Archive | 11 mai 2014

Ainés ruraux: un dynamisme utile..

L’assemblée générale de la fédération départementale des aînés ruraux de l’Isère a fait salle comble à Saint Jean de Bournay.

salle AI

La fédération de l’Isère adhère à  » Générations Mouvements » qui est reconnue d’utilité publique.  » C’est la plus grand réseau associatif de séniors et retraités de France a souligné le président départemental Alain Long.

Avec 9 000 clubs qui regroupent 700 000 adhérents répartis dans 85 fédérations départementales, l’association nationale participe à la création et au développement du lien social entre toutes les générations. Depuis toujours, elle participe surtout au dynamisme et à l’animation de la vie locale.

Alain Long a rappelé que les associations locales  » sont de véritables partenaires des équipes municipales. Chacun oeuvrant dans la même direction pour aider au bien vieillir, pour lutter contre l’isolement pour animer et créer des relations entre les générations. Les municipalités peuvent compter sur notre sérieux, nos compétences et notre engagement bénévole. »

Les associations locales proposent de nombreuses activités, certes, mais elles participent essentiellement à l’animation des territoires ruraux et sont à la base de liens sociaux grâce aux relations de voisinage et de proximités qui se sont tissées au fil des années.  Actions  menées aussi au niveau de la prévention santé, ateliers du bien vieillir, sécurité routière, téléassistance…

 » Générations Mouvements » connaît forcément les aspirations des retraités, des personnes âgées et tient à être leur relais auprès de nombreuses instances ou se prennent les décisions: centres communaux et intercommunaux d’action sociale, comités locaux d’information et de coordination, comités départementaux des retraités et des personnes âgées… Les interventions des représentants de Générations Mouvement sont toujours écoutées et leurs propositions étudiées car toujours pleines de bon sens.

Pour en revenir à l’Isère, la fédération départementale compte à ce jour 13 300 adhérents répartis dans 168 clubs.  » Notre fédération est celle qui a le plus progressé en nombre d’adhérents, dans le pays, en 2013. On est en effet passé de 12 160 en 2012 à 13160… « se félicité Alain Long. Cela prouve, c’est certain, un fort dynamisme mais aussi le fait que la mise en place de nouveaux projets, de nouvelles activités sont plus en harmonie avec les attentes des jeunes retraités.

On retiendra également un certain renouvellement  avec l’arrivée de 4 nouveaux clubs: Tréminis, Septème, Arandon, Froges et  23 clubs qui ont un nouveau président..

Des activités nombreuses, variées au niveau local mais aussi au niveau départemental: fête de l’amitié, concours de pétanque, marche départementale, voyage à Paris, festival international du film de montagne à Autrans, conférences diverses…communications avec des bulletins de liaison, un site internet: Générations Mouvement

A noter que la fédération départementale se tourne également vers les plus jeunes. Nous travaillons par exemple aux côtés de l’association  » lire et faire lire. » Le but étant de donner le goût de la lecture aux enfants. Nous sommes à la disposition d’écoles qui le souhaitent pour présenter les métiers anciens, les traditions.. et nous réfléchissons à à façon dont on pourrait intervenir dans les activités liées à la réforme des rythme scolaires. »

Cela demande de l’investissement.. Alain Long a tenu à remercier, féliciter les présidents de clubs, les bénévoles qui au quotidien s’investissent, sans relâche.. en leur disant:  » si nous avons vécu notre jeunesse, faisons vivre maintenant la jeunesse qui est en nous.. »

médaillesC’est une tradition, en fin d’Assemblée générale, les membres les plus méritants sont honorés..





Le Crédit Agricole sud Rhône Alpes est l’un des partenaires de la fédération départementale des aînés ruraux.

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Catégorie aînés rurauxCommentaires fermés

Quand les jeunes agriculteurs s’invitent à Lyon..

Les Jeunes Agriculteurs de la Région Rhône-Alpes  organisent un événement grand public le dimanche 18 mai, de 10h à 18h, au coeur de Monplaisir, quartier historique de Lyon où les Frères Lumière ont inventé le Cinématographe et tourné, Sortie d’usines, premier film de l’histoire du cinéma.

Un dimanche à la campagne aura lieu au pied du musée des frères Lumière, sur la place Ambroise Courtois dans le 8ème arrondissement de Lyon.

L’objectif de la journée est de faire découvrir aux lyonnais le métier d’agriculteur, la diversité et la richesse des productions agricoles de Rhône-Alpes, de façon ludique et amusante. Mais aussi de leur faire prendre conscience de son rôle majeur pour l’entretien de nos territoires ruraux.

Les objectifs de l’évènement sont :

- Promouvoir et faire découvrir les produits et le savoir faire des producteurs ;
- Echanger avec les consommateurs, les informer sur nos pratiques, la qualité et la
traçabilité des produits, le respect des normes et de l’environnement ;
- Créer un moment convivial, festif, et dynamique à l’image de Lyon, et à l’image des
Jeunes Agriculteurs ;
- Sensibiliser les citoyens au métier et à ses opportunités ;
- Faire prendre conscience aux citoyens du rôle important qu’ils ont à jouer dans le
maintien de l’agriculture rhônalpine, en privilégiant une consommation de produits
locaux ;
- Proposer des produits de qualité et de proximité à la dégustation et à la vente.

Au programme

Animaux, animations, démonstrations et dégustations, ainsi qu’un stand restauration proposant un menu complet de produits régionaux.


Catégorie agricultureCommentaires fermés

La disponibilité future de la ressource en eau en France : quelle place pour le secteur agricole ?

Déterminante tant pour les activités humaines, dont l’agriculture, que pour le bon fonctionnement des écosystèmes, l’utilisation de l’eau est d’ores et déjà l’objet de fortes tensions dans
certaines régions françaises.
Dans ce contexte, plusieurs travaux de projection et de prospective ont cherché à mieux apprécier le devenir de cet élément naturel indispensable.
Cette note compare trois exercices récents ( Aqua 2030, Garonne 2050 et Explore 2070 ), afin de dégager les principaux facteurs d’influence qui détermineront demain la disponibilité de cette ressource et ses usages, en particulier dans le secteur agricole.
Ces exercices concluent tous que les tensions vont s’exacerber à l’avenir, forçant l’agriculture à s’adapter, sous l’influence du changement climatique ainsi que des autres prélèvements d’eau.
Mais ces études présentent aussi des limites fortes, dès lors qu’il s’agit de préciser et quantifier ces tensions.

Pour prendre connaissance de cette étude -analyse du centre d’études et de prospective, cliquer ici:

Catégorie agriculture, eauCommentaires fermés

L’eau: la ressource la plus élémentaire, mais aussi la plus essentielle

La planète contient environ 1 400 millions de kilomètres cubes d’eau. Les ressources en eau douce c’est-à-dire l’eau de boisson et les eaux utilisées à des fins sanitaires, agricoles et industrielles ne représentent que 0,003 % de ce volume considérable, soit 45 000 km3.

Mais toute cette eau n’est pas accessible. Par exemple, en raison des crues saisonnières, il est extrêmement difficile de capter l’eau avant qu’elle se déverse dans des rivières éloignées.

En effet, on estime que seulement 9 000 à 14 000 km3 d’eau sont économiquement accessibles pour être utilisés par l’homme – une goutte d’eau dans l’océan comparé à la quantité totale d’eau que renferme la planète.

Compte tenu de la croissance rapide de la population, y aura-t-il suffisamment d’eau pour que l’humanité puisse survivre? Bien sûr, la quantité n’est pas le seul problème. La qualité des approvisionnements en eau est également importante.

Le saviez-vous?

L’agriculture est de loin le secteur qui consomme le plus d’eau, puisqu’elle représente plus de 70 % de l’ensemble des prélèvements, et jusqu’à 95 % dans certains pays en développement.

En ce qui concerne la quantité d’eau dont les cultures ont besoin, il faut en règle générale 1 500 m3 d’eau par tonne de céréales récoltée. En d’autres termes, il faut 1,5 tonne d’eau pour cultiver 1 kg de céréales.

Les besoins quotidiens en eau potable sont estimés à 2 à 4 litres par personne. Or, il faut environ 3 000 litres d’eau pour produire la nourriture quotidienne d’une personne.

L’eau est importante pour la sécurité alimentaire, en particulier dans les pays en développement. La sécurité alimentaire est atteinte lorsque les individus ont un accès régulier à une alimentation suffisante, en qualité et en quantité, pour mener une vie saine et active.

Le saviez-vous?

La sécheresse est la cause la plus fréquente de graves pénuries alimentaires dans les pays en développement.

Rien que pour les pays en développement, il faut 103 milliards de dollars par an pour financer l’approvisionnement en eau, l’assainissement et le traitement des eaux usées jusqu’à fin 2015.

En 2011, 768 millions de personnes n’ont pas eu accès à une source améliorée d’eau potable et 2,5 milliards de personnes n’ont pas utilisé d’installations d’assainissement améliorées.

Le droit à l’alimentation n’est pas négociable. Pour nourrir la population croissante et réduire la faim, la seule solution est d’augmenter les rendements agricoles de manière substantielle – et durable.

Compte tenu de l’énorme quantité d’eau absorbée par l’agriculture, l’amélioration de la gestion de l’eau agricole est une nécessité incontournable si l’on veut parvenir à la sécurité alimentaire mondiale.

– La FAO estime que, compte tenu de l’augmentation de la population de la planète, il faudra accroître la production alimentaire de 60 % entre 2006 et 2050. Au cours des trois dernières décennies, la production alimentaire a augmenté de plus de 100 %.

Au cours des 35 dernières années, 70% de l’augmentation de la production céréalière devrait provenir des terres irriguées.

Selon les projections de la FAO, la production vivrière irriguée aura augmenté de 8 % en 2050, mais la quantité d’eau utilisée en agriculture n’augmentera que de 10 % grâce à l’amélioration des pratiques d’irrigation.

Catégorie A la une, eauCommentaires fermés

Massif de Belledonne

Dans l’objectif de faire découvrir l’agriculture aux habitants de Belledonne et aux touristes de passage sur le massif, l’ADABEL vient de créer 3 circuits pédagogiques autour des Fermes de Belledonne.

Les trois circuits:

Circuit 1 : Pinsot

Ferme le Montagnard : poulets fermiers
Bergerie du Plan : viande d’agneau

Dans la Vallée du Haut Bréda, au coeur de somptueux paysages, partez à la rencontre de deux élevages tournés vers l’agriculture biologique.
Les jeunes éleveurs ont fait le pari d’une agriculture de montagne au plus proche de la nature et de ses rythmes, dans cette vallée alpine au relief et au climat contraignant.

Circuit 2 : Laval

Ferme Truc-Vallet : fromage
Ferme Raffin : viande de boeuf
Ferme du Ferrouillet : oeufs et miel
Ferme Rajat : viande de boeuf

Au coeur du Balcon de Belledonne, passez de hameau en hameau et découvrez une agriculture montagnarde connectée avec la vallée et les sommets. Ces élevages trouvent entre les balcons accueillants et les riches forêts et alpages, tout ce dont leurs bêtes ont besoin.

Circuit 3 : Saint Martin d’Uriage – Vaulnaveys le Haut – Herbeys

Ferme de Montgardier : viande de porc, petits fruits
Ferme Pommart : farine, pain, pâtes alimentaires
Earl Les Jardins Epicés : fruits, légumes
GAEC du Thicaud : fromage, viande de porc

Au Sud de Belledonne, sur les hauteurs de Grenoble, partez à la rencontre d’une agriculture riche et variée, à l’abri des contraintes de la moyenne montagne. A plus basse altitude, les cultures trouvent leur place et les espaces plus ouverts laissent découvrir de vastes panoramas.

A noter que les fermes visitées pratiquent toutes la vente directe, sont bien dispersées sur le territoire concerné et permettent aux randonneurs de découvrir une large panoplie de l’agriculture de Belledonne, de ses produits..

Pour découvrir les circuits cliquer ici:
Circuits découverte !

Catégorie A la une, agriculture, massif de BelledonneCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2014
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+