Archive | 13 mars 2014

A la découverte de la Fiat 500 La Petite Robe noire by Guerlain

Fiat a dévoilé à la fin du mois dernier sa série spéciale La Petite Robe noire by Guerlain sur la base de sa 500. Elle est arrivée à Grenoble ou elle est exposée aux Galeries Lafayette jusqu’au 24 mars.

FIAT 500

Nous devons cette idée originale grâce à By my Car Echirolles et Fontaine.

La Petit Robe noire by Guerlain attire, séduit.. et pour cause.. Si la Fiat 500 La Petit Robe noire by Guerlain est très originale, elle comprend également un équipement de série très complet: climatisation automatique, toit panoramique, sept airbags, bluetooth,  sellerie cuir spécifique « Poltrona Frau » mais aussi un porte-vêtements sur l’appuie-tête passager…

Cette série limitée, 250 exemplaire est aussi  accompagnée d’un ensemble du même nom comprenant une eau de toilette, une eau de parfum ainsi qu’une trousse de maquillage avec divers produits, Guerlain oblige..

A noter que By my Car a souhaité marquer l’évènement en organisant un jeu avec tirage au sort avec comme lot un bon cadeau aux thermes de Sultan ( modelage)..

Rendez vous donc aux galeries Lafayette à Grenoble.. pour découvrir la fameuse  500 La Petite Robe Noire By Guerlain…
FIAT-banniere-large.gif

Catégorie grand angleCommentaires fermés

Copernicus: feu vert au nouveau programme de l’UE d’observation de la terre

Le Parlement européen a donné son feu vert à Copernicus, le nouveau programme européen d’observation de la terre, conformément à un accord conclu avec le Conseil en décembre.

Remplaçant le programme de surveillance globale de l’environnement et de la sécurité (GMES), Copernicus dispose d’un budget de 4291,48 millions d’euros pour 2014-2020.

Ses données serviront de nombreux objectifs, dont celui de contrôler le réchauffement climatique et de protéger la sécurité publique.

Vittorio Prodi (S&D, IT), en charge de la législation au Parlement, a déclaré: « De nouveaux satellites seront lancés dans les années à venir pour collecter des données globales. Le principal objectif de Copernicus est d’être utile aux citoyens européens dans un nombre varié de domaines, en particulier pour l’environnement et le changement climatique.

« Copernicus soutiendra aussi les autorités publiques dans leur gestion des catastrophes naturelles comme les éruptions volcaniques, les tremblements de terre, les incendies, les inondations, ainsi que les accidents causés par les hommes comme les marées noires », a-t-il ajouté.

Fournir gratuitement l’information dans des domaines vitaux

Copernicus assurera l’accès à des informations complètes, libres et gratuites dans les domaines de la terre, de l’environnement maritime, l’atmosphère, le changement climatique, la gestion des urgences et la sécurité, estiment les députés. Ces données seront recueillies à partir de plusieurs satellites terriens d’observation et d’une multitude de capteurs au sol, en mer ou dans le ciel.

Par exemple, les données sur la qualité de l’eau permettront aux autorités publiques de mieux protéger les eaux de baignade et de prévoir la prolifération d’algues.

La sécurité maritime sera renforcée grâce à des données sur les courants, les vents et le gel en mer, qui permettront d’améliorer les services de trafic maritime ou les opérations de recherche et de sauvetage.

Le nouveau système fournira également des données sur le climat (par exemple, sur l’augmentation des températures, l’élévation du niveau des mers, la fonte de la calotte glaciaire, le réchauffement des océans), le rayonnement solaire, les prévisions de crues, les gaz à effet de serre, les gaz réactifs, l’ozone et les aérosols.

Conformément à l’accord, le texte stipule que Copernicus devrait être considéré comme une contribution européenne à la mise en place du réseau mondial des systèmes d’observation de la terre (GEOSS).

Budget

Le Parlement  eurpéen a introduit une référence dans le texte pour une répartition claire des 4291,48 millions d’euros du programme pour la période 2014-2020, tout en conservant la souplesse nécessaire pour transférer les fonds d’une catégorie à une autre, assurant ainsi une approche à long terme pour la prestation de services.

Prochaines étapes

La réglementation a été approuvée par 640 voix pour, 32 voix contre, 7 abstentions. Le règlement entrera en vigueur dès qu’il sera publié au Journal officiel de l’UE, après l’approbation formelle du Conseil.

Catégorie Union européenneCommentaires fermés

Interdiction des gaz fluorés?

L’utilisation de gaz fluorés néfastes pour l’environnement devrait être interdite dans les nouveaux appareils d’air conditionné et les réfrigérateurs d’ici 2022-2025, conformément à un projet de texte adopté en session  plénière par les députés européens.

Ces dispositions ont déjà été conclues de manière informelle avec les ministres de l’Union Européenne. De manière générale, l’utilisation des hydrofluorocarbures (HFC), gaz à effet de serre puissants, devrait être réduite de 79% d’ici 2030.

Suite à l’interdiction des chlorofluorocarbures (CFC) dans les années 1980 afin de stopper l’appauvrissement de la couche d’ozone, ce nouveau projet de législation porte sur l’utilisation d’autres gaz fluorés néfastes pour le climat.

Les « gaz fluorés » peuvent avoir un effet de serre 23 000 fois plus important que leur équivalent en CO2.

« Ce vote représente un progrès pour l’UE. Il crée une dynamique pour une interdiction globale de ces « gaz à effet de serre puissants », qui représenteraient 20% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 s’ils n’étaient pas interdits.

Depuis 1990, les émissions de gaz fluorés ont augmenté de 60% dans l’UE. Par conséquent, il est urgent et nécessaire d’interdire leur utilisation dans les systèmes de réfrigération et d’air conditionné afin de renverser cette tendance », a déclaré le député en charge du dossier, Bas Eickhout (Verts/ALE, NL).

) »L’Union européenne réduira l’utilisation des gaz fluorés de près de 80% d’ici 2030.

Interdire les gaz fluorés dans les nouveaux équipements commerciaux de réfrigération stimulera l’innovation, au bénéfice de nombreuses entreprises européennes innovantes, en favorisant la demande en réfrigérants naturels », a-t-il ajouté.

Élimination des gaz fluorés

Lors des négociations, les députés ont modifié la proposition de la Commission afin d’éliminer totalement l’utilisation de gaz fluorés dans plusieurs nouveaux secteurs, pour lesquels d’autres solutions sûres et efficaces d’un point de vue énergétique et économique sont possibles.

L’interdiction s’appliquerait aux dispositifs de réfrigération commerciaux centralisés qui ont une capacité de 40kw et qui utilisent des HFC. Les petits systèmes d’air conditionné utilisant des HFC avec un potentiel de réchauffement planétaire (PRP) 750 fois plus important que le PRP du CO2 seront interdits d’ici 2025.

Les aérosols techniques contenant des HFC avec un PRP de plus de 150 seraient interdits à partir de 2018.

Les produits tels que le polystyrène extrudé ou d’autres mousses utilisant des HFC seraient interdits respectivement à partir de 2020 et 2023.

Par ailleurs, l’accord renforce les dispositions proposées afin de réduire les émissions de produits dérivés.

La législation encourage également les États membres à mettre au point des systèmes de responsabilité du producteur pour la récupération de tous les gaz fluorés.

Prochaines étapes

Le projet législatif a été adopté par 644 voix pour, 19 voix contre et 16 abstentions. Le Conseil des ministres devrait se prononcer sur ce dossier le 14 avril.

Catégorie Union européenne, environnementCommentaires fermés

Renforcement de la directive sur l’évaluation de l’impact environnemental

Une proposition pour actualiser la législation de l’UE afin de rendre les évaluations d’impact sur l’environnement plus claires, d’y intégrer la biodiversité et le changement climatique, et d’impliquer le public, a été soutenue par le Parlement européen.

Cette mise à jour, conclue de manière informelle avec le Conseil, vise à garantir que les décisions liées à l’autorisation de projets de développement ne soient pas influencées par les conflits d’intérêt.

Près de 200 types de projets – de la construction de ponts, de ports, d’autoroutes, en passant par les décharges de déchets jusqu’aux élevages intensifs de poulets ou de porcs – sont couverts par la directive concernant l’évaluation de l’impact sur l’environnement (EIE).

« Malgré la forte résistance de plusieurs États membres, le Parlement a atteint son objectif: élever les normes de qualité en ce qui concerne la protection de la santé humaine et de l’environnement.

Les gouvernements devront tenir compte de ces normes afin de pouvoir prendre leurs décisions en connaissance de cause. L’accord que nous avons négocié a reçu le soutien d’ONG importantes dans le secteur de l’environnement”, a affirmé Andrea Zanoni (ADLE, IT), qui a dirigé la législation au Parlement.

Les évaluations d’impact devront prendre en compte de nouveaux facteurs environnementaux, tels que la biodiversité et le changement climatique.

Les nouvelles règles permettront également de rendre les méthodes d’évaluation plus claires, de faciliter la participation du public par la création d’un portail Internet central, d’inclure des règles plus strictes pour lutter contre les conflits d’intérêt, et de limiter les recours aux dérogations.

Conflits d’intérêts

Afin de garantir l’objectivité, les États membres de l’UE seront contraints d’assurer une « séparation fonctionnelle » entre l’autorité compétente et le promoteur du projet.

Les rapports d’évaluations devraient aussi fournir de nouvelles informations, par exemple sur le cumul de projets, afin d’empêcher les promoteurs de diviser des projets de grande envergure en plusieurs petits projets dans le but de rester en-dessous des seuils, et sur les modifications hydro-morphologiques.

Gaz de schiste

Malgré les demandes du Parlement, des évaluations obligatoires d’impact environnemental pour l’extraction et l’exploration de gaz de schiste – quel que soit le rendement escompté – n’ont pas été incluses dans la législation.

Cependant, les nouveaux aspects de projets gaziers devront être pris en compte, notamment les risques pour la santé humaine en raison de la contamination de l’eau, l’utilisation des sols et de l’eau, ainsi que la qualité et la capacité de régénération des eaux souterraines. Si les États membres concluent qu’une évaluation n’est pas nécessaire, ils devront en expliquer les raisons.

Contexte

La directive concernant l’évaluation d’impact sur l’environnement s’applique aux projets publics et privés.

Elle énonce des critères notamment pour les informations qui doivent être soumises aux autorités nationales afin qu’un projet puisse être évalué pour approbation.

En moyenne, entre 15 000 et 26 000 évaluations d’impact sur l’environnement ont été menées par an dans l’UE entre 2005 et 2008.

Catégorie Union européenneCommentaires fermés

Chargeurs identiques pour tous les téléphones mobiles

chargeurUn chargeur identique devrait être développé pour tous les téléphones mobiles vendus dans l’Union Européenne.

Ceci afin de réduire les déchets, les coûts et les difficultés pour les utilisateurs, ont affirmé les députés  européens lors d’un vote sur une mise à jour de la législation relative aux équipements radio.

Ce projet a déjà été conclu de manière informelle avec le Conseil des ministres.

« La directive actualisée sur les équipements radio est un outil efficace pour prévenir les interférences entre plusieurs dispositifs d’équipement radio.

Je me félicite que nous soyons parvenus à nous entendre sur l’introduction d’un chargeur commun, qui servira à la fois les intérêts des consommateurs et de l’environnement.

Cela mettra un terme à la confusion qui règne en matière de chargeurs et aux 51 000 tonnes de déchets électroniques annuelles », a expliqué le rapporteur Barbara Weiler (S&D, DE).

Le projet de directive fixe des règles harmonisées pour la mise sur le marché d’équipements hertziens, incluant les téléphones portables, les boitiers d’ouverture de portières pour les voitures et les modems.

Les règles visent à s’adapter à l’augmentation et la variété du matériel hertzien et à veiller à ce qu’ils n’interfèrent pas entre eux tout en respectant les exigences de santé et de sécurité.

Un chargeur commun

Les parlementaires appellent à de nouveaux efforts pour développer un chargeur identique pour certaines catégories d’équipements radio, en particulier les téléphones mobiles, car cela faciliterait leur utilisation, réduirait les coûts et les déchets inutiles.

Le projet législatif amendé stipule que la capacité à fonctionner avec des chargeurs identiques sera une exigence essentielle pour les équipements radio.

Cependant, le texte ajoute que ce sera à la Commission européenne de décider quels seront les types d’équipements radio spécifiques qui devront répondre à ces exigences.

Détecter les équipements radios dangereux

Les députés ont également soutenu les dispositions de la directive qui permettent de donner aux autorités des outils supplémentaires de surveillance sur le marché pour détecter les dispositifs hertziens qui ne respectent pas ces nouvelles règles de sécurité.

Selon les renseignements fournis par les États membres de l’UE et après une évaluation approfondie, la Commission européenne identifiera les catégories d’équipements qui devront être enregistrés avant de pouvoir être mis sur le marché. Une base de données similaire existe déjà aux États-Unis.

Prochaines étapes

Le projet législatif a été approuvé par 550 voix pour, 12 contre, 8 abstentions. Il devra être formellement adopté par le Conseil.

Les États membres auront deux ans pour transposer ces règles en droit national et les fabricants auront un délai supplémentaire d’un an pour s’y conformer.

Catégorie Union européenneCommentaires fermés

Pollution de l’air dans le bassin lyonnais et Nord Isère et dans le bassin Grenoblois


Jeudi 13 mars 2014, les conditions météorologiques restent favorables à l’accumulation de particules PM 10.  Le seuil d’alerte est maintenu sur le Bassin Lyonnais – Nord Isère et il est déclenché pour le bassin grenoblois.

Afin de retrouver un niveau de qualité de l’air satisfaisant, les restrictions de circulation suivantes sont à respecter :

La vitesse maximale autorisée est de 70 km/h sur les tronçons autoroutiers et routiers de l’agglomération grenobloise suivants :

  • A48 du péage de Voreppe à Grenoble (Porte de France) ;
  • RN481 de la bifurcation de l’A480 (St Egrève) à Grenoble (Porte de France)
  • A41 du péage de Crolles à Meylan (carrefour de la Carronnerie) ;
  • RD1090 de Meylan (carrefour de la Carronnerie) à Grenoble (Pont de l’Isère) ;
  • A480 sur la totalité (depuis limite A48 jusqu’au carrefour de Varces A480 / RD 1075) ;
  • A51 du péage de Vif à Claix (limite A51 / A480) ;
  • RN87 dite « Rocade Sud »
  • RN85 depuis la sortie N°8 située sur A480, sens Nord-Sud, jusqu’au carrefour giratoire situé à l’intersection de la N85 et de la RD 2085 A (fin de la déviation de Pont-de-Claix), sur la commune de Champagnier.


En dehors de ces axes et sur les territoires concernés par le pic de pollution atmosphérique les véhicules légers doivent respecter une vitesse inférieure de 20km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 70 km/h.

Les poids lourds et autocars ne se voient pas appliquer la même réduction de vitesse. Ils ne peuvent cependant pas circuler à une vitesse supérieure à la vitesse maximale autorisée pour les véhicules légers.

L’ensemble des valeurs de pollution atmosphérique mesurées par les réseaux de surveillance de la qualité de l’air est disponible sur Internet à l’adresse suivante : http://www.air-rhonealpes.fr.


Recommandations comportementales, destinées à l’ensemble de la population de l’Isère, afin de réduire la pollution atmosphérique

- limiter l’usage des véhicules automobiles et de tous autres engins à moteur thermique ;
- les usagers de la route doivent :

  • privilégier, pour leurs trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo) ;
  • différer si possible leurs déplacements internes aux agglomérations pouvant l’être ;
  • pratiquer si possible le co-voiturage dans les autres cas ou emprunter les réseaux de transport en commun.


Pour plus d’informations sur les recommandations sanitaires, vous pouvez :

Catégorie environnement, pollutionCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+