AFTBM: des interventions « musclées »

L’ assemblée générale  annuelle de l’AFTBM (Association forestière Trièves-Beaumont-Matheysine) s’est déroulée sous la présidence de Patrick Chion à Monestier de Clermont.

Les thèmes abordés  et d’actualité parmi lesquels: constitution de l’ASLGF Alpes sud-Isère, contribution volontaire obligatoire ont suscité des échanges de qualité et très passionnés..

Les interventions ont également retenu toute l’attention de la salle. Il faut dire qu’elles étaient « musclées, offensives, sans langue de bois..

Henri Gras, président de l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère a à nouveau insisté sur le renouvellement des générations..  » Il faut absolument que plus de propriétaires, plus de jeunes s’investissent au sein des groupements afin dé$’épauler les équipes en place..  » A propos de la création de l’ASLGF sud Isère:  » c’est une initiative qui va dans le bon sens. Elle va rendre de nombreux services aux petits propriétaires forestiers.. « 

Il a également remercié le conseil général de l’Isère pour son soutien « sans faille » en direction de la filière bois et regrette que  » la chambre d’agriculture n’apporte plus son aide au développement de nos activités ».

Et la fameuse CVO?  » Elle existe.. reste à être très attentifs à l’usage qui sera fait des fonds récoltés. Ils devraient logiquement servir à soutenir les différentes structures de la filière bois..La vigilance est de mise. »

Henri Gras a répété les propos tenus lors de la fête de la forêt de montagne:  » nous sommes dans une impasse à cause d’une multitude de structures qui gèrent notre filière. Il faut absolument des regroupements, des fusions. Le conseil général, par la volonté de Charles Galvin, va réunir les acteurs de la filière afin d’étudier ce problème. J’adhère totalement à ce projet… »

charles Galvin, pendant son intervention avec à ses côtés Patrick Chion et Henri Gras.

Charles Galvin, pendant son intervention avec à ses côtés Patrick Chion et Henri Gras.

Charles Galvin, vice président du conseil général de l’Isère en charge de la forêt a en effet annoncé qu’il allait réunir l’ensemble des acteurs de la filière bois afin de voir comment gagner en efficacité.. Il a rappelé que la filière bois de l’Isère  » c’est 10 000 emplois non délocalisables. »  L’ASLGF:  » c’est une bonne démarche qui va permettre aux petits propriétaires de mieux gérer leurs forêts. Il ne faut pas oublier que le mal de la France est la multitude de petites parcelles, leur morcellement.. »

 » Le conseil général de l’Isère est aux côtés de la filière bois départementale. Malgré un budget restreint nous disposons d’un budget de 755 000 euros dédiés à cette filière. Cela nous permet de mener de soutenir de multiples actions: chartes forestières, bois énergie..  » Charles Galvin a rappelé que les scieries, entreprises de secondes transformation sont également aidées  » afin qu’elles se modernisent, qu’elles gagnent en compétitivité. Notre volonté étant que ces entreprises soient réparties sur l’ensemble de notre département..  »

 » Le conseil général  favorise le bois dans  la construction, la rénovation de plusieurs collèges gymnases, bâtiments publics..Cela démontre la qualité de ce matériau mais prouve aussi que son prix est compétitif. Seul souci.. en finançant les constructions bois, on aidait les filières bois étrangères, le bois venant de l’étranger. Il faut à tout prix que le bois utilisé soit local. »

Et Charles Galvin montrant son inquiétude  » comment concevoir que l’on plante a l’heure actuelle 20 millions d ‘arbres contre 100 millions il y a quelques dizaines d’années. De plus les jeunes plants sont trop souvent martyrisés par le gibier. J ‘ai alerté le préfet, le syndicat des propriétaires forestiers, des réunions sont en cours de programmation pour voir comment protéger ces jeunes plants.. »

Charles Galvin a également indiqué que le bois a de multiples facettes d’utilisation » on fait même du papier étanche.. la matière première est le bois. Il faut donc favoriser la recherche et l’implantation des entreprises sur notre territoire. Cela passe par une meilleure utilisation des fonds. Voilà pourquoi une meilleure harmonisation, une complémentarité entre les aides de l’Etat, de la région et du département se met en place. »

Dernière information: Center Parc.  » Le dossier Center Parc à Roybon redémarre. Les enjeux pour la filière bois sont importants. La demande de bois va être colossale. Il faut absolument que le bois utilisé soit du bois local, que les entreprises de transformation soient locales. Pour ce il faut se mobiliser, s’unir.. afin de répondre à la demande. »

Charles Galvin est dans le vrai.., ce serait vraiment un comble que de passer à côté d’un tel marché…

Gilbert PRECZ

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8521 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2014
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+