Catégorie | ovins

« Eleveur Ovin demain »

Congrès de la FNO les 25 et 26 avril 2013 – BIARRITZ
« Eleveur Ovin demain »

Hausse générale des cours des matières premières, volatilité du prix de l’agneau, nouvelles préoccupations
environnementales des citoyens… L’élevage est confronté de plein fouet aux grandes évolutions de la société
face auxquelles il doit se positionner et qui le mettent parfois en grande difficulté. Si les pouvoirs publics
reconnaissent son rôle et son importance pour la souveraineté alimentaire, la balance du commerce
extérieur, l’emploi, l’économie des zones rurales, l’occupation du territoire et l’entretien des paysages,
aucune solution miracle ne pointe à l’horizon.

Dans un monde beaucoup plus ouvert et soumis aux aléas et tensions, pour maintenir des éleveurs ovins sur
le territoire demain, nous nous devons d’être innovants ! Les schémas d’autrefois ont fait leur temps, nous
devons les renouveler et penser différemment nos techniques d’élevage, nos formes de commercialisation, la
formation de nos jeunes et leur mode d’installation…

Les éleveurs ovins doivent être aujourd’hui de vrais chefs d’entreprise : savoir s’informer et se former toute
leur vie, avoir une vision stratégique de l’atelier ovin et de sa place dans l’exploitation, être en capacité de
prendre leurs propres décisions et aller de l’avant…

Le congrès de la Fédération Nationale Ovine, qui se tiendra les 25 et 26 avril au Casino de Biarritz, sera
l’occasion de débattre de ce changement de dimension du métier d’éleveur et de se projeter ensemble vers
l’avenir et vers un objectif commun : l’installation et le renouvellement des générations d’éleveurs ovins, un
défi vital !

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8478 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

avril 2013
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+