Archive | 19 mars 2014

Comment voter par procuration lors des élections municipales?

Comment voter par procuration lors des élections municipales des 23 et 30 mars 2014 ?

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d’une élection, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit respecter certaines conditions. La démarche s’effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d’instance ou auprès des autorités consulaires.

Choix du mandataire

La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire). Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France.

- Inscription dans la même commune : le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement

- Nombre limité de procuration : le jour du scrutin, le mandataire qui vote en France ne peut détenir qu’une seule procuration établie en France. Il peut recevoir 2 procurations maximum si au moins l’une de ces procurations a été établie à l’étranger.

Motif de l’absence

Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l’honneur prévue sur le formulaire. Il n’a pas à apporter de justificatif supplémentaire. Il peut s’agir de l’un des motifs suivants :

-  vacances

- obligations professionnelles ou formation l’empêchant de se rendre dans son bureau de vote le jour du scrutin,

- état de santé, handicap, ou assistance à une personne malade ou infirme,

- inscription sur les listes électorales d’une autre commune que celle de la résidence.

Établissement de la procuration

Où faire la démarche en Isère ?

- Aux commissariats de police pour les communes de Grenoble, Échirolles, St Martin d’Hères, Fontaine, St Martin le Vinoux, La Tronche, Gières, Vienne, Voiron, Bourgoin-Jallieu et Pont-Evèque ;

- Dans les brigades de gendarmerie territorialement compétentes pour toutes les autres communes,

- Aux tribunaux d’instance.

La démarche doit être faite dans le ressort des lieux de résidence ou de travail des mandants.

Comment faire la démarche ?

- Le mandant se présente en personne auprès des autorités compétentes. Il présente un justificatif d’identité admis pour pouvoir voter (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire par exemple etc…).

- Il remplit un formulaire où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse et date de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement.

Le mandant peut remplir en ligne et imprimer le formulaire cerfa n°14952*01 (www.service-public.fr) qu’il présentera au guichet. Il peut aussi utiliser le formulaire cartonné disponible sur place auprès des autorités visées ci-dessus.

Dans quels délais ?

Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie. Une procuration peut être établie à tout moment et jusqu’à la veille du scrutin, mais, en pratique, le mandataire risque de ne pas pouvoir voter si la commune ne l’a pas reçue à temps.

Durée de validité

La procuration peut être établie pour une seule élection ou plusieurs scrutins. Toutefois, le mandant peut aussi l’établir pour une durée limitée.

Pour un scrutin

Le mandant indique le scrutin concerné et précise si la procuration concerne le 1er tour, le second tour ou les 2 tours. Il est également possible de choisir le même mandataire pour les deux tours d’une élection ou bien un mandataire différent pour chaque tour.

Pour une durée limitée

La procuration peut aussi être établie pour une durée déterminée d’un an maximum. Le mandant doit attester sur l’honneur qu’il est de façon durable dans l’impossibilité de se rendre à son bureau de vote.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Villard de Lans:17,3 tonnes de coquilles St Jacques..

On se doutait qu’il se passait quelque chose de fort à Villard de Lans lors de la fête de la coquille St Jacques..

Pour conforter notre sentiment, on se rendait compte qu’il y avait beaucoup de monde, que les stands de vente ne désemplissaient pas, que les chefs étaient débordés de demandes de dégustation..On rajoutera un esprit de convivialité, de fête tout simplement..

Les résultats sont là  et annoncés par Claude Ruel, président de l’association cuisine et passion en Vercors, organisatrice de ce rendez vous gastronomique mer/montagne:  » Au final ce sont 17,3 tonnes de coquilles qui sont passées par vos mains et font de notre manifestation ( consacrée à la coquille St Jacques) la première de FRANCE hors pays côtiers. »

Claude Ruel rajoutant:  » Cette manifestation a été sans aucun doute une des plus belles fête organisées à Villard de Lans!!!! »

Il a tenu à remercier l’ensemble des participants, bénévoles, partenaires,  » par votre enthousiasme, votre disponibilité, votre courage, vos sourires vous avez contribué à faire de cette sixième édition une réussite. »

On rajoutera les chefs, qui dans des conditions de travail peu évidentes, ont su s’adapter, se rendre disponibles,  et préparer la coquille Saint Jacques de 1000 façons, toutes succulentes…

12 tonnes en 2012, 13,8 tonnes en 2013, 17, 3 tonnes en 2014…. Oui la barre symbolique des 20 tonnes peut être tutoyée lors de la 7ème fête qui se déroulera mi-mars 2015… On en reparlera…

Gilbert PRECZ

Claude Ruel avec à ses côtés le chef Bouvier, parrain de la 6ème fête de la coquille St Jacques.

Claude Ruel avec à ses côtés le chef Bouvier, parrain de la 6ème fête de la coquille St Jacques.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, foires et fêtesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+