Catégorie | A la une, agriculture

Un dimanche à la campagne

Un dimanche à la campagne

Pour la quatrième année consécutive, ce dimanche 18 mai, les jeunes agriculteurs de Rhône-alpes; associés au comité des fêtes de Monplaisir ont organisé leur opération « Un dimanche à la campagne ».

La ferme rhônalpine a donc posé ses animaux, ses produits.., place Ambroise courtois, quartier Monplaisir, en plein centre de Lyon.

Succès de cette journée, d’autant plus que le soleil a largement brillé au dessus de la capitale des Gaules..

Durant toute la journée, les visiteurs, en très large majorité des lyonnais, venus en famille ont donc pu découvrir le dynamisme de notre agriculture régionale mais aussi et surtout sa diversité, la qualité de ses produits et l’implication des jeunes agriculteurs…

La noix de Grenoble a été à l’honneur à travers la présence de sa confrérie. Celle ci a animé le pôle noix et a tenu à introniser trois jeunes qui ont juré fidélité à la noix de Grenoble et d’en assurer sa défense.

Cette cérémonie, orchestrée par Bruno de Montal, grand-maître, a donc vu Aurélien Clavel, agriculteur à Biol, vice président des JA de l’Isère , secrétaire général de la chambre d’agriculture 38, Bruno Convert, nuciculteur bien connu à l’Albenc et Elise Michallet  trésorière des Jeunes agriculteurs Rhône-Alpes et administratrice nationale entrer officiellement dans le cercle des membres de la confrérie de la noix de Grenoble.

Nous avons quitté la place.. le soir en se disant: « bravo les jeunes! »

Voici le déroulé de la journée en photos.. Cliquer sur celles ci pour les agrandir.

Gilbert PRECZ

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8496 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mai 2014
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+