Archive | 25 mars 2014

Foire de Beaucroissant de printemps: 26 et 27 avril 2014

La foire de Beaucroissant de printemps se déroulera les 26 et 27 avril 2014. La foire au bétail ayant lieu le samedi 26 avril.

Inscriptions aux foires

Service foires Mairie de Beaucroissant
120 rue Louis Durand
38140 Beaucroissant
E-mail foire.beaucroissant@wanadoo.fr
Tel. 04 76 65 34 97
Régisseur Patrick Bouchet


Plus d’infos & inscription en ligne

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Dixième anniversaire pour le Système européen d’alerte rapide pour les produits dangereux

Depuis dix ans, RAPEX, le Système d’échange rapide d’informations de l’Union, défend le consommateur européen contre les produits non alimentaires dangereux. En 2013, les États membres de l’Union ont pris au total 2 364 mesures à cet égard, ce qui reflète une augmentation de 3,8 % des alertes par rapport à 2012 et confirme l’utilisation toujours plus fréquente de ce système que l’on observe depuis sa mise en place, en 2003.
Le commissaire européen à la politique des consommateurs, M. Neven Mimica, a déclaré: «RAPEX montre que l’Europe est vigilante et se préoccupe de la sécurité de ses cinq cents millions de citoyens. C’est l’histoire d’une coopération réussie entre les autorités nationales et les institutions de l’Union dans un domaine qui concerne les citoyens au quotidien.

Le dixième anniversaire de RAPEX témoigne de l’importance toujours plus grande que les autorités chargées du respect de la réglementation attachent à la coopération pour améliorer la sécurité du marché unique.»

Le système RAPEX assure la liaison entre les États membres et la Commission et vise à diffuser rapidement les informations sur des produits de consommation non alimentaires potentiellement dangereux, ainsi que sur les mesures répressives adoptées au niveau national. Les produits susceptibles de constituer un risque pour les consommateurs peuvent ainsi être repérés et retirés plus tôt des marchés de l’Union.

Depuis la création de RAPEX, en 2003, le nombre des alertes reçues et des actions auxquelles elles ont donné lieu n’a cessé de croître. RAPEX reçoit et transmet maintenant plus de 2 000 notifications par an, contre 200 environ en 2003.

Quels sont les produits à risque?

Les mesures correctives adoptées en 2013 ont surtout touché deux catégories de produits, l’habillement, le textile et les articles de mode, d’une part, et les jouets, d’autre part (25 % chacun). Pour ces produits, les notifications ont signalé le plus souvent des risques chimiques, ainsi que des risques de strangulation, de blessure et de suffocation.

Les risques chimiques s’invitent aussi bien dans les vêtements que dans les jouets (par exemple, du chrome hexavalent dans les chaussures et les articles en cuir, ou des phtalates dans les jouets). Les risques de blessure et de strangulation sont les principaux motifs des notifications relatives aux vêtements, à cause des cordons (coulissants ou non).

Parmi les produits interdits en 2013 figurent aussi des articles de puériculture (baignoires pour bébés instables, poussettes qui se replient de manière intempestive) et des encres de tatouage recelant diverses substances chimiques interdites. Les entreprises devraient s’assurer de la prise en compte des risques notoires avant la production et, en cas de déficience, il est indispensable qu’elles retirent ou rappellent le produit.

D’où viennent-ils?

La Chine est le premier pays d’origine recensé par le système d’alerte et a totalisé l’an dernier 64 % des notifications de produits dangereux.

Pour mieux informer les producteurs chinois et pour les sensibiliser à leurs obligations, l’Union et la Chine collaborent de façon bilatérale à l’amélioration des échanges de renseignements entre autorités et à des activités de communication. Dans ce dialogue, la Commission européenne revient aussi sur l’intérêt de renforcer la traçabilité des produits notifiés.

Une récente étude, menée par un groupe d’experts avec le soutien de la Commission européenne, formule des recommandations tant sur la manière d’améliorer la traçabilité que sur les informations auxquelles les consommateurs devraient porter une attention particulière1.

RAPEX: 2013 en chiffres

2 364 — Nombre total de notifications

31 — Nombre de pays participants (UE-28, Norvège, Islande et Liechtenstein)

Catégories de produits ayant fait l’objet du plus grand nombre de notifications en 2013:

25 % — Vêtements, textiles et articles de mode

25 % — Jouets

9 % — Appareils et matériels électriques

7 % — Véhicules automobiles

4 % — Produits cosmétiques

Notifications par pays d’origine des produits signalés:

64 % — Chine, y compris Hong Kong

15 % — UE-28 et pays de l’EEE

10 % — Origine inconnue

11 % — Autres

Catégorie Union européenneCommentaires fermés

Production biologique: proposition de la Commission européenne pour une amélioration quantitative et qualitative

La Commission européenne a présenté une proposition de nouveau règlement relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques.

Les préoccupations des consommateurs et des producteurs sont au cœur de cette nouvelle proposition, qui vise à combler les lacunes du système actuel. La taille du marché des produits biologiques de l’Union a quadruplé au cours des dix dernières années et les règles doivent être actualisées et adaptées pour que le secteur puisse continuer à se développer et relever les défis à venir.

M. Dacian Cioloș, membre de la Commission chargé de l’agriculture et du développement rural, s’est exprimé ce jour en ces termes: «L’avenir du secteur des produits biologiques de l’Union européenne repose sur la qualité et l’intégrité des produits vendus sous le logo européen de production biologique.

La Commission tend à favoriser une amélioration à la fois quantitative et qualitative de la production biologique dans l’Union européenne en renforçant la confiance des consommateurs dans les produits biologiques et en supprimant les obstacles au développement de l’agriculture biologique. Ce train de mesures est une bonne chose pour les consommateurs et pour les agriculteurs. Les consommateurs obtiendront de meilleures garanties sur les aliments biologiques produits et vendus dans l’Union européenne, et les agriculteurs, les producteurs et les commerçants auront accès à un marché plus vaste tant au sein de l’Union qu’en dehors.»

La proposition est axée sur trois objectifs principaux: préserver la confiance des consommateurs, conserver la confiance des producteurs et faciliter l’accès à la filière biologique pour les agriculteurs. Le but est de veiller à ce que l’agriculture biologique reste fidèle à ses principes et à ses objectifs, de façon à répondre à la demande du public en termes de respect de l’environnement et de qualité. La Commission propose notamment:

- de renforcer et d’harmoniser les règles applicables tant au sein de l’Union européenne qu’en ce qui concerne les produits importés, en supprimant une grande partie des dérogations en matière de production et de contrôle;

- de renforcer les contrôles en les basant sur des analyses de risque;

- de faciliter l’accès des petits agriculteurs à l’agriculture biologique en leur offrant la possibilité d’adhérer à un régime de certification de groupe;

- de mieux prendre en compte la dimension internationale des échanges de produits biologiques grâce à l’ajout de nouvelles dispositions concernant les exportations; et enfin

- de simplifier la législation afin de réduire les coûts administratifs pour les agriculteurs et d’accroître la transparence.

Pour aider les agriculteurs, producteurs et commerçants de la filière biologique à s’adapter aux changements proposés et à relever les défis à venir, la Commission a également approuvé un plan d’action pour l’avenir de la production biologique en Europe.

Ce plan prévoit de mieux informer les agriculteurs au sujet des initiatives en matière de développement rural et de politique agricole européenne qui visent à stimuler l’agriculture biologique, de renforcer les liens entre les projets européens de recherche et d’innovation et la production biologique et d’encourager la consommation de produits issus de l’agriculture biologique, par exemple dans les écoles.

Contexte

La proposition, qui va maintenant être soumise au Parlement européen et au Conseil, est fondée sur les résultats d’un vaste processus de consultation qui a débuté en 2012 et qui prévoyait une série d’auditions avec des experts européens et internationaux de la production biologique.

Une consultation publique menée en 2013 a suscité un grand intérêt de la part du public (45 000 réponses, la plupart émanant de «consommateurs» plutôt que de «producteurs»). Cette consultation a mis en lumière les préoccupations du public en matière d’environnement et de qualité, ainsi que son souhait évident de voir mises en œuvre, dans l’ensemble de l’Union, des règles plus strictes et plus harmonisées dans le domaine de la production biologique.

L’agriculture biologique allie les meilleures pratiques environnementales, un haut degré de biodiversité, la préservation des ressources naturelles et des normes de production fondées sur des substances et des processus naturels. Elle approvisionne un marché spécifique répondant une demande précise des consommateurs, tout en fournissant des biens publics en termes de protection de l’environnement, de bien-être animal et de développement rural.

Pour en savoir plus

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-14-215_en.htmMEMO/14/215

Site web consacré à l’agriculture biologique (voir sections: Politique de l’UE / Élaboration de la politique et Dernières nouvelles)

Infographie «(R)Evolution de l’agriculture biologique»

Rapport «Facts and figures on organic agriculture in the European Union» (Faits et chiffres sur l’agriculture biologique dans l’Union européenne)

Catégorie Union européenne, bioCommentaires fermés

Listes des candidatures au 2ème tour des élections municipales 2014 en Isère

La préfecture de l’Isère a procédé à l’enregistrement des candidatures pour le second tour des élections municipales et communautaires 2014, le lundi 24 et le mardi 25 mars 2014, pour les 79 communes concernées.
Les listes candidates dans les communes de plus de 1 000 habitants ainsi que la liste des candidatures dans les communes de moins de 1 000 habitants figurent ci dessous:

- candidats -1000

- listes candidates +1000

Catégorie collectivitésCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+