Archive | 28 mars 2014

Salon du bois: les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de Savoie Mont-Blanc vous invitent…

Les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de de Savoie Mont-Blanc vous invitent au Salon du Bois qui aura lieu du 3 au 6 avril prochain à Alpexpo – Grenoble.

Vous pourrez rencontrer l’équipe de conseillers forestiers sur l’espace interprofessionnel « 100 % filière locale », rassemblant l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois locale.
 » Pour cette première participation les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de  Savoie Mont-Blanc  vous proposent de découvrir sur leur stand: leurs missions, actions et résultats en matière de développement forestier.

Seront présentées :
• Un projet de route forestière multi-partenaires exemplaire.
• Un chantier d’exploitation par câble-mât.
• L’ action d’accompagnement et de soutien aux Entrepreneurs de Travaux Forestiers de l’Isère (ADETFI) en lien avec CREABOIS Isère, la MSA Alpes du Nord (service prévention des risques) et la MFR de Vif.
• Une exposition photos en partenariat avec la scierie Combalot de Viriville.

Ce moment privilégié sera l’occasion d’échanger sur la place de l’arbre et du bois en agriculture et d’évoquer la contribution des systèmes agroforestiers et des haies productives dans la perspective d’une agriculture écologiquement intensive.
« De l’air dans les idées reçues ! Le coup de gueule des forestiers » une campagne choc, des acteurs de filière amont, vous sera dévoilée sur l’espace CREABOIS Isère « 100 % filière locale ».


Catégorie - filière bois, Pays de Savoie, foires/salonsCommentaires fermés

A la découverte de la production noix en Californie

Un groupe de producteurs de Coopenoix et Franck Michel, technicien, ont participé à un voyage d’étude en Californie.

La première étape de ce voyage a amené le groupe à l’Université de Davis ou il a rencontré David Ramos.
Retraité de l’Université de Californie de Davis, il est aujourd’hui directeur de recherche pour le California Walnut Board (équivalent Français du CING).

Le contexte

La Californie compte en 2013, 100000 ha de noyers en production, 12000 ha de jeunes vergers, 4000 ha de plantation par an, 5000 producteurs et 89 sociétés commerciales de mise en marché.

La production californienne est centrée sur la région de Sacramento (46%), San Joaquim (53%) et sur la côte centrale (1%).

La répartition variétale est composée de Chandler (43 %), Hartley (17%) et Howard (10%). La Franquette est considérée comme tardive (précocité comme Chandler et Hartley) et est utilisée comme pollinisateur (3%). 65% des noix sont exportées en coque.

Le budget annuel consacré à la recherche mais aussi au marketing et à la communication sur la noix s’élève à 27 millions de dollars, soit 21 M€!

Ce montant provient du soutien du California Walnut Board pour 9 M$ (7 M€) et pour 18 M$ (15 M€) de la commission des recherches (biotechnologies, variétés et porte-greffe, lutte par phéromone…).

L’ensemble des producteurs américains contribuent au financement à hauteur de 0,01 €/kg de noix.

noix 4

Les enseignements de la recherche

A l’occasion d’une discussion avec le Dr James E. Adaskaveg du département de pathologie des plantes, spécialiste de la bactériose et Richard P. Buchner, conseiller maladies noix à l’UC Davis, le groupe de producteurs de Coopenoix apprenait que la bactérie pathogène du noyer Xanthomonas arboricola pv juglandis (Xaj) et de nombreuses autres bactéries vivent entre les écailles des bourgeons, sur les organes reproducteurs mâles (chatons) et femelles (pistils).

Les plus connues et identifiées à ce jour sont Arthrobacter, Massilia, Curtobactérium, Enterobacter, Frigoribactéruim, Microbactérium, Pantoea et Terrabacter spp.

Entre 2005 et 2010, des études californiennes démontrent l’existence d’une sensibilité variétale liée à la date de floraison, donc à la précocité de débourrement de la variété. Selon M. Adaskaveg, il faut privilégier les variétés à floraison tardive par rapport au cycle de Xanthomonas arboricola pv juglandis et au climat (pluie).

Les fongicides utilisés en Californie associent du cuivre sous forme oxychlorure ou hydroxyde, et des dithiocarbamates (Manébe, Mancozèbe), qui à ce jour restent les plus performants.
En agriculture biologique, l’utilisation de stimulateur de défense naturelle (SDN), de champignons prédateurs ou d’extraits de végétaux à action fongique donne des résultats encourageants.

Les « conseils et/ou pratiques »californiens pour une bonne gestion de la maladie bactérienne :
• choisir différentes formulations de cuivre et s’assurer d’avoir une fréquence de traitement soutenue ;
• commencer les traitements tôt en saison, et en conditions humides, intervenir à l’ouverture des chatons (stade Bm2);
• maintenir une couverture efficace cuivre/mancozèbe (1 application/semaine) en conditions d’humidité (pluie, rosée, brouillard), et en fonction du développement végétatif;
• avoir une qualité de pulvérisation permettant une couverture maximale de la végétation, ne pas négliger la vitesse d’avancement (3 à 4 km/h maxi), avoir un appareil bien réglé et utiliser un volume d’eau de 900 à 1500 l d’eau/ha.


La présentation de Thémis J. Michailide, spécialiste de l’anthracnose et des champignons à l’UC Davis a également appris au groupe de Coopenoix que, comme pour la maladie bactérienne, il existe une différence de sensibilité variétale vis-à-vis des champignons.

Les produits utilisés contiennent en général deux substances actives, contrairement à la France, ou sur noyer les fongicides utilisés n’en contiennent qu’une seule!

J. Michailide nous a présenté l’impact des chancres sur bois dû aux champignons de la famille des Botryosphaeria (193 espèces) et Phomopsis (21 espèces). Ces champignons sont responsables de flétrissements des branches, voire de leur mortalité.
Ces agents pathogènes s’installent dans les pousses affaiblies, soit par l’ombre dans le verger, soit à la suite d’attaques de cochenilles.

noix 3


Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+