Archive | 07 mars 2014

La villarde fêtée à Villard de Lans grâce à un timbre…

La villarde mais aussi les produits du Vercors ont été à l’honneur en plein centre de villard de Lans, l’espace d’une journée.

Il s’agissait de la présentation officielle du timbre « la villard-de-Lans » issu du carnet de timbres « les vaches de nos régions » édité par la poste.

Deux villardes, au doux nom de Colombe et Taïga, issues de l’élevage de Guy Durand ont toute la journée fait admirer leur belle robe, leurs beaux yeux, leur calme…  à des centaines de visiteurs, petits et grands.

Chantal Carlioz maire de Villard de Lans a rappelé que jusqu’à la fin du 19ème siècle, la villarde, vache polyvalente, était très présente sur le Vercors avant de pratiquement disparaître, avec l’arrivée de la mécanisation, de la rentabilité.  » Heureusement que quelques passionnés ont décidé de la relancer.. et quand on voit le succès qu’elle a eu tout récemment au salon international de l’agriculture, ou elle a été une véritable star, on ne peut qu’être heureux de cette initiative. « 

Chantal Carlioz a souligné l’importance que représente l’agriculture sur le plateau du Vercors:  » elle assure notre avenir en remplissant nos assiettes.. Les producteurs du Vercors nous permettent de « bien manger à travers des  produits locaux dont certains sont des fleurons comme le bleu du Vercors Sassenage. L’ agriculture perpétue aussi les traditions, notre ruralité, façonne notre paysage et nous permet de conserver notre entité: non nous ne sommes pas la banlieue de Grenoble… »

Guy Durand, éleveur sur le Vercors mais aussi Président national de l’Organisme de Sélection des Races alpines s’est dit heureux de présenter des villardes à Villard de Lans  » commune ou nous sommes toujours bien accueillis »..Il a informé le nombreux public que la villarde fait partie des races à conservation tout comme 16 autre races en France.  » Elles ont des noms très peu connu.. Il faut dire que les races de conservation sont constituées d’un cheptel inférieur à 1000 animaux. »

Pour en revenir à la villarde,  » en 1955 il n’en restait que 55.. Des éleveurs se sont lancés dans la bataille pour sauver cette race rustique. Aujourd’hui on en dénombre 400 dont 40 en Allemagne. on peut dire qu’elle est sauvée! « 

Il s’est dit très heureux que la poste mette en avant cette vache à travers un timbre..

Paul Faure, président de Vercors Lait a pour sa part indiqué que la coopérative compte une soixantaine de producteurs. « Elle gère 5,3 millions de litres de lait annuellement.  » Vercors Lait fabrique 230 tonnes de bleu du Vercors Sassenage AOP et 200 tonnes d’autres produits. « 

Il est revenu sur la présence du Vercors au dernier salon de l’agriculture à Paris.  » Le stand a connu une forte affluence durant les 9 jours du salon.. et nos produits ont été très appréciés, pour preuve on a vendu 1,6 tonne de bleu lors de ce salon.. »

Il a été annoncé que la plaquette constituée de 12 timbres « de vaches » était tirée à 17 000 exemplaires.. Que le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes, banque à l’origine agricole, a largement financé le film « Au pays de la vache fantôme » diffusé tout au long de la journée.

Il ne restait plus qu’à déguster les produits du Vercors dont la traditionnelle et excellente Vercouline, très appréciée  par les nombreux touristes présents sur la place centrale de Villard de Lans..

Gilbert PRECZ

Voici le déroulé de la journée en images.. Cliquer sur les photos pour les agrandir..


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Listes des candidatures au 1er tour des élections municipales 2014 en Isère


La préfecture de l’Isère vous informe qu’au terme de la période de déclarations de candidatures du 1er tour des élections municipales, 16 518 candidatures ont été enregistrées dans la totalité des communes du département (533), dont 4 495 sortants.

Concernant les communes de plus 1 000 habitants et plus : 508 listes (267 pour l’arrondissement de Grenoble, 135 pour l’arrondissement de La Tour du Pin et 106 pour l’arrondissement de Vienne) pour un total de 11 840 candidats répartis sur 255 communes.

Concernant les communes de moins de 1 000 habitants : 4 678 candidats répartis sur 278 communes.

Statistiques :

-Dans les communes de 1 000 habitants et plus : 100 femmes têtes de liste sur 508 (19%) réparties sur 255 communes ;
-Dans les communes de 9 000 habitants et plus : 13 femmes têtes de liste sur 63 (20,6%) réparties sur 16 communes ;
-Totalité des candidats du département : 7 500 femmes (45,4%) et 9 018 hommes (54,6%) sur 16 518 candidats ;
-Dans les communes de moins de 1000 habitants : 1 734 femmes (37%) et 2 944 hommes (63%) sur 4 678 candidats.
-L’âge moyen des candidats sur l’ensemble du département est de 50 ans.
-35 communes de 1 000 habitants et plus de l’arrondissement de Grenoble n’ont qu’une liste de candidats.

L’arrêté préfectoral fixant la liste des candidats au 1er tour des élections municipales et communautaires du 23 mars 2014 sera prochainement publié sur le site Internet de la préfecture à l’adresse suivante : www.isere.gouv.fr

Pour découvrir les listes des candidats cliquez ci dessous:

candidats communes moins de 1000 habitants:  listes candidats -1000

candidats communes de plus de 1000 habitants: liste candidats + 1000

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Les JA de l’Isère en ordre de marche

JA LO

Les JA de l’Isère ont constitué un nouveau bureau pour la période 2014-2016. Françoise Soulier succède à Aurélien Clavel à la présidence du syndicat des jeunes agriculteurs.

Françoise Soullier, horticultrice à Tullins, sera entourée d’un conseil d’administration constitué comme suit:

- vice -président: Aurélien Clavel ( Biol)

- secrétaire général: Jérôme Collet ( Roybon)

- secrétaire général adjoint: Bruno convert ( l’Albenc)

- trésorier: Yann Dherbey ( Quincieu)

- trésorier adjoint: Alexandre Escoffier ( Beaulieu)

- membres: Serge Desvignes ( Rochetoirin), Anthony Jacob et Stéphane Jacquier ( Gillonay), Maël Delphin-Poulat ( Merlas), Adrien Roulet-Begasse ( St Sulpice de Rivoire)

Ce bureau sera accompagné par Pauline vuillecard, animatrice, et Sandrine Alex assistante.

Jeunes Agriculteurs 38

40 avenue Marcelin Berthelot
BP 2608
38036 GRENOBLE CEDEX

Téléphone : 04.76.20.68.78

Mail :  ja38@jarhonealpes.fr



Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Accord européen sur les espèces toxiques envahissantes

Une proposition visant à empêcher l’introduction ou à arrêter la propagation d’ »espèces exotiques envahissantes », telles que des plantes, animaux ou insectes qui causent des dommages écologiques ou économiques, a été adoptée par les députés européens et la présidence grecque du Conseil .

Le projet législatif, qui contraindrait les États membres de l’UE à coordonner leurs efforts, prévoit une interdiction des espèces qualifiées de « préoccupantes pour l’Union ».

Chaque année, les espèces exotiques envahissantes causent des dommages équivalant à au moins 12 milliards d’euros en Europe et de nombreux États membres ont déjà dépensé des ressources considérables pour s’attaquer à ce problème », a déclaré Pavel Poc (S&D, CZ), en charge de la législation au Parlement.

« Leurs efforts sont souvent inefficaces car ces espèces se déplacent au-delà des frontières géographiques. Par conséquent, la coopération entre États membres est indispensable. Les négociations ont été très difficiles et nous disposions d’un temps limité pour conclure un accord. C’est pourquoi je suis satisfait d’annoncer que les négociations d’aujourd’hui ont été fructueuses », a-t-il ajouté.

Le projet législatif contraindra les États membres à analyser les canaux par lesquels les espèces exotiques envahissantes sont introduites et se répandent, et à mettre en place des systèmes de surveillance et des plans d’action.

Les contrôles officiels aux frontières de l’UE seraient également renforcés. Pour les espèces exotiques envahissantes déjà largement répandues, les États membres devraient élaborer des plans de gestion.

Espèces exotiques « préoccupantes pour l’Union »

Les espèces considérées comme « préoccupantes pour l’Union » seraient mentionnées sur une liste d’espèces qui ne devraient pas être introduites, transportées, placées sur le marché, offertes, conservées, élevées ou relâchées dans l’environnement.

La présidence grecque a adopté le point de vue du Parlement: la liste d’espèces exotiques envahissantes ne devrait pas être plafonnée à 50 espèces uniquement. La priorité sur la liste serait donnée aux espèces exotiques envahissantes qui, selon les prévisions, devraient poser problème et à celles qui causent le plus de dégâts.

Les députés ont a également introduit des dispositions pour s’attaquer aux espèces préoccupantes qui posent problème dans un État membre donné.

Une coopération régionale renforcée entre États membres et facilitée par la Commission européenne permettrait de lutter contre les espèces indigènes d’une partie de l’UE mais qui commencent à envahir d’autres régions.

Les pays de l’UE seraient tenus de décider des sanctions appropriées en cas de violation de la législation. Lorsque la Commission européenne l’autorise, ils pourraient délivrer des permis aux établissements spécialisés dans le cadre de certaines activités commerciales réalisées avec des espèces exotiques envahissantes.

Par ailleurs, les députés ont souligné qu’un forum scientifique spécifique devrait être mis sur pied pour donner des conseils sur les aspects scientifiques de la mise en œuvre des nouvelles dispositions, ainsi que sur l’application du principe du « pollueur payeur » en termes de recouvrement des coûts de restauration.

Contexte

Selon la Commission européenne, les espèces exotiques envahissantes constituent l’une des causes croissantes et principales de la perte de biodiversité et de la disparition d’espèces. Elles peuvent être les vecteurs ou les causes directes de maladies qui peuvent entraîner l’asthme, des dermatites et des allergies.

Elles peuvent également endommager les infrastructures, les forêts ou causer des pertes agricoles. Le coût des espèces exotiques envahissantes dans l’UE est estimé à 12 milliards d’euros par an.

Catégorie Union européenne, environnementCommentaires fermés

Cyril Gaillard:  » les JO, c’était super! »

Cyril Gaillard, originaire du plateau du Vercors, a participé aux derniers jeux Olympiques d’hiver à Sotchi en ski de fond dans l’épreuve du sprint.  » Nous sommes une famille de fondeurs, de pères en fils et je suis tout naturellement tombé dedans quand j’étais petit.. » précise Cyril qui rajoute » j’aime ce sport, c’est même une passion.  »

Licencié à Méaudre depuis toujours,  » je me suis construit dans ce club au fil des années. »

GAILL_

Agé de 28 ans, il participait à ses premiers JO.  » C’est un rêve de gosse qui c’est réalisé.., j’ai fait beaucoup de sacrifices pour y arriver et à Sotchi je n’ai vécu que du bonheur…et je jeu en valait la chandelle.. »

Les fondeurs étaient logés avec les biathlètes,  » l’ambiance était vraiment sympa et nous avons été fiers de représenter la France et de décrocher plusieurs médailles. Moi, mon objectif était d’entrer dans le top 30 des meilleurs sprinters ( 1,5km)., objectif atteint, même si j’aurais préféré entrer dans les 15 premiers..  » Cyril a été éliminé en 1/4 de finales..

Les athlètes ont vécu dans leur monde.. » on ne c’est pas rendu compte  de l’engouement des français pour les JO… c’est seulement que lorsque l’on est rentré que l’on a ressenti cet engouement. « 

On a souvent parlé des à côtés de Sotchi.  » Nous avons été très bien accueillis, les forces de l’ordre, la sécurité étaient très discrètes.. les paysages étaient magnifiques.. on n’a pas vu une nature dénaturée.. mais il est vrai que nous ne sommes pas sortis du cadre olympique, sauf pour se rendre à l’aéroport. « Cyril rajoutant que dans le domaine purement sportif   » l’organisation était au top ».

Cyril qui tient le gîte l’Arc en Ciel à Villard de Lans est très heureux d’avoir porté les couleurs de la France mais aussi celles du Vercors, » une terre sportive.. avec Robin Duvillard, Simon Fourcade.. et les autres, nous sommes super « potes » on s’entraîne souvent ensemble.. »

Et les prochains jeux.. » J’ai 28 ans, dans ma discipline, on est au top entre 26 et 30 ans.. On verra bien.. Pour l’instant je n’en fait pas un objectif prioritaire »…

Dernière précision, Cyril a obtenu sa meilleure place, lors d’une épreuve de coupe du monde disputée en Pologne, mi janvier. Il a échoué au pied du podium, en terminant à la 4ème place.

Quoiqu’il en soit, Cyril restera dans le sport… » comme formateur, entraîneur.. »

Gilbert PRECZ


CCMV

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, sportCommentaires fermés

EDF SE MOBILISE POUR ACCOMPAGNER L’OUVERTURE DE LA PECHE

Parce que la sécurité du public aux abords des rivières est une préoccupation constante pour EDF, l’Unité de Production Alpes profite de l’ouverture de la pêche les 8 et 9 mars, pour aller à la rencontre des pêcheurs et les sensibiliser aux risques présents à proximité des ouvrages hydroélectriques.

En tant qu’acteur impliqué dans la vie du territoire, EDF Unité de Production Alpes suit ce rendez-vous incontournable pour les amateurs de pêche à travers plusieurs actions phare.

hydro

Sur le territoire isérois, des hydroguides missionnés par EDF (habituellement recrutés pour la saison estivale) seront présents ce week-end et le suivant, sur certains secteurs du Drac, de la Romanche et de la Bourne pour informer les pêcheurs des risques liés aux variations de courant et de niveau d’eau à proximité des ouvrages hydroélectriques.

Sur le territoire Savoie Mont-Blanc et sur ces deux mêmes week-end, les hydroguides réaliseront des tournées de sensibilisation sur les risques liés aux variations de niveau d’eau à proximité des centrales hydroélectriques de la Bâthie et de Bioge.

En Maurienne, les agents EDF accompagnés des responsables des AAPPMA (Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) locales des secteurs de Villarodin, Modane et Avrieux seront sur le terrain afin d’aller au contact des pêcheurs et les inciter à la prudence.

Cette collaboration avec les acteurs de la pêche ne se limite pas à cet accompagnement le week-end d’ouverture.

L’Unité de Production Alpes d’EDF travaille régulièrement en concertation avec les fédérations de pêche de l’Isère et des deux Savoie dans le domaine de l’environnement en mettant en oeuvre des actions pour la préservation des milieux aquatiques (passes à poissons, études sur la faune aquatique…).

APLI EDF

TEL EDF

Catégorie pêcheCommentaires fermés

Finales des épreuves nationales de biathlon

Les conditions sont réunies ce week-end des 8 et 9 mars au Col de Porte pour que le spectacle soit au rendez-vous : un enneigement de qualité, un site nordique préparé avec soin par 100 bénévoles, une belle météo, et surtout des athlètes surmotivés…

Après les performances exceptionnelles de l’équipe de France de biathlon aux JO de Sotchi et notamment les 2 médailles d’or obtenues par Martin Fourcade, la jeune relève française s’affronte pour le titre national.

A n’en pas douter, ils auront à cœur d’imiter leurs aînés pour glisser dans leurs traces.

Retrouvez le dossier complet en cliquant ici:

dossier_accueildefdef.pdf

Catégorie sportCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+