Archive | 01 février 2014

Assemblée générale de l’UGDFI

L’ assemblée générale du Groupement forestier de l’Isère a permis à Henri Gras, son président de rendre un vibrant hommage à Gérard Arnaud, en particulier pour « son travail colossal. »

Gérard Arnaud, élu conseiller général, en 1976 a de suite oeuvré pour la reconnaissance de la forêt et de la filière bois en Isère. Longtemps vice président en charge de la forêt il a aidé au développement de ces dernières. Son successeur Charles Galvin poursuivant ces actions..

Gérard Arnaud: "Il a dynamisé la forêt et la filière bois de notre département" . A ses côtés son Charles Galvin qui a pris le relais au conseil Général

Gérard Arnaud: "Il a dynamisé la forêt et la filière bois de notre département" . A ses côtés son Charles Galvin qui a pris le relais au conseil Général

Si aujourd’hui la forêt et la filière bois de notre département sont reconnues, dynamiques, elle le doivent à Gérard Arnaud. Ce dernier a également participé au développement de la forêt de Belledonne à travers ses travaux au sein du groupement des sylviculteurs de Belledonne.

 » Il a travaillé au quotidien, apportant à notre groupement un appui sans failles, donnant des avis modérés mais très écoutés car pertinents..  » a précisé Henri Gras, avec une pointe d’émotion. Gérard Arnaud souhaitant prendre du recul, bien mérité vis à vis de son engagement..

Henri Gras présente l'activité de l'UGDFI. A ses côtés Bruno De Jerphanion, président du CRPF Rhône-Alpes

Henri Gras présente l'activité de l'UGDFI. A ses côtés Bruno De Jerphanion, président du CRPF Rhône-Alpes

Bruno de Jerphanion , président du CRPF Rhône-Alpes a tenu à assister à cette importante rencontre pour la filière bois de notre département..

.Il a confirmé que le CRPF subi lui aussi de plein fouet la crise,  » avec des subventions en baisse de 10%.. Cela ne nous empêchera pas de travailler mais nous oblige de travailler mieux avec moins de moyens..: non le CRPF n’a pas perdu de son efficacité.. oui les techniciens présents sur le terrain continueront à aider, conseiller les propriétaires forestiers.. »

Le rapprochement entre les groupements et l’union des propriétaires forestiers de l’Isère est toujours d’actualité..  » Je soutiens ce travail de cet indispensable rapprochement. Les deux structures ont des missions différentes, cela n’empêche pas de se rapprocher et de travailler sur des objectifs communs.. Il est essentiel que les membres des groupements adhèrent aussi au syndicat départemental qui lui, cotise à la Fédération nationale. » a t-il précisé.

Dans la salle il a été indiqué que le premier travail à faire est de « vendre les bois à leur prix.. il n’est pas normal que le prix du bois ait été divisé par 3… »

Il a été remarqué que les bois de notre département sont globalement de très bonne qualité mais qu’ils souffrent de la difficulté de les sortir. L’Isère est un département au relief montagnard.. Une spécificité pas prise en compte dans la récente loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la forêt. La mobilisation est forte pour que ce particularisme soit intégré dans cette loi..

Cela n’empêche, des actions, initiatives sont prises afin de mieux valoriser notre forêt.. On peut citer par exemple le Plan Pluriannuel de développement forestier mis en place afin d’améliorer la production et la valorisation économique du bois, tout en respectant les conditions d’une gestion durable des forêts.

Les ASLGF, associations syndicales libres de gestion forestière, qui peuvent assurer tout ou partie de la gestion des propriétés qu’elle réunit et prendre en charge l’exploitation et la mise en marché des produits forestiers.. Elles se développent bien en Rhône alpes, 7 fonctionnent déjà en Rhône-Alpes et 7 sont en préparation..

Chacun a compris l’intérêt d’avoir des propriétaires concernés, structurés, car la demande de bois va être multipliée par trois dans les années 2050… c’est à dire demain..

Guy Charron, représentant Charles Galvin, vice président du Conseil Général en charge de la forêt a précisé que le département était conscient de ces enjeux..  » Le Conseil Général a lancé une aide spécifique à la modernisation des entreprises de 1ère et 2ème transformation. 5 d’entre elles, des petites structures ont déjà bénéficié de ces aides,  d’autres suivront.. Il est en effet important que ces entreprises soient performantes et bien réparties sur l’ensemble de notre territoire…  » Il a aussi rajouté l’importance d’utiliser du bois local certifié PEFC. ».

A ce niveau le Conseil général sert de locomotive. Il a édité un document intitulé  » le conseil Général de l’Isère construit des collèges en bois.. qui recense l’ensemble des collèges construits ou modernisés ou le bois est très présent..


.



Catégorie UGDFICommentaires fermés

Creativa, un salon haut en couleurs..

Depuis l’ouverture du salon Créativa, les allées d’Alpexpo ne désemplissent pas.. Il faut dire que ce salon qui met en avantles loisirs créatifs, l’artisanat a rassemblé une gamme de métiers de « création » très vaste.

Métiers représentés par des exposants qui ont su mettre en valeur les produits proposés. Cela donne un espace multicolore ou il fait bon se promener, découvrir, toucher, sentir…

Les visiteurs ont adhéré à ce salon depuis 13 ans et il est remarquable de constater qu’au fil des ans celui ci s’est régionalisé pour devenir aujourd’hui le rendez-vous incontournable de la région Rhône-Alpes.

Au niveau des exposants, une bonne centaine, on a remarqué des grandes marques nationales mais aussi des  enseignes locales, des fabricants, détaillants, artisans, créateurs, associations et éditeurs de revues. Toutes les disciplines étant représentées : art du fil, activités manuelles, beaux-arts, mode, enfants.

Le salon ferme ce dimanche 2 février au soir..

Pour en savoir plus

www.creativa-grenoble.com

CREA 1CREA 2CREA 3crea 4CREA 0

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

février 2014
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+