Archive | 08 août 2013

Concours départemental d’élevage

Le 5ème concours départemental d’élevage se déroulera les 24 et 25 août à St Laurent du Pont.

Tous les 2 ans est organisé en Isère un concours départemental d’élevage itinérant.

Pour la 5° édition, la commune de St Laurent du Pont s’est proposée d’accueillir cette grande manifestation qui regroupe de nombreux éleveurs de l’Isère, tant au niveau des bovins (laitiers et allaitants), mais aussi ovins, caprins, équins et volailles.

Ce grand rendez-vous de l’élevage s’inscrit certes, dans une tradition mais surtout comme moyen de rencontres entre éleveurs et grand public.

Ce n’est pas forcément l’esprit de compétition mais surtout un grand moment d’échanges et de convivialité qui rassemble environ 500 animaux de toutes tailles et espèces, leurs éleveurs venus de tout le département.

Ce concours va permettre de faire découvrir la beauté du site mais aussi la richesse et la diversité de l’élevage isérois  à un grand nombre de visiteurs durant les 2 jours de la manifestation.

L’entrée est gratuite et s’ouvre à tous publics et de tous âges.

Lors de cette manifestation, de nombreuses activités sont proposées durant les deux jours du concours.

On retiendra en particulier, la découverte de produits locaux grâce à un marché de producteurs le samedi, une restauration du samedi soir intitulée « DE LA FOURCHE A LA FOURCHETTE », un concours de bucheronnage le dimanche ainsi qu’une exposition sur le bois de la Chartreuse durant les 2 jours. . Mais aussi une restauration rapide tout au long du week-end.

De nombreux intervenants et professionnels vont aider à la réussite de ce week-end.

Pour l’occasion, les organisateurs du concours ont édité un journal qui donne l’ensemble des infos nécessaires pour participer activement à ce grand rendez vous, que l’on soit professionnel ou simple visiteur..

Le magazine d'infos de Provencia

Parmi les sponsors importants de ce rendez vous important pour l’élevage de notre département, mais aussi pour l’agriculture dans son ensemble, vous y découvrirez Carrefour Voiron, groupe Provencia qui est un partenaire incontournable des producteurs régionaux.

Pour preuve Carrefour Voiron est un des rares, sinon le seul magasin à proposer les 3 AOC de l’Isère: le Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble et le vin de Savoie produit à Chapareillan…

sillon38.com est également sponsor du concours départemental d’élevage et vous rendra compte en direct de cette manifestation…

Si vous voulez feuilleter ce document cliquer ici:

concours d'élevage


Catégorie élevageCommentaires fermés

Sucettes au Bleu du Vercors-Sassenage.

A la fête du Bleu seront présentées, en avant première, des sucettes au… Bleu du Vercors sassenage!..

Rappelons que la fête du Bleu se déroule à Gresse en Vercors les 10 et 11 août…

Voici la recette à réaliser vous mêmes..

Sucettes au Bleu du Vercors-Sassenage.

Elles sont idéales pour l’apéritif (à condition que les enfants ne les ai pas toutes
mangées avant !)

Pour 12 sucettes environ, il vous faudra :
sucettes100g de Bleu du Vercors-Sassenage
10g de farine
Mixer les deux ingrédients.
Former des boulettes de 2cm
de diamètre.Disposer des bâtonnets sur un papier
sulfurisé et poser
les boulettes de fromage au bout de chacun d’eux.
Aplatir légèrement.
Passer quelques minutes au four (180°C)
pour que le bleu
fonde et commence à griller.
Laisser refroidir avant de déguster.

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Attaques de loups: la FNSEA se mobilise

La région Provence-Alpes Côte d’Azur n’est pas épargnée par les attaques de prédateurs, celles du loup en particulier. Ce vendredi il y a visite sur le terrain…

FNSEA LOUP

Catégorie loupCommentaires fermés

Une nouvelle charte forestière 2013-2017 pour le massif du Vercors

La nouvelle Charte Forestière de Territoire a été adoptée par le Conseil communautaire de la Communauté de communes du massif du Vercors. Ses actions se mettront en place durant la période 2013-2017.

Un potentiel de production de bois de qualité à exploiter

La forêt couvre 61 % de notre territoire. L’altitude et le niveau de précipitations sont favorables à la hêtraie sapinière, largement prépondérante (71%). Des peuplements de futaie feuillue de Hêtre, issus du vieillissement de taillis, subsistent en massifs clairsemés. La futaie résineuse (12%) se cantonne à la partie Sud, sur Villard-de- Lans et Corrençon-en-Vercors, et à quelques boisements isolés sur les crêtes orientales.

La hêtraie-sapinière est gérée en futaie jardinée sur presque l’ensemble territoire constituant une uniformité forestière sur l’ensemble du massif.

La productivité biologique supérieure à 6 m3/ha/an sur les 3/4 de la surface forestière, peut dépasser localement 10 m3/ha/an. Ce niveau élevé pour une forêt de montagne atteste de la vocation de production du massif.

Une filière bois peu organisée localement

Aujourd’hui, le massif du Vercors ne compte plus qu’une petite scierie artisanale à Lans-en-Vercors.

L’absence d’unités de sciage importantes accroît la mise en concurrence des bois du Vercors avec des sources d’approvisionnement diversifiées, sur un marché très ouvert en raison des répercussions de la tempête de 1999, de l’ouverture de l’Union Européenne aux pays baltes, des concurrences scandinave sur les bois secs, ou allemande sur le bois massif reconstitué.

Les secteurs de la 2nde et de la 3ème transformation tiennent une place non négligeable dans cette filière en termes d’emploi local avec une cinquantaine de salariés.

Malgré tout, sa consommation de bois reste limitée à 1500 m3/an. Il est tout même important de noter la présence de 3 constructeurs-bois.

Une compatibilité à organiser entre exploitation et fonctions d’accueil

Les espaces forestiers du massif du Vercors sont très sollicités par le développement d’activités de pleine nature de plus en plus diversifiées. L’économie forestière et l’économie touristique se trouvent ainsi étroitement imbriquées.

Les grandes forêts communales sont le support privilégié des itinéraires de randonnée et des pistes de ski nordique. Plus largement, la forêt du massif du Vercors est ouverte au besoin de ressourcement des populations urbaines de proximité, notamment de l’agglomération grenobloise.

Une nouvelle charte forestière 2013-2017 pour le massif du Vercors

La CCMV a souhaité s’impliquer dans le domaine forestier à partir d’une approche territoriale en créant une Charte Forestière de Territoire en février 2006. Démarche de concertation, la charte forestière regroupe un certain nombre d’actions à mettre en œuvre en faveur du développement de la forêt.

Cette Charte a été renouvelée en 2008 jusqu’en 2012 (vous pouvez télécharger la CFT 2008-2012 ainsi que le Rapport d’évaluation 2006-2012 en bas d’article).

La nouvelle Charte Forestière de Territoire a été adoptée par le Conseil communautaire du 21 juin 2013. Ses actions se mettront en place durant la période 2013-2017.

Les objectifs sont :

  • Développer la mobilisation de la ressource bois dans le cadre d’une gestion durable et multifonctionnelle,
  • Développer les filières locales de valorisation de la ressource forestière,
  • Atteindre un équilibre en termes de production forestière et d’environnement,
  • Mieux faire connaître la forêt et la filière bois et accueillir en forêt.

Elle se décline en 14 fiches actions dans les domaines de la sylviculture et la mobilisation de bois, les filières de valorisation du bois, la forêt et l’environnement, la sensibilisation sur la forêt et le bois et l’accueil en forêt.

Vous pouvez télécharger ci-dessous la nouvelle Charte Forestière de Territoire 2013-2017 : Diagnostic et Programme d’actions.


Document PDFDiagnostic_CFT_2013_2017.pdf

Document PDFProgramme_actions_CFT_2013_2017.pdf

Vous pouvez télécharger ci-dessous la charte forestière de territoire 2008-2012 ainsi que son rapport d’évaluation de 2006 à 2008 et de 2009 à 2012.


intercom

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2013
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+