Archive | 12 août 2014

La Bâtie-Divisin: « terre des sens »..

« Terre de Sens » est née du désir des Jeunes Agriculteurs du canton de Saint Geoire en Valdaine d’organiser le concours cantonal de labour ainsi que la Finale Départementale de Labour (FDL), comme l’avaient fait leurs prédécesseurs 20 ans auparavant.

Ils ont souhaité ouvrir la manifestation et la rendre accessible au plus grand nombre en proposant des animations diverses en lien avec l’évolution des pratiques agricoles sur leur territoire afin d’instaurer le dialogue et de communiquer sur leurs pratiques actuelles.


L’INTÉRÊT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MANIFESTATION


« Terre de sens » est un événement qui présente plusieurs intérêts tant d’un point de vue économique que social.

Cette manifestation constitue un outil promotionnel intéressant pour la valorisation de l’agriculture.

C’est un moyen de faire découvrir les filières et ainsi développer ou consolider des débouchés commerciaux.

C’est aussi l’occasion pour les acteurs agricoles de tisser ou de consolider des liens tant économiques (fournisseurs/clients) que relationnels (notion de suivi, de service, de fidélisation) avec les exposants des stands professionnels (coopératives, fournisseurs de semences…)

C’est un lieu privilégié pour instaurer le dialogue entre producteurs et consommateurs, une passerelle entre le monde urbain et agricole d’autant plus intéressante que nous nous situons sur un territoire dit péri-urbain; territoire en mutation enclin à une importante urbanisation.

Sur le plan social, l’organisation d’une telle manifestation implique l’investissement d’acteurs locaux d’horizons différents (milieu associatif, acteurs du développement territorial, élus, partenaires économiques…) qui travaillent sous l’impulsion d’une émulation commune génératrice de liens sociaux (liens inter-associatifs et inter- structure territoriales).

En termes de développement territorial, cette manifestation met l’accent sur une thématique d’action non négligeable sur le territoire, à savoir le patrimoine local et de manière plus générale la valeur patrimoniale de l’agriculture par le biais de ses pratiques et de son importance dans le maintien du tissu social sur les territoires.


LE THÈME : Le patrimoine « Agriculturel »


Le patrimoine est une notion complexe qui peut être considérée comme le bien commun hérité des Pères (Guérin M.A., 2002). Le patrimoine constitue un témoin de phénomènes sociaux pour lesquels il est important de garder un souvenir physique.

A toute époque le patrimoine a évolué (les paysages ont changé, l’architecture s’est différenciée…) et sa transmission aux générations futures ne doit pas forcément s’inscrire dans une attitude de muséification du patrimoine mais plutôt au travers d’une appréhension dynamique de ce dernier. Afin d’« évoluer » il est nécessaire d’avoir conscience de ses racines.


Le patrimoine « agriculturel » est une appréhension de la spécificité d’un patrimoine lié aux pratiques de l’agriculture dans une société rurale confrontée au changement. Il s’agit de la réunion du monde de l’agriculture et de la culture. C’est un patrimoine diversifié et dynamique, comprenant des patrimoines mobiliers, des patrimoines immatériels (techniques, savoir faire, représentations), des patrimoines fongibles (espèces végétales et animales domestiques), des patrimoines immobiliers (liés à l’activité agricole et à la vie rurale) et enfin des patrimoines spatiaux constitutifs des paysages.


Les organisateurs souhaiteraient profiter de l’événement « Terre de sens» pour communiquer sur l’évolution des pratiques agricoles et des territoires. Par le biais de diverses animations, (expositions, projection…) cette manifestation permettra de mettre en évidence l’adaptation du monde agricole à la demande politique et sociétale du début du XX ème siècle jusqu’à aujourd’hui.

Cette manifestation permettra aux agriculteurs de valoriser leur activité auprès du grand public et de montrer qu’au fil du temps les générations se succèdent, s’adaptent tout en perpétuant les traditions avec une vision dynamique du patrimoine agricole. Ce thème est d’autant plus porteur pour les organisateurs du fait que cela fera tout juste 20 ans qu’une telle manifestation n’aura pas été organisée.


Pour les agriculteurs, cet événement pourra aussi faire office de « plateforme d’échanges » sur leurs propres pratiques agricoles et les évolutions qu’ont pu connaître leurs exploitations.


Fête agricole 2014

 » Terre des sens »

samedi 16 août: 14-18 heures

dimanche 17 août: 10- 19 heures

La Bâtie – Divisin

Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés

Languedoc Roussillon: l’apiculture en crise

En Languedoc-Roussillon, précédés de deux ou trois années de difficultés, les aléas climatiques de 2014 ont occasionné la perte moyenne de 50% de la production régionale de miel, soit un manque à gagner d’environ 10 millions d’euros.

De nombreux apiculteurs du Languedoc-Roussillon se posent donc des questions sur l’avenir de leur activité.

il faut en effet rajouter les problèmes récurrents de varroa, de frelon asiatique, d’intoxications, de maladies, l’arrivée du cynips du châtaignier, la carence en nectar et en pollen due à un printemps trop sec… Ce sont autant de coûts supplémentaires pour combler les besoins alimentaires des abeilles qui se répercutent aujourd’hui gravement sur le revenu des apiculteurs.

La FRSEA du Languedoc-Roussillon a alerté les différentes collectivités territoriales et l’Etat afin de demander un appui financier permettant à la fois d’éviter une trop grande fragilisation de la filière apicole et de continuer à approvisionner les consommateurs en miel local.

Catégorie apicultureCommentaires fermés

Mesures de soutien aux producteurs de pêches et nectarines

nectLa commission européenne vient d’annoncer les premières mesures de crise qui peuvent être mises en œuvre  pour améliorer la situation du marché de la pêche-nectarine :

- Le développement de la distribution gratuite des pêches et de nectarines. Les organisations de producteurs pourront développer des actions de distribution gratuite dans une limite de 10% des volumes de productions commercialisées (au lieu de 5% habituellement). Les producteurs indépendants se verront exceptionnellement ouvert cette possibilité par l’intermédiaire des Organisations de Producteurs (OP).

- Les organisations de producteurs peuvent dès à présent mettre en place des actions de communication de crise, au-delà de la limite budgétaire prévue par les textes communautaires (classiquement plafonnée à 30% du programme opérationnel cofinancé par l’UE).

La mise en place de ces mesures avait été demandée par Stéphane LE FOLL ainsi que par ses collègues ministres espagnole et italien afin de rééquilibrer le marché particulièrement perturbé depuis début juillet 2014.

Stéphane LE FOLL a déclaré : « Je salue les décisions qui ont été prises par le Commissaire européen à l’agriculture dans le cadre d’une procédure d’urgence qui doit permettre un rééquilibrage du marché dans les plus brefs délais »

Catégorie Union européenne, arboricultureCommentaires fermés

Concours prairies fleuries: résultats sur le Vercors

A la fête du bleu qui s’est déroulée à St Agnan en Vercors, a eu lieu la remise des prix du concours des prairies fleuries au niveau local.

Con 1

conc 2

VERC1

con 3

conc 4

VERC 2conc 5

Catégorie agriculture, environnement, parcsCommentaires fermés

Etats généraux: le pastoralisme et les loups de l’arc alpin

A l’initiative des maires de Saint Colomban des Villards, Saint Alban des Villards, Allemont, Vaujany, Saint Jean d’Arves, Saint Sorlin d’Arves, sont organisés, le lundi 18 août, au col du Glandon, les Etats généraux: le pastoralisme et les loups de l’arc alpin.

Cette rencontre fait suite aux plaintes dés éleveurs face à la recrudescence du nombre d’attaques de loups sur les alpages de notre territoire. Les attaques qui s’enchaînent, le stress est permanent, éleveurs et bergers ne peuvent qu’être spectateurs d’un massacre écrit d’avance et quotidien.. argumentent les organisateurs de ces Etats généraux.

Cette tribune est destinée aux éleveurs, bergers, élus de montagne, organisations professionnelles agricoles, professionnels du tourisme.. ainsi qu’à l’ensemble des acteurs de la montagne et de nos territoires ruraux.

La trame de cette rencontre sera basée sur l’actualité, le plan loup, les mesures de protection…Ceci agrémenté de plusieurs témoignages..

Suite à ces Etats généraux, une motion sera rédigée et portée aux ministres concernés.

ETATS GENERAUX

« Pastoralisme et loups de l’arc alpin »

18 août 2014

14h30

Col du Glandon



Catégorie A la une, loupCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2014
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+