Archive | mars, 2014

Salon du bois: deux temps forts parmi d’autres…

Le salon du bois aura lieu du 3 au 6 avril à Alpexpo Grenoble.

Le championnat européen des jeunes charpentiers, le concours des lauriers de la construction bois seront deux animations très attendues…

temps fort

Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

Salon du bois: à la rencontre de la filière bois Isère..

L’ensemble de la filière bois Isère sera présente au salon du bois à Alpexpo Grenoble, du 3 au 6 avril..stands, expositions, démonstrations, conférences.. sont au programme…

fil


Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

12 e Salon du Bois & de l’Habitat Durable

salon du bois

salon

Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

Le salon du bois en.. un seul clic

Le salon du bois se déroulera du 3 au 6 avril à Alpexpo-Grenoble.. voici quelques infos pratiques…

salon clic

Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

Salon du bois: programme des conférences

Le salon du bois qui se déroule à Alpexpo Grenoble, du 3 au 6 avril, sera cheminé par plusieurs conférences dont en voici le programme.

conf 1conf 2conf 3conf 4


Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

Salon du bois: les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de Savoie Mont-Blanc vous invitent…

Les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de de Savoie Mont-Blanc vous invitent au Salon du Bois qui aura lieu du 3 au 6 avril prochain à Alpexpo – Grenoble.

Vous pourrez rencontrer l’équipe de conseillers forestiers sur l’espace interprofessionnel « 100 % filière locale », rassemblant l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois locale.
 » Pour cette première participation les Chambres d’Agriculture de l’Isère et de  Savoie Mont-Blanc  vous proposent de découvrir sur leur stand: leurs missions, actions et résultats en matière de développement forestier.

Seront présentées :
• Un projet de route forestière multi-partenaires exemplaire.
• Un chantier d’exploitation par câble-mât.
• L’ action d’accompagnement et de soutien aux Entrepreneurs de Travaux Forestiers de l’Isère (ADETFI) en lien avec CREABOIS Isère, la MSA Alpes du Nord (service prévention des risques) et la MFR de Vif.
• Une exposition photos en partenariat avec la scierie Combalot de Viriville.

Ce moment privilégié sera l’occasion d’échanger sur la place de l’arbre et du bois en agriculture et d’évoquer la contribution des systèmes agroforestiers et des haies productives dans la perspective d’une agriculture écologiquement intensive.
« De l’air dans les idées reçues ! Le coup de gueule des forestiers » une campagne choc, des acteurs de filière amont, vous sera dévoilée sur l’espace CREABOIS Isère « 100 % filière locale ».


Catégorie - filière bois, Pays de Savoie, foires/salonsCommentaires fermés

A la découverte de la production noix en Californie

Un groupe de producteurs de Coopenoix et Franck Michel, technicien, ont participé à un voyage d’étude en Californie.

La première étape de ce voyage a amené le groupe à l’Université de Davis ou il a rencontré David Ramos.
Retraité de l’Université de Californie de Davis, il est aujourd’hui directeur de recherche pour le California Walnut Board (équivalent Français du CING).

Le contexte

La Californie compte en 2013, 100000 ha de noyers en production, 12000 ha de jeunes vergers, 4000 ha de plantation par an, 5000 producteurs et 89 sociétés commerciales de mise en marché.

La production californienne est centrée sur la région de Sacramento (46%), San Joaquim (53%) et sur la côte centrale (1%).

La répartition variétale est composée de Chandler (43 %), Hartley (17%) et Howard (10%). La Franquette est considérée comme tardive (précocité comme Chandler et Hartley) et est utilisée comme pollinisateur (3%). 65% des noix sont exportées en coque.

Le budget annuel consacré à la recherche mais aussi au marketing et à la communication sur la noix s’élève à 27 millions de dollars, soit 21 M€!

Ce montant provient du soutien du California Walnut Board pour 9 M$ (7 M€) et pour 18 M$ (15 M€) de la commission des recherches (biotechnologies, variétés et porte-greffe, lutte par phéromone…).

L’ensemble des producteurs américains contribuent au financement à hauteur de 0,01 €/kg de noix.

noix 4

Les enseignements de la recherche

A l’occasion d’une discussion avec le Dr James E. Adaskaveg du département de pathologie des plantes, spécialiste de la bactériose et Richard P. Buchner, conseiller maladies noix à l’UC Davis, le groupe de producteurs de Coopenoix apprenait que la bactérie pathogène du noyer Xanthomonas arboricola pv juglandis (Xaj) et de nombreuses autres bactéries vivent entre les écailles des bourgeons, sur les organes reproducteurs mâles (chatons) et femelles (pistils).

Les plus connues et identifiées à ce jour sont Arthrobacter, Massilia, Curtobactérium, Enterobacter, Frigoribactéruim, Microbactérium, Pantoea et Terrabacter spp.

Entre 2005 et 2010, des études californiennes démontrent l’existence d’une sensibilité variétale liée à la date de floraison, donc à la précocité de débourrement de la variété. Selon M. Adaskaveg, il faut privilégier les variétés à floraison tardive par rapport au cycle de Xanthomonas arboricola pv juglandis et au climat (pluie).

Les fongicides utilisés en Californie associent du cuivre sous forme oxychlorure ou hydroxyde, et des dithiocarbamates (Manébe, Mancozèbe), qui à ce jour restent les plus performants.
En agriculture biologique, l’utilisation de stimulateur de défense naturelle (SDN), de champignons prédateurs ou d’extraits de végétaux à action fongique donne des résultats encourageants.

Les « conseils et/ou pratiques »californiens pour une bonne gestion de la maladie bactérienne :
• choisir différentes formulations de cuivre et s’assurer d’avoir une fréquence de traitement soutenue ;
• commencer les traitements tôt en saison, et en conditions humides, intervenir à l’ouverture des chatons (stade Bm2);
• maintenir une couverture efficace cuivre/mancozèbe (1 application/semaine) en conditions d’humidité (pluie, rosée, brouillard), et en fonction du développement végétatif;
• avoir une qualité de pulvérisation permettant une couverture maximale de la végétation, ne pas négliger la vitesse d’avancement (3 à 4 km/h maxi), avoir un appareil bien réglé et utiliser un volume d’eau de 900 à 1500 l d’eau/ha.


La présentation de Thémis J. Michailide, spécialiste de l’anthracnose et des champignons à l’UC Davis a également appris au groupe de Coopenoix que, comme pour la maladie bactérienne, il existe une différence de sensibilité variétale vis-à-vis des champignons.

Les produits utilisés contiennent en général deux substances actives, contrairement à la France, ou sur noyer les fongicides utilisés n’en contiennent qu’une seule!

J. Michailide nous a présenté l’impact des chancres sur bois dû aux champignons de la famille des Botryosphaeria (193 espèces) et Phomopsis (21 espèces). Ces champignons sont responsables de flétrissements des branches, voire de leur mortalité.
Ces agents pathogènes s’installent dans les pousses affaiblies, soit par l’ombre dans le verger, soit à la suite d’attaques de cochenilles.

noix 3


Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Traçabilité et valorisation des bois

Dans le cadre du salon du bois qui se tiendra à Alpexpo Grenoble du 3 au 6 avril, se déroulera une conférence sur le thème de la traçabilité et la valorisation du bois.

Cette conférence est programmée dans la salle des conférences à Alpexpo les:
- Vendredi 4 Avril  de 12h à 13h30

- samedi 5 Avril 2014 de 10h à 11h30

- Cette conférence sera animée par Sébastien Gatt, chef de projet et Ludovic DESMARETZ  Président Directeur Général de la Sté TWIISTER-SYSTEMS

A l’issue de ces deux conférences, un pot de l’amitié convivial sera offert au Stand de l’UGDFI et Créabois Isère.

Pour celles et ceux qui souhaitent s’imprégner de la teneur de cette conférence, voici en avant-première le power-point qui servira de fil conducteur.
Pour le découvrir, cliquer ici:

Catégorie - filière bois, foires/salons, forêtCommentaires fermés

Le Téléthon 2013 en hausse avec un résultat final de 89 327 268 euros

89 327 268 euros, c’est le résultat final du Téléthon 2013.

Un résultat qui dépasse largement le compteur clos le 7 décembre dernier mais également la collecte du Téléthon 2012. L’AFM-Téléthon et France Télévisions remercient tous ceux qui ont tenu leurs promesses, et bien plus encore, pour relever le défi que leur avait lancé Patrick Bruel, le parrain de ce Téléthon 2013 : « battre le score de l’année dernière (…)».

Grâce à la mobilisation exceptionnelle de milliers de bénévoles et de millions de personnes partout en France, la collecte dans les 20 000 animations locales progresse, à elle seule, de + 4%.

C’est la démonstration que, malgré un contexte économique difficile, les valeurs de résistance, de courage et de solidarité, portées par le combat des parents, demeurent celles des Français.

Forte de ce résultat, l’AFM-Téléthon est plus que jamais déterminée à poursuivre son combat contre la maladie. Un combat qu’elle mène sur tous les fronts depuis le diagnostic jusqu’à la recherche et le développement de thérapies nouvelles applicables à l’Homme, en passant par l’accompagnement des malades et de leurs familles.

En Rhône-Alpes

le Téléthon 2013 a recueilli 8 624 963 Euros
(dons effectués par téléphone, internet et sur les manifestations)
Ain (01) – 724 588 Euros
Loire (42) – 1 147 629 Euros
Ardèche (07) – 474 777 Euros
Rhône (69) – 2 126 851 Euros
Drôme (26) – 721 669 Euros
Savoie (73) – 680 232 Euros
Isère (38) – 1 636 072 Euros
Haute-Savoie (74) – 1 113 144 Euros

En Isère…

- 1 636 072 euros en Isère (Terrain et Télématique)

- 255 643 euros sur le terrain du Sud Isère

- dont une mobilisation générale à Tullins qui a permis de dégager une somme nette de 22325,67 euros lors de la confection du plus grand gratin de ravioles au monde…( notre photo)

MERCI

EN 2014, GRACE A VOS DONS

-Un nouveau centre de recherche pour les essais sur les maladies neuromusculaires de l’enfant à l’hôpital Trousseau = un nouvel outil pour accélérer les traitements

-De nouveaux essais pour de nouvelles maladies rares de la vision, du sang et du muscle = au total, plus de 30 essais thérapeutiques soutenus, des premiers résultats pour les malades

-Plus de 600 experts engagés dans la mise au point des thérapies innovantes dans les laboratoires de l’AFM-Téléthon = une force de frappe unique contre les maladies rares, la France qui innove

-Plus de 200 projets de recherche et jeunes chercheurs financés partout en France = des avancées dans la connaissance des maladies, leur diagnostic et l’émergence de nouvelles thérapies

-Des professionnels pour informer et accompagner les familles au quotidien = la vie qui gagne, les droits des malades renforcés -L’ouverture d’un village répit dans le Jura pour les personnes en situation de handicap et leurs familles = une solution nouvelle pour permettre aux familles de se ressourcer

Le Téléthon 2014 aura lieu les 5 et 6 décembre prochains.
Pour rejoindre les milliers de bénévoles et vivre cette belle aventure humaine partout en France, contactez, dès maintenant, le : 0 800 695 501 (numéro vert)

Tout savoir sur les actions en 2014 : www.afm-telethon.fr ou ligne directe donateurs : 0 825 07 90 95 (0,15 euros la minute)


Catégorie A la uneCommentaires fermés

Assemblée générale de la Caisse Régionale Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

L’Assemblée Générale de la Caisse Régionale Crédit Agricole Sud Rhône Alpes s’est tenue le mardi 25 mars 2014 à Valence. Ce fut l’occasion pour les dirigeants de revenir sur l’année 2013 et de présenter les perspectives 2014 de la banque leader sur son territoire de l’Isère, de la Drôme, de l’Ardèche et de l’Est Lyonnais.

Face à un contexte adverse au développement, une stratégie claire de développement commercial équilibré a été définie en 2013 plaçant les acteurs économiques de la région au cœur de ce développement.

Des actions de grande envergure ont été menées durant cette année écoulée :

- une grande campagne commerciale sur le thème de la confiance

- le lancement d’une transformation profonde de ses Agences de proximité confortées dans la relation clients

- l’accompagnement des commerçants de proximité sur la voie du commerce en ligne

Les résultats commerciaux sont dynamiques, à l’image de l’entreprise en mouvement.

La politique commerciale et financière sont clairement orientées vers la relation équilibrée, la sécurisation des ressources pour développer les financements et une démarche forte d’investissement sur son territoire. Les résultats financiers mettent en évidence la solidité financière encore renforcée de la Caisse régionale et rentabilité dans la durée.

Jean-Pierre Gaillard, Président de la Caisse régionale du  Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, a souligné l’importance de 3 rendez-vous de la banque.

En premier lieu, avec les sociétaires, socle du Crédit Agricole, spécificité liée au modèle coopératif. Ce modèle, lié au territoire, se doit de répondre aux enjeux de développement régional économique et sociétal. Ainsi de nombreux projets et aides soutenus par les Caisses locales et la Caisse régionale ont participé à l’essor et à l’animation de chaque canton.

En deuxième lieu, cette banque commerciale à statut coopératif avait rendez-vous avec ses clients. L’agence de proximité, pivot de la relation, est renforcée avec un accueil exemplaire et une expertise indispensable, épaulée par des outils digitaux comme l’Appli bientôt dévoilée.

Enfin, la banque coopérative participe au développement de ses territoires par son soutien à l’innovation, au patrimoine, à l’économie.

Christian Rouchon, Directeur Général, est revenu sur l’année 2013, année exceptionnelle où de nombreux projets ont vu le jour malgré une conjoncture morose et un cadre règlementaire renforcé.

Un printemps 2013 souligné par une campagne commerciale où la confiance a été mise au centre de la relation client. Face au défis économiques et aux évolutions sociétales, le nouveau modèle de distribution bancaire permet de renforcer la proximité tout en tenant compte de l’évolution de l’économie numérique.

Les bilans de la première phase de lancement sont positifs tant en interne qu’en externe.

Année 2013 : Succès commercial, projets d’envergure mais également progression du résultat avec une consolidation des fonds de réserve, un développement maitrisé en matière de risque, en matière de coût et moyens mis en œuvre, en matière de conformité, en matière de développement équilibré.

L’Assemblée a accueilli avec honneur Dominique Lefebvre, Président de la Fédération Nationale du Crédit Agricole.

Dominique Lefebvre est revenu sur les fondamentaux solides du Groupe CA et sur les résultats conformes aux attentes. Chacune des Caisses régionales est créée par un territoire pour son territoire. Les résultats des Caisses Régionales sont solides.

Dans un contexte caractérisé par une économie de faible portance, le Groupe CA a lancé un plan stratégique à horizon 2016 selon la trajectoire suivi depuis 2010 « Devenir leader en Europe de la Banque Universelle de proximité » ; une banque qui présente plus d’utilité pour nos clients à travers l’extension de la Banque universelle de proximité, un modèle qui favorise les synergies et conserve la valeur au sein du Groupe, des synergies à l’œuvre sur le long terme à travers les domaines d’excellence du Groupe : l’agriculture et l’agroalimentaire, le logement, l’économie d’énergie et l’environnement, la santé et le vieillissement.

A travers ce modèle, l’objectif est d’offrir le meilleur de la banque partout et pour tous avec une banque multicanale de proximité, plus pratique, plus proche, plus experte, plus participative.

La Caisse Régionale Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, engagé depuis 2012 sur son projet d’entreprise mutualiste « SRA 2016 », s’inscrit parfaitement dans ce plan à moyen terme Crédit Agricole 2016.

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes


Catégorie grand angle, territoiresCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+