Archive | 21 octobre 2013

Vercors: une carte pour les ramasseurs de champignon…

Jacques Guichard est natif de Villard de Lans..De parents agriculteurs il a toujours apprécié le Vercors, sa terre, sa forêt.. Il a réussi à y associer son métier en travaillant dans le tourisme saisonnier..

Jacques guichard au milieu de ses terres...

Jacques Guichard au milieu de ses terres...

Il a hérité des propriétés de ses parents dont 18 hectares de forêts qu’il exploite, essentiellement en bois énergie. Une des pistes de revenu est la cueillette de champignons.  » Elle assure un complément de revenus non négligeable.. Tout se passait bien.. On rencontrait des ramasseurs dans nos forêts mais il s’agissait de locaux ou de personnes en provenance des régions proches. Il y avait un respect mutuel entre les ramasseurs et les propriétaires.. « 

Depuis une dizaine d’années le « film » n’es plus le même..   » on a vu arriver des personnes de plus en plus nombreuses en provenance de pays étrangers.. Cette situation s’est encore plus accentuée depuis 5 ans.. Les grossistes, eux mêmes étrangers , espagnols en général déversent leurs hordes de ramasseurs qui n’ont ni foi ni loi… Ils cueillent tout ce qu’ils trouvent… Des ramasseurs qui sont pauvres pour la plupart. Il m’est arrivé de voir des roumains arriver avec des chaussures de ville trouées, se protégeant les pieds avec des sacs plastique.. Bien entendu ils ne respectent rien.. laissent leurs déchets.. De plus ils s’imaginent chez eux. Inutile de leur demander de quitter nos propriétés..

Certes les forces de l’ordre sont alertées.. Ils font des arrestations spectaculaires, médiatiques mais elles ne sont pas suivies de faits concrets.. Les amendes sont payées et le pillage reprend.. On peut parler de politique de terre brulée…

Jacques Guichard a une solution qu’il aimerait bien mettre en place..  » Instaurer un système de carte allouée aux propriétaires locaux.. Les détenteurs de cette cartes accepteraient de signer une charte de bonne conduite et seraient les seuls à pouvoir ramasser des champignons. Elle serait en quelque sorte un outil de gestion de la forêt au niveau des champignons.

Cette charte étant élaborée par les instances reconnues comme les communes, l’intercommunalité mais aussi l’ONF, le CRPF..

Bien entendu il pourrait se mettre en place un système de carte à la journée pour les ramasseurs du « dimanche »..

Jacques Guichard qui n’a rien d’un violent est clair dans ses propos » je suis persuadé que l »on va très vite arriver à un point de non retour.. Il faut trouver rapidement une solution car tous les propriétaires forestiers en ont marre et je suis persuadé que l’on va vers un drame..

Il faut donc qu’une mobilisation générale placée sous l’égide des communes, des communautés de communes, des élus se créée.. »

Si seulement ces instructions étaient respectées...

Si seulement ces instructions étaient respectées...

intercom

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

Guide juridique de la propriété forestière privée

Guide juridique de la propriété forestière privée

Avec cet ouvrage riche d’informations, le lecteur comprendra les raisons et les contours
des règles applicables aux forêts appartenant aux particuliers, au nombre de 3,5 millions.

D’un droit très ancien, le droit forestier évolue vers l’encadrement d’une économie forestière
intégrée, dans un enjeu de gestion durable des forêts, tentant de concilier l’intérêt général
avec les droits des propriétaires privés.

Inédit, ce guide offre les références de la renumérotation complète des articles ainsi que des
évolutions au fond du droit du nouveau Code forestier entré en vigueur le 1er juillet 2012 (le
4ème depuis 1827).

Premier du genre, cet ouvrage conjugue transversalement la législation forestière avec le
droit rural, le droit de l’environnement, celui de l’urbanisme ou encore les règles fiscales. En
sept parties, il permet une vision large des règles juridiques de gestion, de protection et de
valorisation des bois et forêts privés. Propriétaires et gestionnaires se trouveront aussi bien
informés des contraintes ou obligations qui leur sont imposées que des démarches incitatives
soutenues par la planification forestière dans leurs choix de gestion, ou de leur intérêt
d’investir ou de mutualiser certaines opérations.

· Eléments historiques expliquant le droit moderne en forêt privée
· La politique forestière et les instruments de planification de gestion durable
· Les règles juridiques de gestion forestière, documents, coupes, reboisement, etc.
· Les règles spécifiques aux forêts privées assujetties à des enjeux de protection
· Gestion foncière de la propriété et modes de regroupement de la forêt privée
· Economie et fiscalité forestières, aides publiques
· Infractions forestières et surveillance


GUIDE FO

Guide juridique
de la propriété
forestière privée

Régime juridique de la forêt privée.
Droits et obligations des propriétaires.
Sylvie Marguerite DUCRET
636 pages – Prix : 29 € + 4 € de port

Disponible en librairies
ou aux : EDITIONS DU PUITS FLEURI
22 Avenue de Fontainebleau – 77850 HERICY
Tél. : 01 64 23 61 46 – www.puitsfleuri.com

Adressez votre règlement à la commande :
33 € franco de port.

L’auteure, Sylvie Marguerite DUCRET possède une longue expérience en gestion forestière augmentée de sa pratique du droit forestier appliqué, ayant été cadre technique et juriste à l’Office national des forêts. Elle est aujourd’hui consultante indépendante et intervenant-expert, en métropole et outre-mer, et formatrice des actifs du secteur rural et forestier, spécialisée en réglementation forestière et en économie des marchés publics et privés de la filière forêt-bois.

Catégorie bibliothèque, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2013
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+