Archive | 19 juin 2014

Les produits agricole de l’Isère à l’honneur…

A l’initiative de Michèle Bonneton, Députée de la 9ème circonscription de l’Isère, les produits agricoles de l’Isère ont été mis à l’honneur à l’Assemblée Nationale les 17 et 18 juin.

ST MARC 3

L’agriculture de ce département est riche de produits agricoles variés, de qualité, dont plusieurs bénéficient d’une appellation d’origine protégée qui est une reconnaissance de leur qualité supérieure. Ainsi le Bleu du Vercors-Sassenage, la Noix de Grenoble  et les vins de Savoie ( commune de Chapareillan)bénéficient d’une Appellation d’Origine Protégée. Le fromage Saint-Marcellin a obtenu fin 2013 son I.G.P., Indication Géographique Protégée, après plus de 10 ans de travail mené par le Comité Interprofessionnel du Saint-Marcellin.

Ce fromage a donc été particulièrement valorisé dans les restaurants de l’Assemblée Nationale où le chef-cuisinier a proposé des préparations culinaires à base de Saint- Marcellin : mousse de Saint-Marcellin aux herbes fraîches et rôti au miel, mignon de porc caramélisé au Saint-Marcellin.

Elles ont répondu présents afin de savourer le Saint-Marcellin au naturel et cuisiné ainsi que les belles productions issues de l’agriculture de la 9ème circonscription :
la Noix de Grenoble, le Bleu du Vercors-Sassenage, les ravioles au Saint-Marcellin, les pâtisseries, le jus de cerises ratafia, la Chartreuse Verte (qui fête ses 250 ans cette année) et les vins du département.

Si plusieurs personnes invitées n’ont pu faire le déplacement, grève à la SNCF, le président de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture,  Guy Vasseur, le président de la Fédération nationale laitière, Thierry Roquefeuil, ont tenu à être présent à cette manifestation en l’honneur des produits isérois.

Bruno neyroud, président du Comité du St Marcellin, a présenté les différentes facettes de ce fromage  » tant apprécié « . Il a rappelé que celui ci avait, à une certaine époque des tailles différentes suivant qu’il était fabriqué en montagne, plus gros ou en plaine, plus petit. Bien entendu il a tenu a appuyer sur  » le rôle essentiel que joue ce fromage, sur le plan environnemental, social, économique.. » Propos appuyés par le maire de St Marcellin, Jean Michel Revol, qui avait tenu lui aussi à faire le déplacement.

ST MAR 1

Jean Michel Revol qui a eu la surprise d’être intronisé au sein de la confrérie du St Marcellin…

Les habitudes changent, évoluent, la consommation de fromage aussi.  » Au restaurant on est passé du fromage  et dessert, à fromages ou dessert. Cela demande une adaptation culinaire, à savoir celles de présenter le St Marcellin préparé de différentes façons..

Cela a été le cas pendant la dégustation offertes aux  élus locaux et nationaux, acteurs de la vie agricole et économique, journalistes et chroniqueurs gastronomiques,  mais aussi aux représentants de fromageries-crémeries, d’épiceries fines parisiennes…



Catégorie agro-alimentaire, bleu du Vercors Sassenage, lait/produits laitiersCommentaires fermés

1er prix de l’enseignement professionnel Isère à la MFR de Vif

La MFR de Vif avec à sa tête ses responsables ont accueilli les lauréats du prix 2014 pour l’enseignement professionnel de l’Isère.

vif

Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour cette remise de prix : jeunes nominés, responsables et membres du rotary club, responsables de la MFR, directeurs d’établissements de formation de provenance des jeunes, tous motivés par l’accompagnement des jeunes.

Mme VALLON présidente de la MFR a remercié les participants et félicité les jeunes pour leur engagement dans la formation tout en insistant sur les valeurs que la MFR défend : « Nous voulons permettre à chacun de réussir, en refusant l’alignement standardisé qui conduit trop de jeunes à l’échec, cultiver partout et sous toutes formes la liberté d’entreprendre.

Nous prônons une éducation qui donne la priorité aux valeurs humaines et à la solidarité, en développant le sens des responsabilités et la participation des parents dans la formation de leurs enfants, permettre à chaque jeune de se construire une personnalité et d’acquérir des compétences reconnue, un métier dans une société. Tout ceci ne serait réalisable sans une équipe éducative mobilisée, compétentes et patiente autour des jeunes. »

vif 3

Le directeur Dominique CHARTIER s’est félicité de la présence de 2 lycées agricoles (St Ismier et la Tour du Pin) qui, avec la MFR de Vif, ont mis en avant la capacité de l’enseignement agricole à favoriser la réussite de nombreux jeunes.

Après un plaidoyer sur l’importance de soutenir la jeunesse Dominique CHARTIER a affirmé que « Si les perspectives manquaient, il fallait les créer ». Il a également remercié les nombreux membres du rotary club présents d’avoir le souci  d’encourager et soutenir les jeunes à entreprendre malgré la conjoncture et les obstacles. Rappelons que ce concours a une forte valeur ajoutée car il est soutenu par les autorités académiques.

Alain SUBLET coordinateur Isère du rotary club en charge du prix de l’enseignement professionnel Isère a expliqué l’attachement des membres du Rotary club à encourager la synergie entreprise/école pour que les centres de formation accompagnent au mieux les jeunes ce qui suppose d’innover et de s’adapter. Alain Sublet a encouragé les jeunes à faire valoir dans leur CV cette distinction du Rotary Club à qui beaucoup d’employeurs accordent de la valeur.

VIF 4

Messieurs SUBLET, LAVAURE, ROZIER tous responsables du rotary club (section Bourgoin Jaillieu et Drac Romanche) se sont ensuite répartis le temps fort de remise de prix aux différents nominés : MACHOT Jean-Alexis  du LEGTA SAINT ISMIER, GOMIS Adrien du LYCEE FERDINAND BUISSON de VOIRON, BOUCHET Laurine du LYCEE HORTICOLE ET ANIMALIER LA TOUR DU PIN
CAVILLIER Fanny et Tania


vif 2

Le 1er prix est revenu à Fatma DI SPINIO de la MFR de Vif distinction remise pour un parcours en plusieurs étapes : CAP, BAC PRO, poursuite d’études lui permettant aujourd’hui d’envisager un projet de création d’entreprise à moyen terme.

Un pot de l’amitié a clôturé ce moment de remise de prix fort apprécié de tous les participants.

Maison Familiale Rurale - 50 avenue de Rivalta - 38450 VIF
Tél. 04 76 72 51 48
- Fax 04 76 72 43 53

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Le Conseil mondial de l’eau et la FAO renforcent leur partenariat

Le Conseil mondial de l’eau et la FAO renforcent leur accord de collaboration au service de la sécurité mondiale de l’eau et de l’alimentation.

EAU

Partenaires de longue date, les deux organisations se sont mises d’accord pour développer leurs travaux communs sur divers fronts:  développement des connaissances et des technologies pour améliorer la rationalisation des ressources hydriques, formation et information des professionnels de la gestion de l’eau, renforcement du capital humain du secteur, promotion de politiques intégrées dédiées à l’eau et meilleure coopération entre les secteurs eau et agriculture irriguée.

La FAO et le Conseil mondial de l’eau partagent la même vision, à savoir: la sécurité de l’eau est essentielle à la sécurité alimentaire et au bien-être de l’homme, et sa pénurie potentielle peut conduire à des tensions au niveau local et régional. Les deux organisations coopèrent pour développer une série d’activités visant à placer la sécurité de l’eau plus haut sur l’agenda politique, mobiliser le monde politique sur les questions relatives à la gestion intégrée des ressources hydriques et conduire à des avancées majeures en termes de développement économique, de lutte contre la faim et contre la pauvreté.

«L’eau est un facteur clé pour la sécurité alimentaire. L’agriculture en requiert des quantités importantes pour l’irrigation et parmi tous les secteurs d’activités, elle en est la principale consommatrice. Il y aura assez d’eau pour nos besoins futurs à condition qu’une gestion efficiente soit mise en place. Cette problématique ne fera que croître compte tenu de l’augmentation de la population mondiale», indique Benedito Braga, Président du Conseil mondial de l’eau.

«D’importants changements politiques et des changements de gestion sont nécessaires pour une meilleure utilisation des ressources en eau disponibles afin de pouvoir répondre à la demande croissante de produits alimentaires et agricoles. Avec la FAO, le Conseil mondial de l’eau soutient et encourage les gouvernements à agir en faveur de la sécurité de l’eau et de l’alimentation pour lutter contre la faim et la pauvreté».

«L’agriculture affronte aujourd’hui de grands défis, dont celui de produire plus de nourriture tout en utilisant moins d’eau et moins de terre, tout en s’adaptant aux changements climatiques», précise José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

«Les rapports des groupes d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (IPCC) publiés récemment présentent des preuves irréfutables des menaces qui pèsent sur la sécurité alimentaire à cause du changement climatique. Il est de notre devoir d’agir aujourd’hui. L’eau, et sa gestion éclairée, doit être au cœur de nos réponses à ces défis».

La première activité commune sera le panel de haut niveau ‘L’eau pour la sécurité alimentaire’, mené par la FAO dans le cadre du 7ème Forum mondial de l’eau qui se tiendra à Daegu-Gyeongbuk, République de Corée, en avril 2015.

Ce partenariat avec la FAO sur la sécurité de l’eau et de l’alimentation contribue à la mission stratégique du Conseil concernant les grands défis tels que la productivité agricole de l’eau, les techniques d’irrigation, l’efficience hydrique, la préservation de l’eau et l’accès équitable aux ressources hydriques.

Pour la FAO, ce partenariat est en phase avec le nouveau Cadre stratégique et les Objectifs stratégiques de l’Organisation qui reconnaissent le rôle central de l’eau pour la sécurité alimentaire et le développement rural. La poursuite d’une démarche holistique, d’une stratégie d’intégration intersectorielle et des partenariats à tous les niveaux ont été mis en place pour répondre à la problématique de bonne gestion de cette ressource vitale.

Catégorie eauCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2014
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+