Archive | 09 décembre 2013

Maison du territoire de Mens:

L’exigence de haute qualité environnementale en particulier sur la performance énergétique a été une demande forte de la part du Conseil Général de l’Isère, pour la construction de sa maison du territoire à Mens.

Le Conseil Général de l’Isère souhaitant, à travers la construction de cette maison du territoire, valoriser une nouvelle fois sa politique volontariste en direction de la filière bois.

C’est dans cet objectif qu’a été conçu ce bâtiment à deux niveaux qui accueille des bureaux de service et d’accueil du public.

L’ensemble de la structure bois réalisée en bois d’origine alpine, représente un volume de 88 m3 de bois transformé.

La volonté du Conseil Général de l’Isère de favoriser du bois d’oeuvre issu d’une filière courte, s’est traduite par l’insertion de la certification Bois des Alpes dans les marchés.

MENS 3

Bois local de qualité

Ainsi dans le marché de lot bois, le maître d’ouvrage a exigé que le bâtiment soit construit en matériau répondant à une démarche garantissant la qualité du produit et un service exemplaire en termes de développement durable de type certification bois des Alpes ou équivalent.
Le fort engagement du Conseil Général de l’Isère pour la mise en oeuvre de bois certifié Bois des Alpes a permis de mobiliser l’ensemble des acteurs dans ce projet.

MENS 2

Cette sensibilisation des entreprises à cette problématique les a amenées à s’impliquer dans de nouveaux projets en bois certifié.

Un objectif a également été fixé du point de vue énergétique avec une consommation très faible de 40kWh/m2 et par an, soit la labellisation Minergie…

MENS INAUG PER

L’ inauguration de la maison du territoire présidée par André Vallini Président du Conseil Général de l’Isère, en présence de: Annette Pellegrin, Conseillère Générale du Canton de Mens et Maire de Mens, Marie-Noëlle Battistel, Députée de l’Isère, Charles Galvin, vice président du Conseil Général en charge de la forêt…

Maison du Conseil Général de l’Isère – Territoire Trièves
Lotissement Passiflore
Lieu dit Les Levas
38710 Mens
Tél. : 04 80 34 85 00
Mail : cg38@cg38.fr

Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés

La Rivière fait la part belle au bois…

La commune de La Rivière a souhaité poursuivre son implication en matière de développement durable et de développement de la filière bois, qui s’était déjà traduit par l’aménagement de son centre village, inauguré en 2008.

RIV 1

Sa nouvelle école primaire fait la part belle au bois: douglas, sapin, épicéa.

Ce bâtiment répond aux exigences BBC de la RT2012. L’enveloppe porteuse extérieure de l’édifice est formée par des caissons
ossature en sapin et épicéa préfabriqués avec un remplissage en ouate de cellulose, habillés à l’extérieur d’un bardage en douglas en planches brutes de différentes épaisseurs et largeurs.

Les choix de conception reposent sur le principe de l’approche bioclimatique:

• orientation des salles de classe au Sud avec une casquette débordante permettant une protection solaire estivale
•rechercher une bonne compacité avec une distribution des espaces principaux au Sud et des espaces de service ou de séjour moins important au Nord, faisant tampon thermique
•éclairage naturel du couloir central par des sheds apportant qualité spatiale et ouvertures pour une ventilation naturelle
•forte inertie intérieure, par des séparatifs béton, conservée par une enveloppe très isolante en ossature bois.

En ce qui concerne les principes bioclimatiques et les flux, le couloir central, les lanterneaux, les impostes vitrés en façades et entres classes et couloirs permettent une ventilation naturelle nocturne en été et diurne en mi-saison lorsque les températures intérieures et extérieures sont proches, réduisant ainsi les consommations énergétiques.


RIV 3

Une ventilation mécanique à double flux est utilisée en période extrême: hiver et été.
Les façades sud sont presque entièrement vitrées avec des murs rideaux sur poteaux bois réduisant les ponts thermiques et contribuant à l’économie du projet. Les menuiseries des autres façades (nord, ouest et est) sont en mélèze.

Forte de son expérience précédente, la commune de La Rivière a souhaité utiliser les ressources forestières communales tout en s’inscrivant dans la démarche de certification Bois des Alpes.

L’intégration de la certification Bois des Alpes dans le marché ossature bois a permis de sélectionner une entreprise de charpente s’inscrivant dans la démarche. Ainsi, les bois testés mécaniquement en forêt à l’aide du Sylvatest ont été fournis en bord de route à l’entreprise de charpente.

Celle-ci a collaboré avec un scieur, également certifié Bois des Alpes afin de mettre en oeuvre chaque pièce de bois préalablement définis dans les marchés.
Cette organisation a permis à la commune de s’assurer d’une traçabilité du produit depuis la récolte jusqu’à la mise en oeuvre finale.

RIV INAUG

L’ inauguration de cette nouvelle école s’est organisée autour du maire de La rivière, Robert Alleyron-Biron, de la députée Michelle Bonneton, de Guy Charron, président de l’association des Communes forestières de l’Isère, l’architecte Vincent Rigassi… et de nombreux invités..

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Table ronde autour de l’opération: les produits de l’Isère: j’adore, j’adhère…

Alain Galliot directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, est très satisfait de l’opération  » les produits de l’Isère, j’adore, j’adhère… » il s’agissait, pendant une semaine de mettre en avant les produits de l’Isère à travers des dégustations de la gamme des produits isérois présents dans le magasin de Carrefour Voiron.

Les clients du magasin ont apprécié cette démarche et ont largement contribué à son succès. Il faut dire que la gamme mise en avant était large et complémentaire: noix et produits dérivés, fromages, vins, viande, ravioles, confiserie, anthésite, Chartreuse… il y en avait pour tous les goûts! on pouvait même confectionner un repas complet isérois..

Les producteurs, partenaires du groupe Provencia ont également adhéré à cette promotion et « ont joué le jeu » en se mobilisant et en étant présents dans le magasin afin de mieux faire connaître leurs produits, leur système d’exploitation…

Le monde agricole a été sensible également à cette démarche puisque plusieurs de ses acteurs ont tenu à être présents pour l’évènement: on citera Jérôme Collet et Thierry Blanchet, membres de la chambre d’agriculture de l’Isère, Pauline Vuillecard animatrice Jeunes agriculteurs de l’Isère, les sémillants frères Convert, nuciculteurs à l’Albenc, la famille Drevon éleveurs de veaux..

Ceux ci ont participé, à l’invitation d’Alain Galliot à un « casse-croûte » convivial, et très animé accompagnés des chefs de rayons du magasin et de Charles Fanget, de la jeune chambre économique de Grenoble.

Il s’est instauré une table ronde, un débat, très animés et très constructifs.

Si l’essentiel de la discussion a porté sur les circuits courts, les relations entre les agriculteurs et la grande distribution.. mais oui les détracteurs, des partenariats gagnant-gagnant peuvent exister.. le groupe Provencia le prouve depuis 50 ans..Il a également été question d’un projet mené par la jeune chambre économique de Grenoble et par les jeunes agriculteurs de l’Isère.

Ce projet  » AGRI-TALENT, a pour but de valoriser le savoir-faire des jeunes agriculteurs isérois, qu’il s’agisse de la reprise d’exploitation familiale ou la création d’un nouveau domaine.

AGRI-TALENT valorisera la démarche économique, sociale, écologique, novatrice… des jeunes agriculteurs isérois..

Ce projet avance à grands pas.. Le groupe Provencia à travers Carrefour Voiron en sera partenaire, tout comme sillon38.com…

On en reparlera donc très rapidement…

En attendant voici quelques clichés pris sur le vif…

Cliquer sur les photos pour les agrandir..


Catégorie agriculture, agro-alimentaireCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2013
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+