Archive | 09 avril 2014

GraphAgri Régions – Edition 2014

GraphAgri Régions est la vision indispensable des multiples facettes de l’agriculture française.
Les résultats nationaux pour l’agriculture, les industries agroalimentaires, les forêts et les industries du bois sont présentés par thème. Pour chacune des régions françaises, un dossier analyse la situation locale.

Pour en savoir plus :

Catégorie - filière bois, agricultureCommentaires fermés

Mesures significatives favorisant l’emploi et la compétitivité dans le monde agricole et agroalimentaire

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, souligne l’impact significatif pour l’emploi et la compétitivité dans le secteur agricole et agroalimentaire des mesures annoncées par le Premier Ministre Manuel VALLS dans sa déclaration de politique générale.

Stéphane LE FOLL rappelle que ces mesures nouvelles confortent et renforcent le dynamisme de ce secteur qui participe pleinement au redressement du pays par la création de richesse et d’emplois.

Au-delà des mesures existantes spécifiques au secteur agricole (exonérations de cotisations sociales sur les contrats vendanges et les contrats saisonniers) et du Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), ces nouvelles mesures marquent un pas supplémentaire décisif pour permettre à l’agriculture et à l’agroalimentaire de bénéficier comme les autres secteurs de baisses de charges indispensables au soutien et au développement de ces secteurs stratégiques pour le pays face à la concurrence internationale. Ainsi :

  • A partir du 1er janvier 2015 : suppression des cotisations patronales sur les salaires au niveau du SMIC. Cette baisse du coût du travail bénéficiera à l’ensemble des employeurs des secteurs agricoles et agroalimentaires, y compris les coopératives.
  • A partir du 1er janvier 2016 : baisse des cotisations familiales (-1,8 point au 1er janvier 2016) pour les salaires jusqu’à 3,5 fois le SMIC.
  • Dès 2015 : baisse de plus 3 points des cotisations famille pour les exploitants agricoles, comme pour l’ensemble des indépendants et artisans.

Stéphane LE FOLL a déclaré : « L’Etat a pris ses responsabilités en baissant massivement le coût du travail dans le secteur agricole et agroalimentaire, et je souhaite désormais que les prochaines semaines permettent aux partenaires sociaux de décliner en prévision de la prochaine Conférence sociale leurs engagements suite à l’accord du 5 mars dernier en faveur de la création d’emplois, de la qualité de l’emploi, de la formation et des qualifications ».

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les agriculteurs retrouvent de l’optimisme…

Les agriculteurs retrouvent de l’optimisme, montre le baromètre de conjoncture agricole réalisé par l’Ifop. Etude réalisée en mars 2014.

Echantillon de 1 502 exploitants agricoles, représentatif des exploitations agricoles professionnelles françaises.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge de l’exploitant, secteur d’activité et taille de l’exploitation en termes de SAU) après stratification par région.

Afin de disposer d’effectifs statistiques suffisants, certaines filières ont été surreprésentées lors du terrain puis ramenées à leur poids réel lors de la sortie informatique des résultats d’ensemble.

Mode de recueil : Les interviews ont eu lieu par téléphone au domicile / sur le lieu de travail des personnes interrogées.

Plus d’un exploitant sur deux estime que la situation actuelle de son exploitation est acceptable.

Pour prendre connaissance du baromètre, cliquer ici: Baromètre du moral des agriculteurs

Catégorie agricultureCommentaires fermés

André Vallini secrétaire d’Etat en charge de la réforme territoriale

André Vallini est un homme de terrain.. Ici à la foire de Beaucroissant, au stand sillon38-Provencia. Il est en grande discussion avec un ancien ministre isèrois: Christian Nucci.

André Vallini est un homme de terrain.. Ici à la foire de Beaucroissant, au stand sillon38-Provencia. Il est en grande discussion avec un ancien ministre isèrois: Christian Nucci.

André Vallini, rêvait de la justice, il prend la réforme territoriale.. Le sénateur de l’Isère, président du conseil Général de l’Isère, proche de François Hollande entre donc dans le gouvernement dirigé par Manuel Valls.

Le premier ministre a annoncé lors de son discours de politique générale l’avait annoncé: la mise en place d’une réforme territoriale en profondeur. Les régions au nombre de 22 seront divisées par 2. Elles passeront donc à 11 en 2017.

Le premier ministre a également annoncé la fin des conseils départementaux pour 2021. S’il est clair que le millefeuille territorial doit être resserrer, la façon de le faire est loin de faire l’unanimité. Pour le premier ministre, cette réforme va permettre de  » simplifier et faire des économies. » Reste à mener cette réforme à son terme. Le premier ministre a donc décider de confier cette mission à André Vallini.

Le nouveau secrétaire d’Etat connaît bien le dossier. Il a lui même mené les débats concernant le difficile redécoupage des cantons en Isère. Ceux ci étant également divisés par deux, En 2015 on passera de 58 à 24 cantons.

 » La réforme territoriale est un sujet qui me passionne depuis longtemps. Membre du Comité Balladur, en 2008, concernant la réforme des collectivités locales, mon expérience comme maire de Tullins pendant 15 ans, comme conseiller régional Rhône-Alpes pendant 11 ans comme président du Conseil général de l’Isère depuis 13 ans vont m’aider dans cette tâche qui s’annonce difficile mais passionnante. » Telle est la première réaction du nouveau secrétaire d’Etat.

A noter que Geneviève Fioraso reste dans le gouvernement.  Elle reprend, comme c’était attendu, la charge de l’enseignement supérieur et de la recherche en tant que secrétaire d’Etat de Benoit Hamon, et non plus comme ministre de plein exercice.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

TELEDECLARATION DU DOSSIER PAC 2014

télépac

Vous pouvez déposer votre dossier jusqu’au 15 mai 2014 inclus.

Attention : n’oubliez pas de signer électroniquement votre télédéclaration. Pour cela, il faut aller jusqu’à la phase de dépôt dans TelePAC.

Rappel : vous pouvez modifier votre télédéclaration même si vous l’avez déjà signée électroniquement, et cela jusqu’au 15 mai 2014.

Nouveau : vous pouvez télécharger directement vos pièces justificatives sous forme dématérialisée. Plus la peine de les envoyer dans une enveloppe papier.

Mandats : si vous avez donné mandat à un organisme de services pour la télédéclaration de votre dossier PAC 2014, vous devez enregistrer votre délégation sous TelePAC. Une téléprocédure spéciale est disponible.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

TELEDECLARATION PMTVA 2014

La télédéclaration de la PMTVA 2014 (ADMCA dans les DOM) est ouverte sur TelePAC. Vous pouvez déposer votre demande jusqu’au 15 mai 2014 inclus (16 juin 2014 dans les DOM).

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Mortalité des abeilles: programme de surveillance européen

Depuis plusieurs années, un phénomène d’affaiblissement et de mortalité des colonies d’abeilles est constaté dans de nombreux pays. Dans ce contexte, pour la première fois, un programme de surveillance active de la mortalité des colonies d’abeilles, intitulé EPILOBEE, a été mis en œuvre en Europe au sein de 17 Etats membres.

Afin d’harmoniser les procédures de surveillance, chaque Etat membre a élaboré un protocole de surveillance basé sur les lignes directrices produites par le Laboratoire de l’Anses de Sophia-Antipolis, Laboratoire européen de référence pour la santé des abeilles (LRUE).

Ce programme d’envergure a permis d’obtenir une quantité importante de données qui permet d’ores et déjà d’estimer la variabilité des taux de mortalité en fonction des zones géographiques en Europe. Par ailleurs, des analyses ultérieures de ces données permettront de mieux identifier les liens entre la mortalité des colonies d’abeilles et certains facteurs de risque (maladies, utilisation de traitements vétérinaires, etc.).

EPILOBEE a permis la mise en place d’une méthodologie harmonisée de surveillance des colonies d’abeilles qui pourra, à l’avenir, être envisagée en routine.

Depuis plusieurs années, un phénomène d’affaiblissement et de mortalité des colonies d’abeilles est constaté dans de nombreux pays. L’Anses est fortement mobilisée sur le sujet de la santé des abeilles dont elle a fait une de ses priorités au regard de l’importance du rôle de ces insectes pollinisateurs dans la production de miel, dans le maintien de la biodiversité et en tant qu’indicateur de la santé de l’environnement.

Dans ce contexte, la Commission européenne a mandaté le Laboratoire de l’Anses de Sophia-Antipolis, Laboratoire européen de référence pour la santé des abeilles,pour coordonner un programme de surveillance active de la mortalité des colonies d’abeilles, intitulé EPILOBEE et mis en œuvre en Europe dans 17 Etats membres.

A sa demande, EPILOBEE a centré son travail, pour ses deux premières années de fonctionnement, sur la mise en place de critères harmonisés de mesure de l’affaiblissement des colonies et l’observation des pathologies infectieuses des abeilles.

Ce projet européen n’a pas intégré, à ce stade, la détection de pesticides, mais il devrait à terme être complété pour prendre en compte l’ensemble des facteurs potentiellement à l’origine des phénomènes de mortalité constatés, comme l’Anses le pratique déjà dans son laboratoire de Sophia-Antipolis et dans le cadre de ses travaux d’évaluation des risques.

Pour répondre à cette demande, le Laboratoire de l’Anses de Sophia-Antipolisa élaboré un protocole de surveillance validé par la Commissions européenne et mis en application dans chacun des Etats membres participant au programme. Elle a mis en place également une base de données destinée à la collecte et l’analyse de ces résultats.

Une grande quantité de données récoltée au sein de 17 Etats membres

31 832 colonies provenant de 3 284 ruchers ont été entièrement visitées dans 17 Etats membres entre l’automne 2012 et l’été 2013. Au total, 8 572 visites de ruchers ont été réalisées, permettant la collecte de nombreuses données.

La mortalité hivernale et pendant la saison apicole des colonies d’abeilles a pu être estimée. Les pratiques apicoles, des informations sur les ruchers et les apiculteurs ainsi que les manifestations cliniques des principales maladies infectieuses et parasitaires ont été enregistrées au moyen d’un questionnaire détaillé.

Ainsi, il a été calculé que le taux de mortalité hivernale variait entre les pays de 3,5 % à 33,6 %, avec une répartition géographique sud-nord. Les taux de mortalité des colonies pendant la saison apicole étaient compris entre 0,3 % et 13,6 % et plus faibles que les taux de mortalité hivernale.

En ce qui concerne les maladies des abeilles, la loque américaine et la loque européenne (deux maladies dues à des bactéries) ont eu peu d’impact sur la mortalité des abeilles des 17 Etats membres participants.

Par ailleurs, seuls quelques cas cliniques de paralysie due au virus de la paralysie chronique ont été observés dans cinq des 17 Etats membres.

Enfin, bien que 15 arthropodes suspects aient été récoltés dans sept Etats membres au cours de la première année d’EPILOBEE, les analyses n’ont pour aucun de ces cas confirmé la présence de A. tumida (petit coléoptère de la ruche) ni des acariens Tropilaelaps, deux agents pathogènes responsables de maladies exotiques dont les abeilles européennes sont indemnes.

En revanche, la varroase (due au parasite Varroa destructor) a été observée dans 13 des 14 Etats membres présentant des données complètes. Enfin, le taux de colonies touchées par la nosémose a dépassé 10 % dans 4 Etats membres sur les 16 présentant des données complètes.

Résultats et perspectives

Ce programme d’envergure a généré un travail remarquable impliquant un grand nombre de parties prenantes, depuis les ministères jusqu’aux acteurs de terrain.

Le projet EPILOBEE a abouti au rassemblement d’une quantité considérable de données. Ainsi, 103 930 analyses de laboratoire ont pu être stockées dans une base de données et seront analysées prochainement.

Les futures analyses permettront d’explorer les liens statistiques entre la mortalité des colonies et certains facteurs de risque, dont la prévalence de maladies, l’utilisation de traitements vétérinaires, le contexte apicole et d’autres paramètres extrinsèques aux colonies, comme l’alimentation, la saison, la migration, etc.

Cette première année du projet EPILOBEE a permis la mise en place d’une méthodologie harmonisée pour la surveillance des colonies d’abeilles qui pourra être envisagée en routine dans le futur, afin de disposer à terme de données sur la dynamique de l’évolution de la santé des abeilles et de mesurer sur une base objective les effets de mesures de gestion des risques mise en place par les états membres.

Catégorie Union européenne, apicultureCommentaires fermés

Ecout’Agri: » étoffer notre réseau de bénévoles Ecoutants/Accompagnateurs »

L’association « Ecout’Agri » qui accompagne des agriculteurs en difficultés ou en questionnement a tenu son assemblée générale annuelle dans les locaux de la MFR de Moirans .

ECOUT1

44 personnes ont participé à celle-ci. Parmi celles ci Michèle BONNETON, députée ; Christian Nucci, Vice président du Conseil Général de l’Isère chargé de l’agriculture ; des responsables professionnels agricoles dont Pascal Denolly, président de la FDSEA ; des bénévoles « Ecoutants/Accompagnateurs » ; des personnes accompagnées et des sympathisants.

Après le mot d’accueil du Président Philippe Allagnat, le rapport d’activités a été présenté mettant en évidence les points suivants :

En 2013, 55 personnes ont été accompagnées dans 42 situations différentes. Les principales problématiques traitées ont mis en évidence des difficultés économiques, des procédures juridiques, des conflits relationnels, des soucis de santé, des questions techniques de production ou encore des problèmes de bâtiment.

22 Bénévoles « Ecoutants /accompagnateurs » y ont consacré 800 h et parcouru plus de 10 000 kms. Un véritable investissement personnel et beaucoup de disponibilité.

Mais la reconnaissance de cet accompagnement dépend de la confiance établie et ceci n’est pas quantifiable …

La seconde partie a abordé la difficile et délicate question du suicide en agriculture. Question épineuse quand on sait que c’est le secteur professionnel le plus touché en France.

Pour illustrer ce drame, le film « Paysans en détresse » a été projeté dans lequel trois familles ont été confrontées à des tentatives de suicide. Mais les témoignages ont révélé qu’il était possible de s’en sortir. La parole donnée à deux jeunes filles dont les parents ont failli passer à l’acte révèle l’importance de ne pas juger, de comprendre et surtout de continuer à aimer. Emotion très forte.

Grâce au Président de Solidarité Paysans de la Sarthe, Jean François Bouchevreau, un riche débat s’est vite instauré. Lui-même a participé au tournage du film et accompagné les personnes. Certes rien n’est facile. Il faut beaucoup d’écoute, de délicatesse, d’humilité dans ces moments. Mais ça met aussi en évidence la fragilité de certaines installations, l’isolement dans les campagnes et une politique des prix très défavorable.

En conclusion, Le Président d’ « Ecout’Agri » a fait sien le message délivré par Daniel Almérias, représentant le Centre de lutte contre l’Isolement et pour la Prévention du Suicide de Grenoble « Encore et toujours savoir écouter, écouter, écouter ». Et pour cela, nous avons besoin d’étoffer notre réseau de bénévoles « Ecoutants/Accompagnateurs »

Catégorie agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+