Archive | 03 avril 2014

Les marchés fermiers de Belledonne, c’est reparti !

Un marché fermier, qu’est-ce que c’est ? C’est la convivialité d’un marché de producteurs, le plaisir de trouver des produits du terroir de qualité, tout en découvrant une ferme du massif.

Selon les saisons, vous pouvez y retrouver ou découvrir les produits des fermes de Belledonne : viandes et charcuteries, miels et pains d’épices, fromages, fruits et légumes de saison, confitures et coulis, jus de fruits et sirops, oeufs et volailles, glaces et sorbets, pain, huile de noix, tisanes, etc …, autant de produits qui ne demandent qu’à composer vos menus tout au long de l’année.

Fort du succès des années précédentes, pour 2014 les producteurs de Belledonne vous proposent chaque mois un ou plusieurs rendez-vous dans l’une de leur ferme.

Pour le mois d’avril,vous pourrez les retrouver :
● le dimanche 6 avril, à la ferme de Loutas, sur St Martin d’Uriage, de 10 à 14h.
● le dimanche 27 avril, à la ferme de Pressembois, sur Venon, de 9 à 13h.

Notez aussi dès à présent sur vos agendas les lieux et dates des marchés fermiers suivants :
- les dimanche 4 mai, 1 juin, 6 juillet, 14 septembre, 19 octobre et 14 décembre : Ferme de Loutas à St Martin d’Uriage,
- les dimanche 25 mai, 29 juin, 28 septembre, et 26 octobre : Ferme de Pressembois à Venon,
- le dimanche 10 août : Ferme de la Boutière à Laval,

Catégorie foires et fêtesCommentaires fermés

Gîtes de France Isère: dynamisme..

L’assemblée générale de l’antenne Isère des gîtes de France c’est déroulée à Murinais, en sud Grésivaudan.

Choix pas anodin selon le président Philippe Riboulleau:  » nous souhaitons aller sur riboullle terrain, aller à la rencontre de nos adhérents dans leurs territoires. Je suis heureux de constater que même si l’ambiance est au travail celle ci est conviviale, sympa.. on constate que les participants à cette assemblée générale ont plaisir à se retrouver.. »

Un président heureux aussi de constater que l’offre gîtes de France a vu sa fréquentation augmenter de 6,5% cette saison.  » Cela prouve une activité énorme conjuguée par le fait que l’on a une stabilité au niveau du nombre d’hébergements. ».

Cela n’empêche pas le président, le conseil d’administration, de rester motivés, à l’écoute des adhérents, de faire des propositions.  » J’ai même pris le temps de rencontrer les hommes et femmes qui ont fait les fondations de notre antenne: Claude Crochet, Monique Keller, claude Paccard… Cela m’a permis d’échanger avec eux sur le travail accompli.. et sur celui qui reste à accomplir.. »

La dynamique existe, elle est bâtie sur cinq piliers:

- renforcer la présence institutionnelle des gîtes de France au niveau départemental

- comprendre et appréhender les évolutions nationales du mouvement, pour mieux positionner le Relais de l’Isère dans ce nouveau challenge

- faciliter la participation des adhérents à la vie du relais

- revaloriser les hébergements

- développer l’ensemble de l’offre.

Des actions ont déjà été menées comme par exemple la journée des adhérents qui a rassemblé 180 personnes, adhérents et partenaires, à Sassenage. D’autres sont finalisées comme l’opération  » portes ouvertes » destinée à mieux faire connaître le réseau, sa marque mais aussi à permettre de motiver d’éventuels propriétaires à se lancer dans l’aventure..

Cette opération intitulée  » bienvenue en « gîtes de France » Isère se déroulera des 12 au 15 juin. Déjà une cinquantaine de propriétaires répartis sur l’ensemble du département ont souscrit à cette opération de communication qui est une première..

D’autres actions seront menées avec l’appui d’Isère tourisme, en particulier au niveau de diverses opérations de communication.

On retiendra également le partenariat scellé avec les gîtes de France de Haute Savoie  » qui coulait de source » selon Claude Muffat, président des gîtes de France 74.  » Nous avons les mêmes problématiques comme par exemple les aléas climatiques, le manque  éventuel de neige en hiver.. mais nous avons aussi des atouts communs et des offres qui font que nous ne sommes pas en concurrence mais complémentaires.. Nous avons donc tout intérêt à mener des actions communes..C’est ce que nous allons faire, en parfaite harmonie. »

Et Philippe Riboulleau de conclure:  » la présence de nos hébergements  permet le maintien d’un tissu économique en milieu rural, la valorisation du patrimoine immobilier, la promotion des produits du terroir. » Et en s’adressant aux adhérents: « soyez fiers de faire partie des acteurs incontournables du tourisme chez l’habitant.. »

Pour en savoir plus:


logo-1-nuit-offerte-chambre-hote-gites-de-france-1392805532.
Votre nuit offerte en chambre d’hôte
Jusqu’au au 12 avril et pour toute réservation de 2 nuits en chambre d’hôte, les Gîtes de France vous offre la 3ème !
Découvrez dès maintenant la sélection d’hébergements!

EuroNordicWalk Vercors

Participez du 19 au 22 juin au rendez-vous européen de la marche nordique et profitez de votre location Gîtes de France au plus proche de l’évènement.

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Salon du bois.. diverses animations..

C’est parti pour 4 jours de salon et 3 jours de compétition.. On veut parler du salon du bois et du concours européen des jeunes charpentiers qui se déroulent à Alpexpo Grenoble.

Avant même d’entrer en plein coeur du salon, on découvre une énorme bâtisse en bois.. Il s’agit du futur refuge de l’aigle qui sera installé à 3340 mètres d’altitude. Refuge accroché au rocher de l’Aigle et face aux arêtes de la Meije et qui méritait un coup de jeune…  la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne et la filière Bois se sont unies  pour l’occasion pour monter, exposer et faire visiter lors du Salon, ce futur refuge, tout en bois, qui sera construit d’ici à cet été.

Aux côtés de cette construction, l’union des groupements de développement forestier de l’Isère, associée à l’association des forestiers Trièves-Beaumont-Matheysine permettent aux visiteurs de découvrir le travail d’une  scierie mobile et la présentation de la traçabilité du bois du billon de bois jusqu’à la planche.

Forte effervescence à l’intérieur du salon avec les concurrents du championnat européen des jeunes charpentiers qui vont pendant 22 heures  » plancher » pour réaliser une construction en bois, exigeante et complexe.

Les épreuves font appel à des connaissances et savoir-faire étendus. Les candidats doivent, ainsi, résoudre de manière autonome, en 22 heures de travail, les problèmes suivants :

- Épure, taillage et levage de charpente,
- Répartition des chevrons d’arêtiers sur des plans polygonaux, rectangulaires ou carrés avec des pentes égales ou inégales.

Cette année encore le Concours des Lauriers de la Construction Bois se déroule pendant le salon..

L’idée étant de proposer des projets valorisant le bois et la haute qualité environnement dans les catégories suivantes : logement collectif, logement individuel groupé, logement individuel, équipement public, bâtiment d’activité, et rénovation et/ou extension.

Ouvert à tous les architectes, concepteurs, constructeurs et artisans, mais également aux étudiants pour la catégorie « projets d’étudiants en école d’architecture », le concours permet de valoriser les projets, provoquer de la créativité et pourquoi pas susciter des vocations.

L’espace réservé à la filière bois locale a également connu une forte animation avec en particulier la signature de l’officialisation de la mise en place des formations Fogefor. Le cycle de FOrmation à la GEstion FORestière a pour but de former les propriétaires forestiers dans les principaux domaines qui concernent la gestion de leurs bois et forêts. Une association a donc été créée pour gérer, animer ces formations…

Voici en images le déroulé de cette première journée.. Cliquer sur les photos pour les agrandir..





Catégorie - filière bois, A la une, foires/salonsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+