Catégorie | bibliothèque

« Domestiquer autrement, homme-animal en élevage extensif… »

Dans la relation entre l’être humain et l’animal domestique, l’exigence du bien-être (animal et humain)
est une revendication sociétale importante.

L’intensification de l’élevage – dictée par les impératifs économiques, l’efficacité technique… –
et son extensification – poussée par la réoccupation des espaces ruraux désertés, la recherche d’une
alimentation et d’une vie plus saines… – constituent deux vecteurs en sens contraire de l’évolution
actuelle de l’élevage.

Elles ont pourtant la même conséquence : le déclin de la relation homme-animal.

Militer pour l’amélioration du bien-être animal et humain, c’est choisir cette voie intermédiaire
entre l’intensification inhumaine qui abêtit les animaux (et les hommes et l’extensification
sans hommes où les animaux redeviennent sauvages ; c’est réinventer l’élevage :
élever des animaux au sens de les « porter plus haut ».
C’est le choix d’un type de domestication qui implique entre autres de repenser les relations de
travail entre l’homme et l’animal, en particulier en termes d’organisation.

Dans ce grand espace d’investigation, il faut aller chercher les savoirs des éleveurs et des bergers, parfois
enfouis dans les couches de la longue histoire de la domestication (11 000 ans), mais aussi sous celles de
la modernité et de la rationalisation des tâches dans les exploitations agricoles.
L’ouvrage, à la fois espace de questionnement sur la relation homme-animal et guide technique,
s’appuie sur un important travail bibliographique détaillant la perception que l’animal (ovin et bovin)
possède de son environnement, et les mécanismes relationnel interindividuels au sein du troupeau.

À la lumière de ces données bio-éthologiques, les causes de la peur perdent de leur opacité,
les conséquences d’un stress sur les paramètres de production deviennent plus palpables.
La connaissance de la structuration sociale du troupeau est essentielle pour construire une relation
homme-animal « intelligente », au sein de laquelle la place des chiens(de conduite, de protection)
est discutée.

Au regard de la description des différents types de systèmes d’élevage agropastoraux alpins,
l’analyse de la relation homme-animal permet d’identifier des points faibles en matière,
par exemple, de manipulation, de contention, de transport des animaux:
le livre se ferme sur une douzaine de « fiches techniques » (situation, risques et solutions).
Initiateur et coauteur de cet ouvrage, Jean-Marie Davoine se forge une solide expérience de gardien de
troupeau dans des conditions et milieux très divers(plaines et montagnes, transhumances,
milieux alpins et méditerranéens).
Son sens aigu de l’observation et sa capacité de remise en question permanente lui permettent de
développer des réflexions et pratiques innovantes en matière de méthodes de domestication des animaux d’élevage
… une expérience et des connaissances qu’il n’a de cesse de partager avec les éleveurs et les bergers.
domestiquerContact :
Fédération des Alpages de l’Isère
La Grange
38190 LES ADRETS
Tel : 04 76 71 10 20
Fax : 04 76 71 10 29

federation@alpages38.org

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8392 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+