Catégorie | agriculture

Les prix de production des produits agricoles diminuent en juin

Le prix des céréales baisse sensiblement en juin (–7,5%). Des récoltes abondantes de blé sont prévues dans l’hémisphère Nord et son prix chute. Le prix du maïs se redresse légèrement malgré des prévisions haussières de production au niveau mondial ; le maïs français s’écoule bien, du fait d’une demande émanant à la fois des industriels français d’aliments pour le bétail et ceux d’Europe du Nord.

Prix de production des céréales

Prix de production des céréales

Le prix des oléagineux diminue en juin (-1,7 %). Des conditions favorables de culture pour le colza permettent d’augurer une récolte abondante.

En juin, le prix de la pomme de terre a plus que doublé par rapport à la même période de l’année dernière (+139,9 %), du fait de la faiblesse de la dernière récolte en Europe du Nord.

Le prix des vins diminue en juin (-0,6 %) mais augmente sensiblement sur un an (10,7 %). Le prix de certains vins AOP a été soutenu par la demande à l’exportation. La baisse des volumes vendangés à l’automne dernier explique la hausse du prix des autres vins.

Le prix des fruits frais croît en glissement annuel (+14,8 %). Les prix de l’abricot et de la pêche augmentent en raison d’une offre réduite due aux mauvaises conditions climatiques et également à la diminution du verger (principalement celui de la pêche). En revanche, la cerise est moins chère : les consommateurs ont peu consommé ce fruit en raison de la météo maussade en juin.

Prix de production des légumes frais

Prix de production des légumes frais

Le prix des légumes frais augmente en glissement annuel (+10,6 %). Côté offre, le manque de soleil et les températures fraîches du mois de juin ont conduit à un déficit de production pour la plupart des légumes de saison, et leur prix augmente. Côté demande, le temps maussade n’a pas favorisé la consommation de tomate dont le prix baisse malgré une production également en diminution. A contrario, les consommateurs se sont reportés vers le poireau, légume plutôt consommé en saison froide.

Prix de production des gros bovins et des porcins

Prix de production des gros bovins et des porcins

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux augmente en juin (+1,6 %). Le porc renchérit du fait d’une offre européenne réduite ce mois-ci. Le prix des gros bovins se maintient à la suite d’une moindre disponibilité de ces bêtes. Le prix des œufs chute sur un an (-34,7 %) après le recouvrement du potentiel de production.

prixJ 1

Le prix d’achat des moyens de production diminue en juin.

Le prix des consommations intermédiaires baisse en juin (-0,6 %), tandis que celui des investissements est stable. Le prix des aliments pour animaux augmente d’environ 10 % sur un an.

Prix d’achat des moyens de production agricole

Prix d'achat des moyens de production agricole

PRIX ju2

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8496 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2013
L Ma Me J V S D
« juin   août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+