Catégorie | Forêt de Chartreuse

L’ONF recherche des volontaires pour une étude photographique

Le massif de la Chartreuse se caractérise par une forte présence de la forêt. Quelle vision, quel ressenti, quelles attentes ont les habitants du territoire sur cette forêt et le paysage ?

C’est à cette question que l’ONF, en lien avec le Parc de Chartreuse, va tenter de répondre en demandant aux habitants intéressés de se livrer à un exercice photographique. L’idée est de répondre à une série de questions par des photos. Pas besoin d’être un photographe averti pour participer, il suffit d’avoir un peu de temps et un point de vue.

JPEG - 125.2 ko

Pour participer, c’est simple, il suffit :
- d’habiter l’une des communes concernées par la forêt domaniale
- d’avoir un peu de temps à consacrer à la démarche : une réunion de présentation et une réunion bilan à l’automne

Les habitants des communes suivantes sont donc concernés :
- St Pierre de Chartreuse
- St Laurent du Pont
- Proveyzieux
- Sarcenas
- St Pierre d’Entremont
- St Joseph de Rivière
- St Julien de Ratz
- Pommier la Placette
- Voreppe
- Mont St Martin
- Miribel les Echelles
- St Christophe sur Guiers
- Entre deux-Guiers.

A l’heure actuelle, l’ONF est encore à la recherche d’une dizaine de volontaires pour cette étude.

Si vous êtes intéressés par la démarche, vous êtes invités à vous rendre à la réunion de lancement jeudi 25 avril, à 18h, à la mairie de St Pierre de Chartreuse (salle des mariages). D’ici là, vous pouvez vous faire connaître auprès d’Albane du Boisgueheneuc : albane.du-boisgueheneuc@onf.fr ou par téléphone : 06 24 64 11 79

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8591 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+