Archive | 01 août 2014

En juin 2014, stabilité des prix de production

Indices de prix de production de l’industrie française : +0,1 % en juin

MARCHÉ FRANÇAIS : +0,0 % en juin

En juin, les prix de production de l’industrie française se stabilisent, après plusieurs mois de baisses successives. Les prix de l’énergie diminuent légèrement (-0,3 % après -2,4 %) et les prix des produits manufacturés sont de nouveau quasi stables (+0,1 % après +0,1 % en mai).

Les prix de l’énergie fluctuent modérément…

En juin, les prix du gaz et de la collecte et du traitement des déchets fléchissent (respectivement –2,1 % et –1,5 %), tandis que les prix de l’électricité se stabilisent (+0,3   après -1,7 %).

Les prix des produits du raffinage croissent de nouveau sensiblement (+1,8 % après +0,2 % en mai), dans un contexte de hausses importantes du prix du pétrole de la mer du Nord (Brent), plus fortes en euros qu’en dollars (respectivement +3,5 % et +2,4 %).

… tandis que les prix des denrées alimentaires sont de nouveau stables…

Les prix des denrées alimentaires sont quasi stables (–0,1 % après +0,0 % en mai). Les prix de la viande de boucherie (-0,3 %) et de volaille (-0,4 %) se replient légèrement, en lien avec le prix des animaux (notamment des bovins). Les prix des produits laitiers se redressent (+0,4 % après -0,1 %)

… ainsi que les prix des « autres produits industriels »

La stabilité des prix des autres produits industriels (+0,0 % après +0,2 %) recouvre toutefois des évolutions contrastées, l’augmentation sensible des prix des produits du textile (+1,0 %), liée à l’arrivée des nouvelles collections d’hiver, étant compensée par le repli des produits chimiques (–0,9 %).

MARCHÉS EXTÉRIEURS : +0,2 % en juin

Les prix des produits industriels destinés aux marchés extérieurs augmentent légèrement (+0,2 % après +0,0 %). Cet accroissement résulte principalement de la hausse des produits du raffinage (+2,2 %), des produits du textile (+0,9 %) et des produits métallurgiques (+0,4 %).

ENSEMBLE DES MARCHÉS : +0,1 % en juin

Sur l’ensemble des marchés, les prix se stabilisent (+0,1 % après –0,3 % en mai). Sur un an, la stabilité de l’indice (+0,0 %) résulte toutefois d’évolutions contrastées entre la baisse globale des prix des produits manufacturés (-0,5 %) et la hausse de ceux de l’énergie (+2,6 %).

Indices de prix d’importation des produits industriels : +0,5 % en juin

Les prix d’importation se redressent en juin (+0,5 % après 0,0 % en mai). Aux augmentations des prix d’achat de pétrole s’ajoutent des hausses des prix des produits du textile (+0,5 %) et des produits métallurgiques (+0,7 %).

Indices de prix de l’ensemble de l’industrie

Indices de prix de l'ensemble de l'industrieBase et référence 100 en 2010

Indices de prix de production de l’industrie manufacturière française pour le marché français

Indices de prix de production de l'industrie manufacturière française pour le marché françaisBase et référence 100 en 2010

Indices de prix d’importation des produits industriels

Indices de prix d'importation des produits industrielsBase et référence 100 en 2010

Source Insee

Catégorie consommationCommentaires fermés

Association Communauté Forestière Durable

Maria Fernanda Galvan Flores, mexicaine, originaire de Durango plus exactement, effectue ses études à Lyon.

Elle participe également au programme jeunes ambassadeurs qui a comme principale finalité d’introduire les étudiants étrangers à la vie et à la culture française en générale, rhônalpine en particulier.  » Cela m’a permis de lancer un projet qui met en avant les richesses et les compétences de deux régions: Durango et Rhône-Alpes. »

De là a été créée l’Association Communauté Forestière Durable et Maria Fernanda Galvan Flores en devient tout naturellement la présidente.

Sa mission, encourager la création et la consolidation des accords et des liens de coopération, d’échanges forestier entre la région Rhône-Alpes et l’Etat de Durango. Ceci au niveau technique, éducatif, règlementaire ou encore dans le domaine de la production et de l’exploitation forestière.

L’objectif à atteindre étant de créer un partenariat d’échanges durables au niveau des filières bois des deux régions.

Charles Galvin, vice Président du conseil Général en charge de la forêt a tenu à préciser  » le département de l’Isère soutient cette démarche, tous les échanges sont utiles..on va jouer gagnant gagnant.. »

Maria Fernanda Galvan Flores ne cesse de rendre visite aux différentes structures de la filière bois régionale.

Accompagnée de Charles Galvin donc, de Guy charron, président de l’association des communes forestières de l’Isère, elle s’est rendue au Cheylas sur le site de l’entreprise Bois du Dauphiné.

Avec ses 30 années d’expérience, BDD – Bois du Dauphiné – est aujourd’hui l’une des premières scieries industrielles de bois résineux en France : sapin, épicéa, douglas, approvisionnée en circuits courts.  » La très grande majorité des vois que nous travaillons proviennent de Rhône-Alpes et sont livrés, en très grande majorité aussi, dans le grand quart sud-est de la France » précisera son directeur Michel Cochet.

Parallèlement  les dirigeants de BDD ont créé en 2007 la société Alpes Énergie Bois implantée sur le même site. Résolument novatrice dans la valorisation des produits connexes de scierie et plaquette forestière, l’entreprise AEB avec sa centrale de cogénération, produit de l’électricité pour 3,6 MW/H et des pellets pour 45 000 tonnes par an.

 » C’est impressionnant » seront les mots de la présidente de l’Association Communauté Forestière Durable…

Gilbert Precz

Quelques clichés de la visite…

GAL 1GAL 2GAL 4GAL 6



Catégorie - filière bois, A la une, coopération internationaleCommentaires fermés

Les prix agricoles à la production diminuent en juin

En juin, les prix de production des produits agricoles baissent de 1,1 % par rapport à mai ; sur un an ils décroissent de 5,0 %.

Le prix des céréales affiche en juin une baisse de près de 9 % sur un trimestre (-13 % sur un an), toujours sous l’effet de disponibilités abondantes. Le maïs français subit notamment la concurrence ukrainienne. Les fortes récoltes à venir pèsent de surcroît sur les prix.

Prix de production des céréales

Prix de production des céréales

Le prix des oléagineux diminue en juin (–4,8 %), en raison d’une bonne récolte qui s’annonce dans l’ensemble de l’ Europe.

Le prix de l’ensemble des vins augmente de 15 % sur un an (+22,9 % pour les vins d’appellation), sous l’effet de faibles récoltes depuis deux ans.

Le prix de la pomme de terre chute par rapport à l’année dernière (-48,5 %). Il s’agit d’un retour à la normale : l’avant-dernière récolte en 2012 avait été très faible en Europe du Nord-Ouest.

Le prix des fruits frais baisse fortement en glissement annuel (–20,1 %). En effet, les abricots, les cerises et les pêches affluent sur les étals : leurs productions sont nettement supérieures à l’année dernière, marquée par des conditions climatiques défavorables.

Le prix des légumes diminue en glissement annuel (–10,3 %). Côté offre, les concombres, les courgettes et les melons sont plus abondants que l’année dernière à la même période où de mauvaises conditions climatiques avaient engendré des baisses de rendements. Côté demande, les consommateurs apprécient la tomate en raison d’une météo plutôt estivale ; ainsi son prix augmente.

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux baisse en juin (-2,2 %), dont celui du porc. En effet, l’embargo russe sur le porc européen limite les débouchés à l’export. Le prix des bovins décroît de près de 8 % sur un an, en raison d’une consommation qui s’érode.

Le prix d’achat des moyens de production est stable en juin.

Le prix des consommations intermédiaires diminue en juin (-0,3 %). Sur un an, les prix des aliments pour animaux et des engrais diminuent respectivement d’environ 7 % et 5 %. Le prix des biens d’investissement est stable en juin.

Source Insee

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2014
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+