Archive | mai, 2014

Les chercheurs volent au secours des abeilles

Un monde sans abeilles ?

N’y pensons pas ! Bien sûr, les produits de la ruche, miel, pollen, cire, nous manqueraient.

Mais surtout, ces super-pollinisateurs sont indispensables à l’agriculture.

Si on parle de tonnage, 35% de ce que nous mangeons dépend directement de leur travail silencieux.

Si on parle de diversité, c’est 84% des espèces cultivées en Europe et plus de 80% des espèces sauvages qui ont besoin de leurs pattes et de leur toison pour s’échanger du pollen et se reproduire. Alors, seriez-vous prêt à vous passer de la plupart des fruits et légumes ?

Pourtant, on le sait, les abeilles connaissent des moments difficiles. Pesticides, pathogènes, prédateurs invasifs rendent leur survie difficile.

Facteurs auxquels il faut ajouter l’agriculture intensive qui uniformise les paysages et prive les abeilles d’une alimentation constante, accessible et variée.

La mortalité hivernale des ruches a de quoi inquiéter : entre 20 et 30% en France, autour de 40% pour la Belgique et la Suède. De quoi désespérer les apiculteurs. Nombreux sont ceux qui jettent l’éponge.

Ceci est d’autant plus inquiétant que le monde agricole manque cruellement de pollinisateurs. L’Europe aurait besoin de 13,4 millions de colonies d’abeilles en plus pour ses cultures. Que faire ? Les chercheurs fournissent d’intenses efforts pour mieux comprendre les causes du déclin des abeilles, et notamment pour trouver les synergies entre facteurs environnementaux, produits phytosanitaires et maladies.

Efforts payants non seulement en termes scientifiques, mais aussi en termes politiques: ce sont bel et bien les résultats de leurs recherches, notamment celles menées dans les labos Inra, qui ont abouti au moratoire européen sur les insecticides néonicotinoïdes.

Les efforts des chercheurs pour déterminer les causes du déclin ne peuvent se passer d’une meilleure connaissance de l’abeille mellifère : sa physiologie, son alimentation, ses extraordinaires formes de communication, la structure sociale des colonies, les pratiques apicoles et surtout, la relation des abeilles avec les divers environnements et écosystèmes qu’elles peuvent rencontrer.

Catégorie A la une, apicultureCommentaires fermés

Visites des entreprises de Chartreuse

Les 10, 11 et 12 juin 2014, les habitants et scolaires de Chartreuse sont invités à visiter les entreprises de leur territoire, l’occasion de découvrir ces entreprises habituellement fermées au public et des compétences  souvent méconnues.

chartreuse

L’économie en Chartreuse c’est quoi ?

Fortement soumise à la concurrence mondiale et des pôles d’activité voisins (Grenoble, Voiron, Chambéry, Grésivaudan), les entreprises de Chartreuse ont besoin d’innover régulièrement pour se développer et pérenniser leur existence. Dans ce contexte, les acteurs locaux (élus, collectivités, entreprises, groupements…) mènent  des actions et montent des programmes pour soutenir l’économie locale et maintenir son dynamisme.

L’activité économique chartrousine repose sur plus de 1200 entreprises et 600 exploitations agricoles. Ces entreprises sont surtout des TPE (très petites entreprises) avec un effectif moyen de 6 salariés, mais il existe aussi des entreprises avec plus de 150 employés.

Le tissu économique est diversifié avec l’artisanat, le commerce, les services, le tourisme, la filière bois, l’agriculture et l’industrie. Cette dernière représente près du quart de l’activité.

Pourquoi ces visites ?

De nombreux actifs de Chartreuse travaillent à l’extérieur et il existe une évasion commerciale significative sur le territoire. Les entreprises locales ne sont pas toutes si bien connues car certaines éprouvent des difficultés de recrutement et doivent aller chercher leurs débouchés commerciaux à l’extérieur du massif.

Aussi, si les entreprises ouvrent leurs portes, c’est pour se faire connaître, faire découvrir leurs compétences et leur constant souci d’adaptation face aux changements économiques. Le grand public pourra découvrir des entreprises aux domaines d’activité variés tels que le bois, le métal, le plastique, le papier mais aussi les services ou encore les équipements sportifs.

L’économie chartrousine en chiffres

Environ 10 000 actifs travaillent sur le territoire (estimation) dont la moitié dans le privé

2/3 des actifs du territoire travaillent à l’extérieur

Certaines franges du territoire ont des revenus plus élevés que la moyenne régionale.

Répartition des entreprises :

- Commerce/artisanat/services : 3800 emplois

- Tourisme : 1 200 emplois & 1,5 millions de visiteurs/an

- Bois : 400 emplois & 9 scieries

- Agriculture : 800 emplois & 600 exploitations

- Industrie : 1 000 emplois & 23 % de l’activité

Le programme des visites

Quand ? Les mardi 10, mercredi 11 et jeudi 12 juin entre 16h et 19h, les habitants de Chartreuse pourront choisir de visiter des entreprises en fonctionnement parmi les 16 qui ouvrent leurs portes.

Comment ça marche ? Ces visites sont entièrement gratuites. Les horaires des visites libres sont prédéterminés. Afin de permettre l’accès au plus grand nombre, deux circuits bus, gratuits aussi, sont prévus mardi et mercredi. Un quiz sur les entreprises sera organisé. Quel que soit le choix, la préinscription sur le site internet du Parc de Chartreuse ou dans les offices de tourisme est obligatoire.

En parallèle, 11 entreprises seront ouvertes aux scolaires (4e, 3e et lycées professionnels).

Enfin, le jeudi 12 juin à 18h, les visites se termineront par un temps d’échange entre entreprises et habitants autour de stands d’entreprises, d’une exposition photos et d’un buffet convivial. La remise des lots du quiz s’effectuera à cette occasion.

Organisateurs et partenaires de la manifestation

- Parc naturel régional de Chartreuse

- Entrepreneurs Chartreuse Guiers

- Communauté de Communes Cœur de Chartreuse

- Les offices de tourismes de Chartreuse

- Conseil Régional Rhône-Alpes

- Conseil général de l’Isère

Cliquez ici pour visualiser les différentes informations, programme concernant cette opération.


Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Mobilisation pour lutter contre les vols dans les exploitations agricoles

Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur et Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement étaient ce lundi 26 mai 2014 à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain) afin de rencontrer les agriculteurs victimes de vols.

L’occasion de faire un point d’étape sur la mise en œuvre du plan d’action pour lutter contre les vols dans les exploitations agricoles.

Dans l’Ain, les ministres ont rencontré  Cyril Degluaire. En décembre dernier ce jeune agriculteur de 34 ans a été victime d’un vol de 52 poulardes et chapons de concours, soit un préjudice de  plus de 8000 euros.

Pour rappel, en octobre 2012, en Isère, à Dizimieu se sont 130 agneaux qui ont été volés..Le cheptel, qui se trouvait dans un enclos électrifié loin de toute habitation a été chargé en quelques minutes dans deux camion. Préjudice: 20 000 euros

Vols de carburant, de matériel ou d’animaux, ce sont près de 3000 délits de ce type qui ont été enregistrés en France dans des exploitations agricoles depuis le début de l’année 2014 soit une augmentation de 8,4% par rapport à 2013.

Pour faire face à ce phénomène croissant, l’État se mobilise et notamment les services de la gendarmerie.

Le plan d’action de lutte contre les cambriolages dans les exploitations agricoles avait été renforcé en février 2014 par Stéphane Le Foll et Manuel VALLS alors ministre de l’Intérieur.

Ce plan s’appuie sur 3 axes principaux :

- la mise en œuvre de plans départementaux dédiés à la sécurité des exploitations agricoles afin d’élaborer des diagnostics locaux de prévention et d’intervention ;

- le développement de moyens d’enquête spécifiques aux structures criminelles organisées y compris au niveau international

-  la mise en place de nouveaux systèmes et procédures d’information et de communication pour simplifier les échanges avec le monde agricole.

Les services de la gendarmerie se sont en effet dotés d’un système de gendarme référents (il y en a deux par départements) afin d’apporter une réponse rapide et de proximité. Les services scientifiques de police et de gendarmerie sont en outre mobilisés pour les enquêtes afin de relier les coupables à totalité de leurs délits et garantir une réponse judiciaire exemplaire.

Bernard Cazeneuve et Stéphane Le Foll, ont tenté de rassurer les agriculteurs…

Plus d’informations sur le plan pour lutter contre les vols dans les exploitations agricoles

Catégorie agricultureCommentaires fermés

15ème édition du Printemps bio

Du 1er au 15 juin 2014, dans toute la France, se déroulera la 15ème édition du « Printemps BIO ». Cet événement organisé par l’Agence Bio et le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a pour objectif d’informer et de sensibiliser le grand public et les professionnels aux enjeux de l’agriculture biologique.

Projet CASDAR : protection de l'environnement, des ressources en eau et de développement de l'emploi dans le bassin de Rhony, Vistre et Vidourle par la viticulture Biologique. Coccinelle sur un pied de vigne. ©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr

Inauguration :

Le lancement du Printemps BIO 2014, avec la participation de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sera donné le 28 mai prochain à Paris, au Parc de la Villette avec :

- Une exposition photos :
Du 28 mai au 31 juillet 2014, 15 œuvres sélectionnées dans le cadre du concours photos « Les terroirs Bio des Régions de France » seront exposées au Jardin des Miroirs du Parc de la Villette. Le 28 mai, jour de l’inauguration, les visiteurs du parc seront invités à voter pour leur œuvre préférée pour désigner le prix du public 2014. Un tirage au sort, parmi les votants, leur permettra de gagner l’un des 20 paniers gourmands bio mis en jeu.

- Le marché des lycées agricoles :
Durant la journée de lancement, de 10h à 18h, le marché des produits bio des fermes des lycées agricoles permettra de découvrir plus de 50 références de produits (jus de fruits, vins, gâteaux sec, miels, légumes de Bretagne, huiles d’olives, etc…) arrivant de 21 lycées représentant 14 Régions.
Retrouver toute l’année, les produits des lycées agricoles sur le site marchand La Boutique gourmande.

Pour plus d’informations sur les fermes bio de l’enseignement agricole et sur leurs formations bio, visiter le site internet du réseau Formabio.

Un programme très riche :

De nombreuses animations seront organisées dans toute la France par les professionnels de la Bio, notamment :

- des portes ouvertes dans des entreprises, exploitations, vergers, potagers et fabriques artisanales, pour découvrir les spécificités des modes de production biologique ;
- des animations et dégustations sur les points de vente, enseignes généralistes et magasins spécialisés, pour connaître la grande diversité des produits bio,
- des conférences et expositions pour comprendre les valeurs véhiculées par l’agriculture biologique,
- des repas bio en restauration collective et commerciale pour goûter aux saveurs biologiques,
- des rencontres entre professionnels et élèves pour sensibiliser les plus jeunes,
- des rencontres et portes ouvertes à destination des professionnels, afin d’encourager à la conversion à l’agriculture biologique.

Pour connaître l’ensemble des animations printemps BIO de votre région, cliquez ici.

Pour connaître les animations proposées en Rhône-Alpes: cliquer ici

©Cheick.saidou/Min.Agri.Fr

Les 10 ans de la Fête du Lait bio :
Venez partager un petit déjeuner dans une ferme près de chez vous !
Le dimanche 1er Juin 2014, une dizaine de régions participeront à cet événement, soit 82 fermes réparties dans toute la France, associant au total 350 producteurs bio.
A découvrir aussi l’article Le lait : de la vache à la bouteille.
En savoir plus sur La fête du lait bio.

Catégorie agriculture, bioCommentaires fermés

Offres det demandes d’emploi, en Rhône-Alpes, dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . GAEC recherche un salarié pr réaliser la traite, les soins des animaux. Vs serez amené à conduire les tracteurs avec matériels agricoles pr effectuer les travaux des champs. CDD tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL68-01

Isère . Expl. en grandes cultures recherche une personne expérimentée en conduite de moissonneuse batteuse et tracteur. Vs devez être autonome et avoir des connaissances en travaux d’entretien courant de matériel. CDD temps plein. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OCM10-38

Loire . Expl. cherche un salarié autonome pr effectuer les travaux liés à la culture des pommes. Vos missions : travaux manuels du verger (cueillette, taille…), conduite de tracteurs et matériels. Permis de conduire obligatoire. CDD tps plein 6 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR20-42

Rhône . Au sein d’un GAEC, vs aurez en charge la traite, les soins aux animaux, et la réalisation des cultures. Expérience demandée. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL43-69

Rhône . Pr une expl. maraîchère, vs aurez en charge le contrôle des spécificités clients, des produits finis, les calculs des besoins quotidiens en matières premières, la gestion des stocks consommables et produits finis. Vs organiserez les chargements et les tournées de livraison. CDD tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA43-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Homme cherche emploi en agriculture. Expériences de chauffeur poids lourd (FIMO), en conduite de tracteur et en saison agricole. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA19-07

Ardèche . Homme cherche emploi en agriculture production végétale. Expérience en maraichage, conduite de tracteur. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA18-07

Drôme . Femme cherche emploi en élevage caprin, ovin lait et/ou fromagerie. Expérimentée. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA32-26

Drôme . Femme cherche emploi en maraichage. Titulaire BTS productions horticoles. Expérimentée. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA61-26

Rhône . Homme, ayant un projet d’installation, cherche emploi saisonnier en maraîchage. Mobilité : Drôme-Ardèche. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA56-69

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Concours Départemental des Vins de l’Isère 2014: résultats

Le Concours Départemental des Vins de l’Isère s’est tenu ce lundi 26
mai 2014 au Clos des Capucins à Meylan.

Ce concours, organisé par la Chambre d’Agriculture de l’Isère, en
partenariat avec le Syndicat des Vins de l’Isère, le Millésime, la Laiterie
Bayard et Le Vin des Alpes, a pour objectif de faire découvrir la qualité
et la diversité de la production viticole iséroise et de mettre en avant
le dynamisme des vignerons du département.

Ouvert pour la troisième année à tous les vignerons du département, le
concours était réservé aux vignerons produisant :
• des vins sous Indication Géographique Protégée Vins de l’Isère,
avec ou sans dénominations Coteaux du Grésivaudan et Balmes
Dauphinoises,
• des vins sous AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des
Abymes pour les exploitations ayant leurs siège et parcelles en
Isère,
• des vins sous IGP Collines Rhodaniennes du secteur Seyssuel ou
ayant leur siège social en Isère,
• des Vins rosés toutes appellations confondues.

Pour les vins mousseux et les vins sans indication géographique, ayant le
siège de leur exploitation en Isère, un coup de coeur pourra être décerné.

Le Jury, composé de 38 dégustateurs choisis parmi des restaurateurs, des
sommeliers, des cavistes et des amateurs éclairés, a évalué les vins
présentés selon les critères habituels de la dégustation professionnelle.

Les jurés ont distingué les vins de qualité dans les millésimes 2011,
2012 et 2013 pour les catégories de vins tranquilles suivantes :
Les caractéristiques visuelles, olfactives, gustatives de chaque vin ont été
étudiées et chaque juré en a tiré un jugement global.


PALMARES 2014

IGP Isère rouge

Médaille d’or
• Thomas FINOT, IGP Isère Coteaux du Grésivaudan, Pinot noir 2012
Médailles d’argent
• Thomas FINOT, IGP Isère Coteaux du Grésivaudan, Persan 2012
• Stéphanie LOUP, IGP Isère Balmes Dauphinoises Pinot noir 2013
Médaille de Bronze
• Stéphanie LOUP, IGP Isère Balmes Dauphinoises cuvée spéciale Syrah
Mondeuse 2012

IGP Isère blanc

Médaille d’or
• CHEVALIER BAYARD, IGP Isère Coteaux du Grésivaudan, Malvoisie
2013
Médaille d’argent

• Stéphanie LOUP, IGP Isère Balmes Dauphinoises, Chardonnay 2013
Médaille de Bronze
• Thomas FINOT, IGP Isère Coteaux du Grésivaudan, Tracteur 2012

IGP Collines rhodaniennes rouge

Médaille d’or
• Damien ROBELET, IGP Collines Rhodaniennes cuvée « Encor » (Syrah)
2011
Médaille d’argent
• LES VINS DE VIENNE, IGP Collines Rhodaniennes cuvée « Sotanum »
(Syrah) 2012

Vins AOP Savoie, cru des Abymes

Médaille de bronze
• Michel et Mireille CARTIER, AOP Savoie cru des Abymes 2013
(cépage Jacquère)

Catégorie viticultureCommentaires fermés

LUTTE CONTRE LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES ILLEGAUX

Jusqu’au 30 mai 2014, dans le cadre du plan Ecophyto [1], le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a lancé en partenariat avec les professionnels du secteur et avec l’appui financier de l’ONEMA [2] , une campagne de sensibilisation des acteurs du monde agricole sur les dangers liés à l’achat et à l’utilisation des pesticides illégaux en France.

stop

Qu’il s’agisse de crime organisé ou de simple négligence, l’importation et l’utilisation de produits phytosanitaires non-autorisés ou contrefaits constituent une menace pour l’environnement [3] et pour la santé des consommateurs comme des agriculteurs, qui en sont souvent les premières victimes.

Campagne média, distribution d’affichettes et de dépliants d’information dans les points des vente des distributeurs, mise à disposition d’un numéro vert (0805 532 532) et d’un espace web dédié (info-phytos.gouv.fr), l’objectif de cette campagne est d’alerter, d’informer et d’aider les utilisateurs professionnels et distributeurs à acquérir les bons réflexes pour se prémunir des risques liés à l’achat et l’usage de pesticides interdits ou contrefaits en France.

En 2012, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a ainsi décidé de réorienter le plan Ecophyto, en renforçant notamment la lutte contre les importations illégales et frauduleuses et les contrefaçons des pesticides en France.

Un plan d’actions de lutte contre le commerce illégal de produits phytosanitaires et l’importation de produits chimiques non identifiés (PCNI) a ainsi été mis en place en septembre 2013, afin de renforcer la lutte contre la fraude et la contrefaçon de produits phytosanitaires illégaux [4] .

Pour rappel, en plus des risques sur la santé et sur l’environnement, l’achat et l’utilisation de produits non autorisés exposent les professionnels à des sanctions pouvant aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Pour en savoir plus : info-phytos.gouv.fr

Notes

[1] Pour en savoir plus sur le plan Ecophyto : http://agriculture.gouv.fr/ecophyto

[2] Campagne portée par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Coop de France (l’organisation professionnelle unitaire de la coopération agricole), la Fédération du négoce agricole (FNA) et l’Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP), avec le soutien financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA).

[3] À titre indicatif, l’Agence Régionale de Santé de la région Languedoc-Roussillon a relevé en 2010 la présence de 10 substances interdites en France parmi les substances les plus fréquemment détectées dans les eaux de la région : http://www.ars.languedocroussillon….

[4] En savoir plus sur la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP) : http://alimentation.gouv.fr/brigade…

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

Résultats des élections européennes 2014

Retrouvez sur  les résultats officiels des élections européennes 2014 pour la France, pour votre région, département, commune en cliquant ici:

http://elections.interieur.gouv.fr/

Résultats par pays

Catégorie Union européenneCommentaires fermés

Les portes des gîtes s’ouvrent en Isère!

Les premières journées portes ouvertes des Gîtes de France en Isère se tiendront du 12 au 15 juin prochains en Isère.

gites

A cette occasion, plus de 50 hébergements labellisés Gîtes de France, répartis sur l’ensemble du territoire isérois (Belledonne, Chartreuse, Plaines et Collines, Sud Isère, Oisans, Vercors, Grenoble) seront ouverts au public sur une ou plusieurs demi-journées.

Dans un esprit convivial et amical, autour d’une dégustation offerte par vos hôtes, il s’agit là d’une occasion exceptionnelle de découvrir un réseau d’hébergements où chaque Gîte est unique, chaque propriétaire a sa personnalité propre, et à travers lequel le patrimoine bâti local est valorisé au service du tourisme.

Occasion unique pour préparer un prochain séjour en famille, en groupe ou entre amis, cette manifestation permettra au public de découvrir des gîtes en ville, des Chambres d’hôtes de charme, des écogîtes, des maison de caractère, des accueils de groupe…et plus généralement toutes les richesses patrimoniales que le réseau Gîtes de France a su construire à travers les 60 années de son existence.

Retrouvez la liste des participants et le programme de la manifestation sur www.gites-isere.com

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Saint-Egrève: concours de pêche au coup

pêche

Catégorie pêcheCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2014
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+