Archive | 24 juin 2014

Assemblée générale du Groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes

L’ assemblée générale du groupement des sylviculteurs du Vercors 4 montagnes, s’est déroulée à Villard de Lans, sous la présidence de Daniel Bonnet.

Chantal Carlioz, conseillère générale, maire de Villard de Lans a indiqué combien la forêt était importante sur la commune mais également sur le territoire de la communauté de communes du massif du Vercors. Une forêt qui joue plusieurs rôles: économique, social, touristique. elle a indiqué que la filière bois énergie se développait très bien sur le plateau, surtout à Villard de Lans. Des projets de grande envergure sont en cours de réalisation. Il serait fort regrettable que la matière première provienne ailleurs que du Vercors!

Chantal Carlioz, soutenue par son premier adjoint, Claude Ferradou, ainsi que par le maire de Lans en Vercors Michael Kraemer, a évoqué la fréquentation désordonnée des vététistes et les conséquences qui s’ensuivent, notamment dans les forêts. Un arrêté municipal est à l’étude mettant les pratiquants de ce sport en face de leurs responsabilités…

Daniel Bonnet a rappelé que le groupement a  » beaucoup travaillé au cours de ces douze derniers mois.  » Plusieurs rencontres avec la communauté de communes du massif de Vercors, le Parc régional naturel du Vercors, l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère…réunions concernant la charte forestière, les dégâts de gibier.. » Daniel Bonnet a aussi informé la salle:  » Nous confortons notre relationnel avec le massif de Chartreuse et nous continuerons à collaborer car ces 2 massifs ont beaucoup de points communs. Invitations pour les rencontres sur le terrain, évocations des problématiques rencontrées et des solutions trouvées…. »

Une journée commune est programmée le 11 septembre prochain avec visite dur le terrain concernant les récoltes de bois énergie. Le broyage, le stockage à Fennat sont prévus ainsi que la visite de la chaufferie bois de la coopérative Vercors Lait qui utilise des plaquettes tout au long de l’année.

Bien entendu le GS4M a participé à de nombreuses manifestations, animations afin de mettre en avant la forêt, la filière bois..: fête du bleu, salon européen du bois, mais aussi:

- visite de propriétaires landais à la découverte du Vercors et de sa gestion en futaie irrégulière.

-  21 mars 2014, journée internationale de la forêt, animation visite avec 2 classes de l’école primaire de St Nizier encadrés par une dizaine de personnes dont des administrateurs du GS4M.

-  22 avril, découverte et présentation de la forêt par Gérard Claudet dans les locaux du CRDP à Grenoble ont rassemblé une soixantaine de personnes.

gal3

A cela se rajoute un « gros chantier » qui sera très apprécié car très utile: la sortie d’un classeur guide du sylviculteur.

Daniel Bonnet a enfin insisté sur une ligne de conduite à tenir:

 » les règles de base sont: produire plus, en préservant mieux, pour exploiter rappelons l’importance des dessertes, pistes, routes et du fait de se regrouper pour optimiser l’aspect commercial, notre seule source de revenus. Nous sommes propriétaires forestiers bien sûrs mais je vous demande de bien insister sur le fait que nous sommes surtout « producteurs de bois »

Les marchés de la construction bois sont en expansion, le Bois Energie a toujours la côte, surtout pour des chaufferies industrielles, et l’on peut même s’interroger sur la pérennité de la ressource car les prix ne sont pas à la hausse ?

Se regrouper également pour mieux gérer son patrimoine, par l’intermédiaire des documents de gestion, individuels ou regroupés – PSG – RTG – CBPS – et  pouvoir accéder à une certification PEFC, sachant que demain, seuls les bois certifiés se vendront… alors réagissons. »

Rappel :

  • les obligations, lors d’une vente, du droit de préférence pour les parcelles inférieures à 4 ha.
  • l’obligation de s’assurer contre la tempête, l’incendie car après 2017, l’Etat se désengagera totalement des dédommagements que l’on a pu connaître en cas de sinistre… Nous pourrons vous renseigner.

Et de conclure: « Le Conseil de gérance et moi-même,  vous assurent de toujours prendre causes et faits pour la défense de la FORET « .

Parmi les interventions nous retiendrons celle d’Henri Gras, président de l’UGDFI.

Il a tout d’abord annoncé que la prochaine fête de la forêt de montagne se déroulerait sur le Vercors, à Lans les 5-6 et 7 juin 2015.  » Une manifestation très importante pour notre filière mais qui demande beaucoup d’investissements, financer et humain… »

Il a également souhaité mobilisé les propriétaires afin qu’ils adhèrent « au groupement mais aussi au syndicat des propriétaires forestiers: deux structures totalement complémentaires. La forêt souffre aussi de son morcellement: faites des donations afin d’éviter l’indivision.. qui nuit à la bonne exploitation de nos forêts.. N’hésitez pas à utiliser les bourses d’échange afin de regrouper vos parcelles…  » Il a enfin sensibilisé une fois de plus les propriétaires afin qu’ils adhèrent à la démarche PEFC… »sinon aucune possibilité pour vendre vos bois! »

Henri Gras a tenu à remercier le vice président du conseil général, Charles Galvin, pour le soutient qu’il apporte à la filière bois, son écoute et sa disponibilité…

gal 1

Charles Galvin qui a indiqué que le Conseil général a élu un nouveau président: Alain Cottalorda succédant à André Vallini.  » Le nouveau président est au fait de se que représentent la forêt et la filière bois dans notre département. Il n’y a aucune remise en cause, les actions menées se poursuivront.. les financements seront identiques. … »

Le vice président du conseil général de l’Isère a appelé à la mobilisation tous azimuts.  » la forêt gagne du terrain suite à la déprise agricole et pourtant les plantations régressent. Cela dit nous ne pouvons pas mettre en place une aide à la plantation et constater de nombreux dégâts causés par le grand gibier.. Une mobilisation doit aussi se faire autour du projet Center Parc avec deux gros chantiers: le défrichage et la construction de 1000 cottages en bois: les entreprises locales doivent être parties prenantes dans cette affaire…C’est sans doute unique en France mais le conseil général a favoriser le bois dans de nombreuses restaurations, constructions de bâtiments publics. … Il faut à tout pris que les scieries, entreprises de transformation se modernisent, pour être compétitives, répondre à la demande. Le conseil général s’est mobilisé. 6 entreprises ont été aidée en 2013, nous en sommes déjà à 8 en 2014…J’ai réuni l’interprofession du bois afin de voir comment mieux travailler ensemble et comment mieux utiliser les fonds, aides départementaux, régionaux, de l’Etat et de l’Europe.. Les budgets sont resserrés, certes mais ils existent et nous imposent de mieux les utiliser..  »

Charles Galvin a enfin demandé  » une filière unie, une interprofession forte, le salut passe par là! »

Daniel Bonnet remet à Charles Galvin le tout nouveau guide  du sylviculteur édité par le GS4M

Daniel Bonnet remet à Charles Galvin le tout nouveau guide du sylviculteur édité par le GS4M

Gilbert PRECZ




Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

Sera-t-il encore possible de manger français demain ?

A l’appel de la FDSEA et de JA de l’Isère, une cinquantaine d’agriculteurs, se sont retrouvés à Vienne afin de s’associer au mouvement national ayant pour thème: Sera-t-il encore possible de manger français demain?

Afin de mieux comprendre les raisons de cette manifestation, voici le communiqué commun de la FDSEA et des JA.

En début d’année, le Président de la République s’engageait à prendre des mesures concrètes face à la perte de compétitivité de nos exploitations, dans un contexte de concurrence mondiale exacerbée.
4 mois se sont écoulés et rien n’est fait. Pire, les agriculteurs continuent de voir la pression réglementaire les étouffer : On verbalise ici pour avoir taillé une haie, là pour avoir entretenu un fossé, pire encore on sanctionne un agriculteur qui moissonne quand il fait trop chaud ! Là où les taux de nitrates baissent dans les rivières on prévoit encore d’accentuer les interdictions.

Ces derniers jours, un nouveau projet de loi viserait à interdire l’usage de produits pourtant homologués, ce qui impacterait plus de 66 000 hectares en Isère (soit 25 % de la surface agricole) l’équivalent de 130 000 terrains de foot ! Et en même temps on nous demande de lutter efficacement contre l’ambroisie, qui est un véritable problème de santé publique, sans aucun moyen de lutte !

Il faut que cela s’arrête immédiatement ! Le Gouvernement prône le « made in France », le produire et consommer français, mais à ce rythme les producteurs arrêteront les uns après les autres. Pendant ce temps, le solde de notre commerce extérieur se dégrade inexorablement et les importations de produits agricoles explosent en provenance d’Amérique, d’Asie mais aussi de nos voisins européens.

POUR DIRE STOP A L’ EMPILEMENT DE CES CONTRAINTES,
POUR CONTINUER A PRODUIRE FRANÇAIS DEMAIN,
LA FDSEA et les JA SE MOBILISENT A VIENNE
ET RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DE L’ETAT


Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2014
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+