Catégorie | agriculture, élevage

La Région soutient l’autonomie alimentaire des élevages

Mardi 18 février, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, s’est rendu
dans l’Ain pour un déplacement sur l’autonomie alimentaire des élevages. Il était
accompagné de Michel GREGOIRE, Vice-président délégué à l’agriculture et au
développement rural, d’Alain CHABROLLE, Vice-président délégué à la santé et à
l’environnement et de Gérard LERAS, Conseiller spécial délégué à la politique foncière et
Président du groupe de travail régional sur l’autonomie alimentaire.

QUER 2 AIN

Jean-Jack QUEYRANNE a visité l’élevage bovin et porcin de Joseph Fray à Villeneuve, qui a
bénéficié du soutien financier de la Région pour améliorer la qualité de ses prairies et
installer un matériel de fabrication d’aliments à la ferme. Le Président de la Région a ensuite
découvert la démarche d’autonomie alimentaire du lycée agricole de Cibeins à Misérieux.

L’atelier de vaches laitières a fait l’objet d’un diagnostic sur l’approvisionnement alimentaire
de l’élevage, aboutissant à l’augmentation de la surface des pâturages, à la rénovation des
prairies et à la production de luzerne.

En Rhône-Alpes, l’élevage représente la première activité agricole, avec 58% des exploitations concernées. Comme l’a rappelé Jean-Jack QUEYRANNE, « l’alimentation du cheptel rhônalpin (1) est stratégique. Or, la production actuelle pour l’alimentation des élevages en fourrages, céréales et protéagineux est largement insuffisante. »

Pour pallier ces difficultés, la Région mène une politique de soutien à l’autonomie
alimentaire des élevages depuis 2009. D’abord destiné aux élevages de ruminants (bovins,
ovins, caprins), le Conseil régional a élargi en 2013 son dispositif aux filières porcines et
avicoles. Tous les éleveurs de Rhône-Alpes peuvent désormais bénéficier du soutien de la
Région qui consacre près d’1 M€ par an pour accompagner les élevages volontaires depuis le
diagnostic d’exploitation jusqu’à la mise en oeuvre des aides à l’évolution de l’assolement, à
la gestion optimisée des pâturages et aux investissements individuels et collectifs.

700 élevages sont actuellement engagés dans cette démarche.

La Région soutient aussi les projets collectifs contribuant à l’approvisionnement des élevages
d’un territoire donné (8 projets (2) soutenus en 2014 pour un coût total de 150 000 €) et les
actions régionales pouvant favoriser la production et la transformation locales des matières
premières végétales.

Relocaliser la production de l’alimentation animale en Rhône-Alpes réduit les coûts
intermédiaires, développe localement les activités économiques, et assure la
complémentarité entre territoires et entre exploitations agricoles. Enfin, pour un éleveur,
développer l’autonomie alimentaire de son élevage lui permet de diversifier, et donc de
sécuriser, son exploitation.

1:  1 million de bovins, 400 000 ovins, 155 000 caprins, 300 000 porcins et 15 millions de volailles
2:  Liste des projets disponible sur demande

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8487 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2014
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+