme du Murier). Le plus
emblématique reste les déplacements : la ligne E , le projet d’extension du tram jusqu’à Pontde-
Claix, le projet de transport par câble, l’autopartage, les voitures électriques, les pistes
cyclables. Moins visible et pourtant indispensable : le soutien aux universités et à
l’innovation, aux familles et aux écoles (concours familles à énergies positives ou le défi des
écoles à énergies positives, l’appel à projet « climat+ » pour les structures scolaires et
périscolaires).


Les 4 ateliers au choix

1) Isoler nos logements : par quelles
entreprises, comment et à quel
prix ?

2) Produire localement de l’énergie .

3) De nouvelles formations, de
nouveaux métiers pour mettre en
oeuvre la transition énergétique.
4) Produire et consommer à
proximité.

Inscription souhaitée aux ateliers à l’adresse
lafabrique@lametro.fr en précisant le numéro
de l’atelier qui vous intéresse.

La Fabrique Métropolitaine
Salle du Laussy, Gières, de 15h à 20h.
Bus 21 et 41, navette entre le terminus du
tram et la salle du Laussy.

LA metro jaune

Catégorie La Métro, La Métro, énergiesCommentaires fermés

Journée technico-économique fruits à pépins bio

Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique) organise une journée d’information et d’échange sur la filière fruits à pépins biologiques en Rhône-Alpes. Les questions techniques et économiques y seront traitées. Cette journée aura lieu le mardi 16 avril à Bougé-Chambalud, en Isère.

Suite au développement soutenu des conversions il y a quelques années et aux faibles récoltes de la saison 2012, les volumes de pommes et poires biologiques s’annoncent en forte augmentation cette année, en Rhône-Alpes et au niveau national.

Lors de cette journée de rencontre, ouverte à tout professionnel intéressé par les filières des pommes et poires bio, la demande du marché sera présentée le matin, grâce à un état des lieux d’Interfel puis à des témoignages de différents acteurs de la filière sur le marché du frais et de la transformation.

L’après-midi débutera par une présentation de la variété club Juliet® et se poursuivra par une visite de verger commentée par Sophie Stevenin, référente technique régionale en arboriculture bio, de la chambre d’agriculture de la Drôme, qui abordera les points de vigilance, l’offre variétale et les coûts de production.

PROGRAMME DE LA JOURNEE

9h00: Accueil

9h30: Le marché des fruits à pépins bio en France par Floraine Vieux-Rochas, chef de projet produits et thématiques dont la filière biologique, à Interfel, association interprofessionnelle des fruits et légumes frais.

10h10: L’entreprise Charles et Alice et ses besoins d’approvisionnement pour les desserts fruités bio, par Mélanie Bordet, acheteuse matières premières.

10h50: L’activité de transformation de la Ferme bio Margerie, à proximité de Valence, et ses besoins d’approvisionnement, par Mary Margerie.

11h30: La demande du marché selon les attentes des  différents clients de ProNatura, grossiste 100% bio, par Patrick Ophele, chargé de développement de la filière fruits. Présentation du calendrier de saisonnalité et de la charte d’engagements de la commission fruits à pépins de la FNAB, signée par ProNatura.

12h10: Les besoins et les attentes d’AGROBIODROM, par Eric Kabouny, gérant.

13h: BUFFET BIO SUR PLACE

14h: La pomme Juliet® : démarche, production et commercialisation, par Vincent Lehallier, animateur de l’association Les amis de Juliet®, Lilian Giraud du centre de conditionnement Giraud Fruits SARL et Benjamin Giraud, arboriculteur.

15h: Introduction en salle puis départ pour la visite du verger de pommiers bio multi- variétal de Bernard Gabelle, de l’EARL la Ferme des 4 fruits, à Bougé-Chambalud.
Conseils de Sophie Stevenin, référente technique régionale en arboriculture bio, de la chambre d’agriculture de la Drôme : points de vigilance, offre variétale et coûts de production.


Cette journée est ouverte à tous les professionnels intéressés ou concernés par ces questions.

Elle aura lieu le MARDI 16 AVRIL 2013 à Bougé-Chambalud (38).

L’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35 pour obtenir un programme et un bulletin d’inscription.

Catégorie bio, fruits-légumesCommentaires fermés

Salon du bois

Le salon de la construction bois et de l’habitat durable a ouvert ses portes à Alpexpo Grenoble ce jeudi 11 avril. Il durera jusqu’au dimanche 14 avril.

300 exposants se sont donnés rendez vous sur un espace de 25 000 m2. Ce qui frappe d’entrée c’est la tenue de ce salon à travers une répartition des pôles d’intérêt très bien conçue.

De plus on se rend vite compte de la qualité de ce rendez vous incontournable pour la filière bois et de ses acteurs.

Ce salon permet en effet, tant aux professionnels qu’aux particuliers d’échanger sur divers sujets, problématiques et en particulier sur le thème général du salon 2013: la transition énergétique: enjeux pour demain.

Au cours de notre visite  ce jour d’ouverture, nous avons croisé de nombreux jeunes, scolaires étudiants… qui « planchaient » sur le bois. Preuve que celui ci est d’actualité…

Voici un tour de salon en photos…

Cliquer sur les photos pour les agrandir…


Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

L’élevage cause nationale

L’élevage est un atout considérable pour la France : souveraineté alimentaire, balance du commerce extérieur, emploi, économie des zones rurales, occupation du territoire, maintien des paysages et de la biodiversité…

Mais l’élevage est menacé par la perte de compétitivité des filières françaises, par des revenus très volatils et de faible niveau, et par une mise en cause permanente de la part de certaines associations sur des préoccupations sociétales.

Le combat de FNSEA et JA est que l’élevage soit reconnu à sa juste valeur : une cause nationale pour le redressement productif de la France !

Pour mieux comprendre la problématique, voir le dossier en cliquant ici:

Dossier lait

Pour en savoir plus sur les actions départementales et régionales du vendredi 12 avril :

Lettre ouverte de Dominique Barrau, secrétaire Général FNSEA

Interview de Dominique Barrau « C’est le prix qui fera le revenu »

Courrier de Xavier Beulin, Président de la FNSEA, aux Parlementaires

Article mis en ligne sur sillon38.com: Prix du lait: encore un effort…

A lire aussi sur sillon38.com:

Prix du lait: cherchez l’erreur!

Carte des actions départementales et régionales

carte manif

Cliquer ici pour plus de précisions Elevage, cause nationale – Mobilisation du 12 avril 2013

Catégorie A la une, lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+