Archive | 15 septembre 2014

Entreprendre un état d’esprit


C’est une thématique peu habituelle dans l’opinion publique que de voir les agriculteurs en chef d’entreprise.

2

C’est pourtant le titre du film projeté au sein de la Chambre d’Agriculture de l’Isère, ce jeudi 11 septembre 2014. Lors de la 1ère édition des trophées Gaïa mettant en avant les porteurs de projets en agriculture, une table ronde sur « Encourager l’entrepreneuriat dans le secteur agricole et rural » s’est tenue.

La participation de Jean-Claude Lemoine, directeur de l’Institut de l’entrepreneuriat à Grenoble Ecole du Management, était pour le moins surprenante. … et symbolique. Autant que la forme des trophées de cette cérémonie : des coupelles en poterie rapport au lien avec la terre.

Le métier d’agriculteur est avant tout un métier de passion. Qui doit retrouver toute sa place dans la société d’aujourd’hui, tant en création de richesse, d’aménagement du territoire que d’emplois.

C’était le message bien réalisé de ce film présentant des portraits d’agricultrices/agriculteurs et leurs regards sur le parcours de création d’entreprise. Un parcours parfois problématique avec la difficulté d’accès au foncier et sa disponibilité en amont, le faible accompagnement post-création, la rigidité du Plan de Développement de l’Exploitation liée aux aides publiques. Même si ce dernier point va évoluer prochainement avec la régionalisation des financements.

3

En 2013, 451 porteurs de projets, dont 73% hors cadre familial, ont été accompagnés dans le domaine agricole. Un tiers est des femmes ce qui constitue un fait marquant au regard des chiffres des autres secteurs d’activités. Ces futures créatrices/futurs créateurs ont un niveau de formation initiale de plus en plus élevé.

Le métier évolue beaucoup. D’ailleurs, comment la nouvelle génération définit-elle son métier ? Les réponses portent toutes les qualités dont elle fait preuve pour avancer !

Chef d’entreprise certes, mais pas au détriment de la vie familiale et personnelle.

Avril Desplanches « Il consiste à satisfaire des clients en recherche de produits et services de qualité… » « Polyvalente, il faut savoir jongler, s’adapter en toute situation. Être moteur et innover, ajuster, prioriser, être responsable. »

Thomas Bouvard « un agriculteur est avant tout un chef d’entreprise de par les nombreuses décisions qu’il prend au quotidien. Celui-ci endosse différentes casquettes : producteur, négociant, transformateur, vendeur…C’est un métier complet. »

Jean-François Gourdain « C’est le plus beau métier du monde : du travail de la terre jusqu’à la production alimentaire par la planète. »

Nelly Morel « Ce n’est pas un métier, c’est une vie, une vocation qui implique toute la famille. »

Magalie Balducci « Profession terrienne, au service de la population »

Reportage Charlotte Reynier-Poëte

Catégorie agriculture, economie/emploiCommentaires fermés

Un dimanche à Beaucroissant

Très beau temps sur la plaine de bièvre ce dimanche… Cela a permis à des dizaines de milliers de personnes de se rendre à la foire de Beaucroissant. Il a même fallu que les forces de l’ordre bloquent les accès du champ de foire afin d’éviter l’asphyxie…

Bien entendu le pôle d’intérêt de la matinée a été l’espace charolais avec le défilé des animaux primés lors du concours régional..

Un concours de très haute qualité..

L’espace que l’on pourra nommer d’excellence gustative, composé du stand Provencia-sillon38, qui a assuré la promotion des produits locaux dont les trois AOC de l’Isère: le bleu du Vercors Sassenage, les noix de Grenoble, le vin de Savoie mais aussi l’IGP St Marcellin, le veau Drevon… les produits labellisés Marque Savoie n’a pas désempli et a accueilli de nombreux invités dont Bruno Neyroud président du Comité du St Marcellin, accompagné des membres de la confrérie du St Marcellin, le président de la Mondée…

Le stand du conseil général de l’Isère qui durant toute la journée a senti bon les produits de l’Isère, cuisinés par plusieurs chefs, a connu lui aussi un énorme succès..

Le tout dans une ambiance conviviale..

Gilbert PRECZ

Voici l’aperçu de cette journée de dimanche en images…

Cliquer sur les photos pour les agrandir…

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Coopération entre Rhône-Alpes et Piémont

Vendredi 12 septembre 2014, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes,
s’est rendu à Turin à l’invitation de Sergio CHIAMPARINO. Il s’agit de la première rencontre
depuis l’élection de celui-ci à la Présidence du Piémont le 25 mai 2014.

Cette rencontre bilatérale s’est déroulée en présence des Vice-présidents rhônalpins Jean-Louis
GAGNAIRE, délégué au développement économique, à l’industrie, aux PME et à l’innovation,
Farida BOUDAOUD, déléguée à la culture et à la lutte contre les discriminations, Bernard
SOULAGE, délégué à l’Europe et aux relations internationales, et leurs homologues piémontais.

L’occasion d’évoquer le travail effectué par ERAI Italie, qui suit chaque année une quarantaine
d’entreprises rhônalpines pour leur développement en Italie, 2ème partenaire commercial de
Rhône-Alpes, ou la venue prochaine de nombreux Turinois à la Biennale de la danse, échange
soutenu par le Conseil régional.

Concernant la liaison ferroviaire Lyon-Turin, les deux Présidents de Région ont confirmé leur
volonté de voir les Gouvernements italien et français répondre à l’appel à propositions
européen RTE qui vient d’être ouvert et permettra un cofinancement pour 2014-2020 à
hauteur de 50% pour les études et 40% pour les travaux. Avec le début des travaux de
percement d’une portion du tunnel de 9 km à Saint-Martin-la-Porte en janvier prochain, le Lyon-
Turin devient un chantier concret, qui sera pour Rhône-Alpes créateur d’environ 6 000 emplois
directs. Il constitue un grand projet européen et écologique, qui assurera le report modal tant
attendu dans les vallées alpines, comme le montre la fréquentation croissante du tunnel
ferroviaire du Mont Cenis depuis les travaux d’adaptation du gabarit.

La Région Piémont est un partenaire privilégié de Rhône-Alpes (elle accueille 1/4 des
implantations rhônalpines en Italie) et leurs intérêts sont aussi communs en termes de gestion
des espaces naturels, d’emploi en zones de montagnes ou de préservation de l’environnement.
A ce titre, les Présidents souhaitent soutenir de nouvelles coopérations en matière d’innovation
et de compétitivité, en s’appuyant sur les pôles et clusters, notamment dans les secteurs des
équipements automobiles, des technologies de l’environnement et de l’agro-alimentaire.

La sortie de crise politique du Piémont a aussi permis, après ce premier temps d’échange
bilatéral, une réunion de l’Eurorégion Alpes Méditerranée, qui compte, outre Rhône-Alpes et le
Piémont, les Régions PACA, le Val d’Aoste et la Ligurie. Les Présidents réunis à Turin ont adopté
Retrouvez les communiqués et dossiers de presse sur l’espace presse : www.presse.rhonealpes.fr

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Loisirs en forêt, respect de l’environnement, viabilité de la filière : comment récolter nos bois ?

per

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

La nouvelle génération des agriculteurs à l’honneur !

En tant que premier partenaire à la création et reprise d’activité
agricole, la Chambre d’agriculture de l’Isère, a accueilli lors de sa
session, ce jeudi 11 septembre la nouvelle génération d’agriculteurs,
installés en 2013-2014.

Cette première édition des Gaïa1 de la création d’entreprise en
agriculture a permis de présenter les visages d’une agriculture
iséroise diversifiée, dynamique et qui se renouvelle, à une
assistance de 130 personnes (représentant de l’Etat, du Conseil général,
des élus de la Chambre d’agriculture, des organisations professionnelles
agricoles, des partenaires de la création d’entreprise en Isère….). Le
Président Jean-Claude Darlet a rappelé que le secteur de l’agriculture était
créateur d’emplois et d’économie en Isère. Il a également insisté sur
l’importance de faire reconnaître par le consommateur la valeur des matières
premières : « Redonner de la valeur à l’alimentation (avec des produits
de qualité) permettra de garantir des revenus aux agriculteurs ».

La nouvelle génération d’agriculteurs s’est vue remettre des trophées Gaïa,
valorisant leurs qualités de chef d’entreprise en agriculture. On compte
chaque année en Isère, une centaine de nouveaux agriculteurs, ayant créé
ou repris une entreprise agricole. Cette première édition fut un succès et la
Chambre d’agriculture souhaite organiser chaque année cette remise de
trophées aux agriculteurs (installés dans l’année précédente).

Lors de la session de la Chambre d’agriculture de l’Isère, ce jeudi 11
septembre, Jean-Claude Darlet, a eu l’occasion d’aborder certains
sujets d’actualité.

Il a interpellé les services de l’Etat sur les attaques de loup en
montagne, et demander des décisions pour enrayer ces attaques.
Concernant la Directive Nitrate et sa mise en oeuvre, il a exigé une
concertation préalable avec la profession agricole , rappelé que l’excès de
réglementation devient insupportable pour les agriculteurs.

Le Président a souligné l’engagement de la Chambre d’agriculture avec le
Conseil Général et les collectivités territoriales sur le dossier des PAEC
(Projet AgroEnvironnemental et Climatique) et la dynamique
importante en Isère qui va permettre le dépôt de 7 dossiers, en espérant
qu’ils soient tous retenus au niveau régional.

Il a rappelé également son souhait de développer un partenariat étroit
avec les intercommunalités dans les territoires et son souhait de les
rencontrer d’ici la fin de l’année.

Enfin il a exprimé son inquiétude quant aux annonces faites par l’Etat sur
les perspectives budgétaires 2015/2017 avec le projet de baisse de la
TATFNB (Taxe sur le foncier non bâti). Cela mettrait à mal les ambitions
de la Chambre d’Agriculture pour assurer le développement de l’agriculture
et répondre ainsi aux attentes des agriculteurs, des collectivités et de la
société.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+