Archive | 13 avril 2013

Elimination des appareils contenant des PCB

Les appareils qui contiennent entre 50 et 500 ppm de PCB devront être décontaminés et éliminés selon leur date de fabrication, d’après les échéances de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants entrée en vigueur le 17 mai 2004. Près de 500 000 appareils sont ainsi concernés par cette nouvelle phase.

Les polychlorobiphényles (PCB) et les polychloroterphényles (PCT) sont des dérivés chimiques chlorés fabriqués jusque dans les années 80. Ils font partie des 10 polluants organiques les plus persistants car ce sont des substances peu biodégradables, pouvant contaminer l’ensemble de la chaine alimentaire et se retrouver dans tous les milieux de l’environnement.

La réglementation prévoit des obligations pour les détenteurs d’appareils contenant des PCB/PCT.

Détail du calendrier

Il sera interdit de détenir des appareils dont le fluide contient des PCB à partir :
- du 1er janvier 2017 si l’appareil a été fabriqué avant le 1er janvier 1976 ;
- du 1er janvier 2020 si l’appareil a été fabriqué après le 1er janvier 1976 et avant le   1er janvier 1981 ;
- du 1er janvier 2023 si l’appareil a été fabriqué à partir du 1er janvier 1981.

Les détenteurs possédant plus de 150 appareils dont le fluide contient des PCB pourront demander à organiser la décontamination ou l’élimination de leurs appareils selon un échéancier différent en garantissant la décontamination à minima de la moitié des appareils avant le 1er janvier 2020 et de l’ensemble de leurs appareils avant fin 2025. Pour cela, ils devront présenter un calendrier prévisionnel au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie avant le 1er janvier 2014.

Catégorie pollutionCommentaires fermés

Loup: conservation du loup et protection des élevages…

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné, les 8 et 11 avril 2013, un avis favorable au projet de plan d’action national loup 2013-2017 ainsi qu’aux textes permettant sa mise en œuvre. Ce plan vise à renforcer les mesures d’accompagnement de la présence du loup, espèce protégée tant au niveau international et communautaire que national, sur notre territoire.

Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ont initié et conclu les travaux approfondis d’élaboration du plan qui se sont déroulés dans le cadre du Groupe national loup. Cette instance est composée d’acteurs de terrain, élus, éleveurs et représentants associatifs, appuyés par des services de l’Etat et des experts techniques.

Le projet de nouveau plan d’action national « loup » fixe ainsi les objectifs à atteindre et les moyens pour y parvenir sur la période 2013/2017.

Il vise à mettre en place une gestion différentiée selon les territoires comprenant des mesures graduées adaptées aux différents systèmes d’exploitation et à la pression des prédateurs. Des mesures de protection et d’indemnisation sont améliorées. Les conditions des tirs d’effarouchement et des tirs de défense pour prévenir la survenance de dommages importants aux élevages évoluent dans le sens d’une territorialisation et d’une réactivité accrues.

Le loup reste une espèce protégée dont la population continuera d’augmenter mais dont l’état de conservation permettra de déterminer, selon une nouvelle méthode scientifique, le nombre maximal de loups qui pourront être prélevés lors de ces opérations.

Certaines dispositions du plan font l’objet de projets d’arrêtés ministériels qui vont désormais faire l’objet d’une consultation publique pendant une durée de trois semaines. Les documents peuvent être consultés sur le site internet du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie à l’adresse suivante : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/.

A l’issue de la consultation publique et des observations qui en résulteront, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt arrêteront le nouveau dispositif qui sera mis en place immédiatement.

Catégorie loupCommentaires fermés

Salon du bois: aucun temps mort!

Le salon du bois réuni l’ensemble de la filière et attire les professionnels mais aussi des milliers de visiteurs à Alpexpo Grenoble. Un salon qui est rythmé par diverses animations, conférences….

L’un des temps fort reste la visite inaugurale avec Alain Pilaud et Catherine Calmels comme guides. Le président et la directrice d’Alpexpo ne ménageant pas leur peine pour que ce salon soit une réussite et devienne une référence au sein de la filière bois.

Elus et personnalités ont donc découvert le salon, ses divers stands et ont apprécié le dynamisme de cette filière qui est en pleine expansion. Cependant il en est ressorti que cette filière doit mieux s’organiser, à tous les niveaux.

Il a également été question d’énergie grise et des différentes façons de la réduire; de la transition énergétique, de la 8e édition du concours d’architecture, les Lauriers de la construction bois, du Championnat européen des jeunes charpentiers  qui aura lieu à Grenoble à 2014…. L’équipe de France étant à l’entrainement au cours de ce salon.

Voici quelques illustrations prises sur le vif…Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+