Catégorie | nuciculture

Coopenoix: un site internet moderne, convivial, interactif..

L’assemblée générale de Coopenoix organisée dans les locaux de la coopérative a permis de débattre de nombreux sujets, d’appréhender le marché de la noix en Italie mais aussi de découvrir le nouveau site internet de Coopenoix.

Pierre Gallin Martel, son président a confirmé quelques instants avant son lancement officiel:  » nous avions deux sites internet: coopenoix.com et pour les adhérents et institutionnels et alpnoix. com pour les consommateurs. Soyons honnêtes, ils ne nous donnaient pas satisfaction. Nous avons donc décidé leur refonte pour aboutir à un site plus convivial. »

Ce nouveau site: http://www.coopenoix.com/ découvert à l’AG est sans aucun doute beaucoup plus moderne dans son graphisme, son approche avec différentes rubriques.. Il collera mieux à l’actualité, à la vie de Coopenoix.

Ce site se veut spécialisé en noix, certes, mais s’adresse au grand public.

Les producteurs gardant un espace privé, accessible avec un code d’accès.

Chacun a retenu des rubriques comme  l’agenda, l’actualité, la météo, les petites annonces…

Il est bien entendu que le site de coopenoix se veut aussi interactif..

coopenoix.com et sillon38.com, voilà deux sites internet qui se complètent à merveille, concernant la valorisation, les actualités concernant la filière noix de Grenoble..

Pour information, la rubrique nuciculture de sillon38 compte à ce jour 145 articles…

Pour partir à la découverte de coopenoix.com cliquer sur sa   » une » ci dessous..

Coopenoix site


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8491 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+