Catégorie | agriculture

Ecotaxe poids lourds : la CR demande des exonérations pour l’agriculture


La Coordination Rurale a écrit au Ministre de l’Agriculture, au Ministre de l’Economie et des Finances et au Ministre délégué chargé des Transports afin de leur demander l’exonération de l’écotaxe poids lourd, qui devrait être mise en place au 1er octobre prochain, pour tous les véhicules transportant des matières premières agricoles.

De nouvelles charges pour les agriculteurs

Si les véhicules agricoles sont bien exclus du champ d’application, ce n’est actuellement pas le cas des autres véhicules transportant des matières premières agricoles sur les routes visées par l’écotaxe.

Cela aura un impact considérable sur les producteurs agricoles qui subiront automatiquement l’alourdissement des factures de transport (de 5 à 8 %) sans pour autant pouvoir répercuter ces coûts supplémentaires sur leurs prix de vente…

Suivre l’exemple du lait

La Coordination Rurale a demandé aux ministres de prendre, « à l’instar de l’exonération dont bénéficie la collecte de lait, [...] toutes les mesures nécessaires afin d’exonérer de cette taxe les transports de tous les produits bruts agricoles, horticoles et forestiers (y compris l’aliment du bétail et les animaux) puisque ces produits ont vocation, par essence, à être transportés ».

La CR rappelle que tout comme le lait, l’ensemble des produits agricoles subit la volatilité des prix et la concurrence européenne, qui sont facteurs de grandes difficultés pour les exploitants. Il est donc nécessaire d’ouvrir le champ de l’exonération pour préserver l’agriculture française et ses agriculteurs.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2013
L Ma Me J V S D
« juin   août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+