Archive | 21 juin 2014

La noix de Grenoble à l’honneur à Voiron

Carrefour Voiron, groupe Provencia joue la carte des produits isérois  » à fond ». Parmi les produits présents sur les étals de l’hyper voironnais il y a les trois AOP de notre département: le bleu du Vercors Sassenage, les vins de Savoie et la noix de Grenoble.

Une noix de Grenoble très présente grâce à la famille Convert.  Celle ci propose outre la noix de Grenoble, différents produits de très haute qualité: vinaigre de noix, différents apéritifs, digestifs et surtout la traditionnelle huile de noix. Une huile double médaillée d’argent au concours général agricole de Paris..

Une journée durant, les « frangins » Convert ont animé la galerie marchande de l’hyper Carrefour de Voiron. Invités par Alain Galliot, directeur, ils ont organisé une dégustation de noix, huile pressée sur place, melon au vin de noix, excellent, foi de connaisseur…

Inutile de dire que cette animation a conquis les milliers de personnes qui ont apprécié les produits présentés..

noix 1noix 2noix 3noix 4

Nous retrouverons les Convert mais également d’autres producteurs lors de la foire de Beaucroissant, au stand Provencia-sillon38, les 12-13-14 septembre…

Gilbert Precz

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Stop aux contraintes pour manger français demain!

Communiqué de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs
« La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs viennent de lancer un mot d’ordre d’action syndicale sur l’ensemble du territoire français le mardi 24 juin pour alerter les décideurs et l’opinion publique sur les risques de l’empilement des contraintes réglementaires françaises pour le consommer français, l’agriculture de notre pays et tous les emplois qui y sont liés.

En effet, comment continuer aujourd’hui à assurer à nos concitoyens des produits français sans un minimum de pragmatisme pour ne pas nuire à la compétitivité de nos activités agricoles? Tout cet empilement de contraintes a un coût : un coût de production pour les exploitants agricoles, un coût quasiment impossible à répercuter vers l’aval des filières, un coût qui finit toujours par représenter un lourd tribu à payer pour l’emploi dans nos filières…

Un coût que nous ne connaissons malheureusement que trop bien dans le secteur porcin puisque le décrochage de notre production a fini par marquer l’actualité en 2013 par la fermeture d’un site d’abattage en Bretagne.

Un drame social, près de 900 licenciements!

Or dans ce contexte, quel intérêt de continuer à empiler des normes si c’est pour être obligé demain à s’approvisionner en dehors du pays quand on n’aura plus de cochons chez nous?

Des pays qui soit dit en passant sont loin de respecter nos normes!

Il est grand temps de recréer les conditions pour que les éleveurs de porcs français, et plus largement les agriculteurs français, puissent s’installer, se développer et travailler dans la sérénité. Ils sont compétents, ont intégré depuis longtemps les attentes sociétales dans leur activité quotidienne et connaissent leur métier.
Au lieu de toujours tout verrouiller, il serait temps de reconnaître les progrès réalisés et la qualité des produits dont le consommateur français peut aujourd’hui disposer!

C’est pourquoi à la FNP nous soutenons pleinement l’appel à mobilisation lancé par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs. Nous appelons donc nos sections porcines à se joindre aux actions qui pourront être organisées le 24 juin par leurs fédérations régionales ou départementales. »

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2014
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+