Archive | 27 juin 2014

Loup: mieux protéger les éleveurs

Ségolène Royal a rencontré vendredi 27 juin les Préfets les plus concernés par la présence du loup sur leurs territoires, en présence de Christophe Castaner, député des Alpes de Haute Provence et président du groupe national Loup.

Cette réunion a permis de partager l’état des lieux suivant :

- La population de loups s’élève aujourd’hui à environ 300 individus, contre 250 en 2013.

- On note donc une progression de l’espèce tant en termes d’effectifs que d’extension de sa zone d’habitat (Pyrénées, Nord est, Massif Central).

- Les dommages aux troupeaux restent trop importants : même si pour la première fois, ils n’ont pas augmenté entre 2012 et 2013, plus de 6 000 animaux d’élevage ont été victimes du loup en 2013. La détresse des éleveurs et de leurs familles doit être prise plus fortement en considération.

- Dans ce contexte, il est essentiel d’améliorer l’efficacité du plan Loup adopté en 2013, pour que dans les zones où les dégâts sont importants, des prélèvements de loups puissent être réalisés avec succès. Il est en effet à noter qu’en 2013, 8 prélèvements de loups seulement ont été effectués (4 loups ont par ailleurs été victimes de braconnage), alors que le quota permettait jusqu’ à 24 prélèvements.

Confirmant l’objectif d’améliorer la protection des troupeaux, la Ministre a signé :

- l’arrêté fixant à 24 le nombre de prélèvement autorisés de loups, qui pourra être porté à 36 si le seuil de 24 est atteint en cours d’année ;

- l’arrêté déterminant les départements dans lesquels des opérations de prélèvement de loups peuvent être autorisées par les Préfets.

Un arrêté déléguant aux Préfets l’expérimentation de mesures plus souples pour le prélèvement de loups sur les territoires les plus soumis aux attaques de loups sera également signé immédiatement après la phase réglementaire de consultation du public de 15 jours, soit au plus tard le 15 juillet. La possibilité d’autoriser des tirs d’effarouchement dans les parcs nationaux sera étudiée sans délai.

Catégorie loupCommentaires fermés

Les agriculteurs aiment le Tour…

La FNSEA lance, pour la septième édition, son concours « les agriculteurs aiment le Tour » entre les FDSEA situées sur le passage de la grande boucle.

Le thème du concours est « Terres vues du ciel ». 15 FDSEA se sont portées candidates. A noter que la FDSEA du Nord, présentera la première « Terre vue du ciel » du concours le 8 juillet, sur l’étape : Le Touquet-Lille. Viendront ensuite les réalisations, le 10 juillet, des agriculteurs de l’USA de l’Aisne et de la FDSEA de la Marne.

Le planning complet des jours de passage et toute l’actualité concernant les « Terres vues du ciel » et les actions des FDSEA seront annoncés sur sillon38.com.

Les internautes pourront choisir « leur Terre vue du ciel » en votant sur la page Facebook dédiée à l’évènement.

Catégorie A la une, agriculture, sportCommentaires fermés

Lancement d’INOSYS Réseaux d’Elevage

Une plateforme collective pour la connaissance et l’innovation dans les systèmes d’élevage herbivores

En place dans toutes les régions françaises depuis plus de 30 ans, les Réseaux d’Elevage évoluent aujourd’hui et prennent le nom d’INOSYS Réseaux d’Elevage.

INOSYS Réseaux d’Elevage, un réseau directement utile aux éleveurs :

  • Les références et analyses permettent d’accompagner des projets d’installation, de nourrir des actions ou de construire des outils de conseil ou de formation comme Cap’Eco, Oviplan ou CoutProd.
  • Le dispositif permet de simuler l’impact de politiques publiques ou de modifications réglementaire et d’aider les éleveurs à les négocier, puis à s’y adapter.
  • Les journées Portes Ouvertes, les formations, les articles de presse réalisés dans les fermes du Réseau permettent à chaque éleveur de puiser des idées pour innover et progresser.
  • La base de données Diapason, qui regroupe depuis près de 15 ans les données recueillies en élevage est utilisée dans des travaux d’étude, de recherche et de conseil…

Qu’est-ce que INOSYS Réseaux d’Elevage ?

INOSYS Réseaux d’Elevage est un dispositif, piloté par l’Institut de l’Elevage et les Chambres d’agriculture, qui repose sur 4 piliers :
1. un observatoire pour suivre et accompagner l’évolution des systèmes d’élevage d’avenir. Plus de 1600 éleveurs de ruminants sont impliqués dans cet observatoire. Il est à l’origine de repères, sous la forme de « cas-types » ou de « référentiels » utilisés dans les actions et outils de conseil aux éleveurs;
2. un réseau de plus de 240 experts départementaux, régionaux et nationaux qui sont au service des éleveurs, des conseillers en élevage, des décideurs du secteur ;
3. un dispositif de repérage et de capitalisation de l’innovation dans les systèmes d’élevage ;
4. des réseaux thématiques pour explorer en profondeur les questions clés de demain, décrire et accompagner le changement.

INOSYS Réseaux d’Elevage, c’est une méthode harmonisée sur tout le territoire
combinée à une proximité terrain qui prend en compte les volets techniques, économiques, environnementaux et sociaux des systèmes d’élevage.

C’est une véritable infrastructure de recherche et de développement au service de la multi-performance de l’élevage français et un outil de formation continue précieux pour le monde de l’élevage.

Le premier comité d’orientation et de suivi du dispositif INOSYS Réseaux d’Elevage 2014-2020 s’est tenu le 24 juin avec la participation des acteurs de l’élevage et des financeurs.

INOSYS Réseaux d’Elevage en chiffres
  • près de 1600 fermes suivies en 2014
  • 3 à 5 visites par an et par élevage
  • 240 ingénieurs mobilisés
  • 300 réunions d’équipes par an sur le territoire
  • plus de 1500 données saisies ou calculées par exploitation
  • 6 à 7 bilans réalisés dans chaque exploitation (économie, coûts de production, fourrages, minéraux, reproduction, énergie, …)

La base de données Diapason rassemble toutes ces données sur plus de 10 ans.

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2014
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+