Archive | 02 mai 2014

Race Blonde d’Aquitaine: concours régional Alpes-Auvergne 2014

Voici le palmarès du Concours Régional Rhône Alpes Sud Est qui s’est déroulé les 26 et 27 Avril 2014  dans le cadre de la foire d’Avril à Beaucroissant.

aquitaineCliquer ici:

Actualités – Blonde d’Aquitaine

Catégorie foire de Beaucroissant, élevageCommentaires fermés

Pour une agriculture respectueuse de la préservation des ressources en eau

En 2014, les entreprises de l’eau (FP2E) et les Chambres d’agriculture (APCA) renforcent leur démarche partenariale et leurs efforts conjoints pour la protection des captages d’eau potable, par la signature d’un nouvel accord de coopération.


eau

Par cette initiative, les entreprises de l’eau et les Chambres d’agriculture affirment leur volonté d’atteindre les objectifs fixés par la 2e Conférence environnementale, à laquelle elles ont participé fin 2013, notamment celui d’accompagner le doublement du nombre de captages d’eau prioritaires, de 500 à 1000, d’ici 2015.

Initié en 2009, ce partenariat a permis d’instaurer une dynamique de coopération entre leurs réseaux respectifs, au plan national et local, afin de développer les actions de préservation des ressources en eau.

Aujourd’hui, elles ont la volonté d’aller plus loin et présentent, au travers d’une charte, leurs engagements communs pour une production de la ressource en eau potable performante et durable.

Les Chambres d’agriculture et les Entreprises de l’eau s’engagent désormais à :

  • Diffuser les bonnes pratiques et les expériences acquises sur les captages prioritaires en développant des partenariats locaux avec les acteurs des territoires
  • Proposer aux collectivités locales et aux agriculteurs un éventail de solutions partenariales et agronomiques innovantes
  • Renforcer la communication et la formation auprès de l’ensemble des acteurs des territoires pour qu’ils accompagnent le changement.

« Depuis plusieurs décennies, les agriculteurs se sont emparés de cette question et ont modifié leurs pratiques (protection intégrée, bandes enherbées, fractionnement des apports azotés… ).

Il importe aujourd’hui d’amplifier les actions de protection de la ressource et de les pérenniser, en conciliant pleinement les enjeux socio-économiques, environnementaux et d’aménagement du territoire » Guy Vasseur, Président des Chambres d’agriculture.

« En application de cette charte, les ingénieurs agronomes présents dans les entreprises de l’eau aideront le secteur agricole à promouvoir les solutions les plus adaptées aux contextes locaux caractérisés par les pratiques agricoles et l’état des ressources en eau. Si nos entreprises maîtrisent les technologies pour développer des solutions pour faire face à la dégradation des ressources, ce partenariat permet de mener une démarche de protection des ressources en eau sur la base d’une logique préventive. » Philippe Maillard, Président de la FP2E.

Catégorie agriculture, eauCommentaires fermés

Qualité de l’air : les Chambres d’agriculture mobilisées

Des discussions sont actuellement en cours dans les régions pour identifier les mesures à prendre en faveur de la qualité de l’air, d’une part en urgence lors des épisodes de pics de pollution et d’autre part pour réduire dans la durée les émissions polluantes dans le cadre des plans de protection de l’atmosphère.

Malgré les efforts de la communauté scientifique et des instituts techniques, de trop nombreuses incertitudes pèsent encore sur l’origine des particules retrouvées dans l’air.
Sur ce point les Chambres d’agriculture demandent aux pouvoirs publics d’accélérer les travaux sur l’amélioration des connaissances tant sur les contributions respectives des différentes activités que sur la nature des émissions.

Les travaux agricoles ne sont pas une activité comme une autre : il s’agit d’une activité qui s’appuie sur le vivant et est largement dépendante des effets du climat. C’est pourquoi les mesures envisagées par les Préfets doivent être prises en concertation étroite avec la profession agricole.

L’interdiction des travaux agricoles est inacceptable :

  • L’agriculture serait le seul secteur d’activité concerné par cette interdiction.
  • Cette mesure serait disproportionnée par rapport aux impacts de l’agriculture, en particulier en zone périurbaine.

Des techniques alternatives réalistes doivent être étudiées. La concertation de la profession et des Chambre d’agriculture peut permettre d’identifier ces techniques.

Certaines mesures exigent d’importants investissements dans les exploitations, sans rentabilité directe pour les agriculteurs. C’est le cas de la couverture des fosses en élevage, bénéfique à la qualité de l’air mais aussi de l’eau. Ce type d’investissement doit être accompagné financièrement dans les régions.
Dans tous les cas, l’impact économique doit être évalué en amont des décisions.

Les Chambres d’agriculture se mobilisent pour l’amélioration de la qualité de l’air, notamment à travers des actions de sensibilisation auprès des agriculteurs et la mise en place d’outils d’expérimentation et développement. A ce titre, elles demandent à ce que les efforts déjà entrepris puissent être pris en compte.

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

Ayez le « déclicspaysan » !

Le parcours de Stella Lambourdière est atypique.. c’est le moins qu’on puisse dire! Native de Marie- Galante, cette antillaise de parents agriculteurs, va délaisser les terre pour suivre des études, stages… qui lui feront tout d’abord « atterrir », à 18 ans, en France avant d’aller aux Etats-Unis, Japon, Brésil.. pour enfin poser ses valises en France, à Grenoble très exactement.

Elle fait la connaissance d’un agriculteur, Michel Franchellin, qui est producteur de fruits à Veyrins Thuellin.

Nous sommes en 2007 et Stella va totalement transformer l’exploitation en diversifiant les productions, en mettant en place la conversion bio, en transformant les produits pour mieux les vendre, en direct mais aussi via les marchés, une AMAP, les magasins Bio.. Tout allait très bien mais je trouvais que l’on faisait beaucoup d’heures, qu’on dépensait beaucoup d’énergie pour peu de rentabilité.. De plus, c’est sans doute allé trop vite, trop loin pour Michel qui a, du coup, pris la décision de vendre son exploitation.

Cette expérience n’a pas été négative, loin de là. Je me suis rendu compte que les producteurs cumulaient les métiers et que l’on pouvait leur proposer une solution, au niveau de la commercialisation des produits.

Le système de l’AMAP, est à mon sens trop contraignant pour le consommateur: il est obligé d’acheter un panier dont il ne connaît pas la teneur, à des dates et à un prix fixes. »

De là est né un nouveau mode de commercialisation:  desclicspaysan.

 » Nous assurons  le prolongement de l’exploitation en faisant le lien entre le producteur est le consommateur. »

StellaLe principe est simple. desclicspaysan est constitué à ce jour de 23 producteurs, tous en production bio  » c’est ma volonté car c’est un gage de qualité. » Ceux ci sont tous issus du territoire isérois  » j’attache beaucoup d’importance au local » et sont très diversifiés: fruits et légumes, viande, oeufs, miel, divers produits transformés, pain, pâtes, bière, alcools..

En un mot on peut très facilement faire un repas en passant par desclicspaysan.

Pour commander, rien de plus facile on va sur le site desclicspaysan.fr et on fait ses achats..

Ensuite Stella se charge de collecter les produits, qui sont d’une fraicheur remarquable, et vous les livre en des points bien précis.


A ce jour il s’agit de:

- marché de Villard de Lans - mercredi de 8h30 à 11h

- Marché de St Nizier du Moucherotte – vendredi de  16h à 19h

- GAEC La Chèvrerie Du Chatelard – Méaudre – mercredi de 17h à 18h30

-  La Brasserie du Vercors- Autrans – vendredi de 19h30 à 20h30

-  Marché de St Pierre de Chartreuse – dimanche de 8h30 à 11h

- Hangar de Rives 55 route de Bièvre – samedi de 10h à 12h

D’autre points de livraison devraient rapidement se rajouter à ceux-ci.

Bien entendu se pose la question du prix:  » ils sont raisonnables et collent tout à fait aux prix marché. « 

Les producteurs sont très enthousiastes, ils vous proposent leurs meilleurs produits.. alors n’hésitez pas ayez le déclic paysan!

Pour découvrir ce concept, passer commande cliquer sur le logo: declic

Catégorie A la une, consommationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2014
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+