Archive | 29 septembre 2014

Un Sommet de l’élevage sous le signe du Mouton

Au Sommet de l’Elevage à Cournon-d’Auvergne, du 1er au 3 Octobre,
la filière ovine sera présente à travers un stand d’information et de nombreuses animations :
Ovinpiades mondiales, conférences, démonstrations, concours…

Un stand pour informer sur le métier d’éleveur…

Afin de réussir son pari et d’installer 10 000 éleveurs dans les 10 prochaines
années, la filière ovine présentera les atouts de son métier et ses
perspectives d’avenir. En effet, grâce au rééquilibrage des aides de Bruxelles,
obtenu en 2009, et aux perspectives que laisse entrevoir la nouvelle PAC, à
un marché favorable et des prix stables les conditions d’installation sont
favorables. L’élevage de brebis est capable de s’adapter à de nombreux
contextes et systèmes d’exploitation dans toute les régions de France et peut
largement trouver sa place en tant qu’atelier complémentaire :
complémentarité avec un atelier bovins allaitants sur l’utilisation des pâtures hivernales, valorisation des
couverts végétaux, etc. Dans le cadre d’une installation, l’élevage ovin demande un besoin limité en capitaux
par rapport à d’autres productions. La haute technicité de cette activité en fait également une production
captivante avec la satisfaction d’être le propre patron de son entreprise.

La filière ovine est aujourd’hui caractérisée par une forte demande en main-d’oeuvre. Des repreneurs sont
recherchés, ainsi que des salariés qualifiés (salariés d’exploitations ovines, de groupements d’employeurs, de
service de remplacement, salariés d’organisations professionnelles agricoles…). Dans les 10 années à venir,
58% des éleveurs de brebis partiront à la retraite. Ils détiennent 43% du cheptel français. Pour conserver son
potentiel actuel de production, la filière doit installer.

… et de nombreuses animations pour montrer ses différentes facettes

Afin de démontrer l’attractivité du métier d’éleveur de nombreuses animations seront proposées par les
différents acteurs de la Reconquête Ovine.

LA COUPE DU MONDE DES JEUNES BERGERS

La Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la Bulgarie, les USA, le Chili…. Une vingtaine de délégations étrangères
sont invitées à participer à la 2ème « Coupe du Monde des Jeunes Bergers » qui se déroulera pendant 2 jours :
mardi 30 Septembre au Lycée agricole de Brioude Bonnefont (43)
et le mercredi 1er Octobre au Sommet de l’Elevage à Cournon-d’Auvergne (63).

Une trentaine de jeunes âgés de 19 à 25 ans, suivant une formation agricole ou déjà en
activité, se disputeront le titre de Meilleur Jeune Berger du monde. Clément Puech,
vice-champion européen 2013 des jeunes bergers, et Gaël Eyssautier, champion 2014
des Ovinpiades nationales, auront l’honneur de porter les couleurs de la France. Au
programme pour ces jeunes compétiteurs, une série d’épreuves variées à la fois
théorique et pratique qui permettent d’appréhender l’élevage ovin au travers de
gestes concrets : tri des brebis, parage des onglons, évaluation de la note d’état
corporel des brebis, évaluation de l’engraissement d’agneaux, manipulation des
animaux, conduite de quad, tonte…
Ils visiteront différents systèmes d’élevage ovin français, viande et lait, dans plusieurs régions, mais aussi ils
découvriront la région Auvergne, la gastronomie française, la capitale…

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers, au-delà d’une compétition amicale et sportive, ont pour objectif de faire
connaître le métier d’éleveur de brebis dans le milieu agricole, mais aussi auprès des populations urbaines, et
de susciter des vocations afin d’anticiper le renouvellement des générations d’éleveurs ovins.

Tout comme la France, d’autres pays sont confrontés aux mêmes difficultés de renouvellement des
générations d’agriculteurs. Par cette action, l’Association Internationale des Ovinpiades, créée en janvier
2013, vise à favoriser les échanges entre jeunes autour du thème de la formation et de la production ovine.

Mardi 30 Septembre à 16h
Amphithéâtre du Lycée Agricole de Brioude Bonnefont (Haute-Loire)
Conférence internationale
« Installation en élevage ovin & renouvellement des générations d’éleveurs »
Témoignages de délégations étrangères présentes

Catégorie foires/salons, ovins, élevageCommentaires fermés

Expérimentation du péage de transit poids lourds

Après un travail de mise à plat et de concertation, s’appuyant sur le travail des commissions parlementaires, le Gouvernement a décidé de remplacer « l’écotaxe poids lourds » par un « péage de transit poids lourds ».

En application du principe « utilisateur-payeur » et en vue de faire contribuer le grand transit routier au financement de l’entretien des infrastructures routières et de la construction de nouvelles infrastructures, notamment ferroviaires et fluviales, un péage de transit pour les poids lourds sera instauré sur les itinéraires de grand transit, qui supportent un trafic supérieur à 2 500 poids lourds par jour.

Ces itinéraires représentent 4 300 km du réseau routier national et de certaines routes alternatives
départementales (Alsace, périphérique parisien, un tronçon de la route Centre-Europe-Atlantique), au lieu des 15 000 km qui étaient concernés par l’écotaxe.

En rouge, les routes nationales concernées par le péage de transit poids-lourds.
En jaune, les réseaux locaux et routes départementales concernées par le péage de transit poids-lourds.
En bleu, le réseau des autoroutes concédées (et donc déjà à péage)

Le projet de réseau soumis au péage de transit est consultable de manière interactive en suivant le lien.

En complément et pour une simple information, des fichiers à caractère indicatif illustrant le réseau soumis à l’écotaxe poids lourds, sans valeur légale ni règlementaire, établis à partir de la BD CARTO® de l’IGN au format Shapefile et en coordonnées Lambert II Paris ou WGS 84 sont mis à disposition.

La liste des points de tarification est disponible à titre d’information ci-dessous.

Les poids lourds supérieurs à 3,5 tonnes seront concernés et l’entrée en vigueur se fera après une phase d’expérimentation.

Pour la mise en œuvre de ce nouveau dispositif, il sera fait appel au contrat avec la société Écomouv’.

Le péage de transit poids lourds repose sur trois piliers :

  • Un réseau resserré de 4 300 km de grands itinéraires de transit national et international et qui supportent plus de 2 500 poids lourds par jour ;

  • Une tarification modulée (voir Barème) en fonction des kilomètres parcourus et du niveau de pollution des poids lourds ;

  • Une mise en œuvre selon un calendrier progressif :
    • 1er octobre 2014 : expérimentation sans facturation
    • début 2015 : mise en service effective

La situation géographique de la France, à mi-chemin entre l’Europe du Nord, la Grande-Bretagne et la péninsule ibérique, en fait un lieu de passage de grands flux internationaux.

Les poids lourds empruntent un certain nombre d’axes routiers, dont certains sont sans péage. Le nouveau péage de transit poids lourds les mettra à contribution.

Catégorie transportCommentaires fermés

Alpexpo, évènements à venir

Lors de l’inauguration de la rénovation d’Alpexpo Grenoble, Claus Habfast, président de la Société d’Aménagement d’Economie Mixte Alpexpo et Catherine Calmels, directrice générale, ont insisté sur la dynamique qui domine à travers les évènements à venir.

il faut rappeler que 200 manifestations se déroulent annuellement à Alpexpo. Celles ci attirent plus de 700 000 visiteurs.

Le Summum qui a connu 40 manifestations, concerts en 2012, 52 en 2013 voit sa programmation passer à 61 en 2014.

Sans titre

Evénements à venir :

CÔTÉ SALONS ET FOIRE
Salon de l’immobilier : Du 26 au 29 septembre 2014
Foire Internationale de Grenoble – Thème : les Indiens d’Amérique : Du 1er au 11 novembre 2014
Artisa : Du 26 au 30 novembre 2014
Naturissima : Du 26 au 30 novembre 2014
Creativa – «Concours vos idées font la déco» : Du 29 janvier au 1er février 2015
Salon de l’Habitat Durable / Salon du Bois / Salon de l’immobilier : Du 12 au 15 mars 2015

COTÉ CONCERTS ET SPECTACLES
Mozart Opera Rock : 3 octobre 2014
Gad Elmaleh : 7 et 8 novembre 2014
Celtic Rythmes of Ireland : 16 novembre 2014
La Belle au Bois dormant : 20 novembre 2014
Mimie Mathy : 26 novembre 2014
Jean-Louis Aubert : 3 décembre 2014
Laurent Gerra : 5 décembre 2014
Florent Pagny : 9 et 10 décembre
Blanche Neige, le spectacle musical : 17 décembre 2014
Calogero : 13 janvier 2015
Anthony Kavanagh : 16 janvier 2015
Le Lac des Cygnes - par le Ballet Impérial de Moscou : 23 janvier 2015
Le Lac des Cygnes – par le Ballet de Saint Petersbourg :  : 6 février 2015
Benabar : 4 mars 2015
Stéphane Rousseau : 5 mars 2015

COTÉ CONGRÈS
NUKLEA : 1-2 octobre 2014
Semicon : 7-9 octobre 2014
Pôle Emploi : 14-15 octobre 2014
ALP’ANIMALIA : 18-19 octobre 2014
Salon de l’hôtellerie : 17-20 octobre 2014
Salon du Chocolat : 14-16 novembre 2014
Salon de l’étudiant : 28-29 novembre 2014
Salon des Vignerons – Jura-Bourgogne : 5-7 décembre 2014

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Alpexpo a un nouveau visage..

Un peu plus de quarante ans après son inauguration, Alpexpo, construit à l’occasion des jeux Olympiques de Grenoble en 1968, fait peau neuve!.

Ce bâtiment unique en Europe est l’oeuvre de l’architecte Jean Prouvé. Il a la particularité d’être constitué de halls épurés avec des baies vitrées en guise de murs. Cette particularité unique en Europe a été distinguée par le label  » patrimoine du XXème siècle. Alpexpo voit en effet ses halls d’exposition qui ne sont obturés par aucune structure, cela offre une vision panoramique de l’espace, éclairée par la lumière du jour..

Bien entendu le temps qui passe use… et oblige à programmer des travaux de rénovation.

La ville de Grenoble a investit 11,8 millions d’euros afin de remettre l’équipement à niveau mais aussi accroître l’attractivité d’Alpexpo, et à travers elle celle de Grenoble pour développer davantage son attractivité.

Des travaux entrepris sur 4 années, réalisés uniquement pendant les trois mois d’été.

A noter que le summum a également connu des travaux avec la réfection des loges et l’amélioration acoustique.Travaux pris en charge financièrement par Alpexpo.

Ce parc des exposition, outil indispensable pour permettre d’accroitre le rayonnement de Grenoble, 5ème ville la plus innovante du monde,a accueilli élus, personnalités, partenaires l’espace d’une matinée d’inauguration de la rénovation.

P1180817

Claus Abfast président d’Alpexpo, accompagné de Catherine Calmels, directrice générale accueillant en particulier Eric Piolle maire de Grenoble et Christophe Ferrari, président de la Métro. Tous souhaitant longue vie à Alpexpo..

« Dans une économie atone, les salons et congrès tirent leur épingle du jeu, nous souhaitons donc poursuivre notre ambitieux plan de développement des différentes activités d’Alpexpo (foires et salons,  congrès-conférences- conventions et concerts-spectacles).  Nous travaillons également sur la qualité du service apporté à nos clients afin de les conquérir et les fidéliser. Le « lifting » des installations y contribuera. La rénovation du Summum porte déjà des fruits, la programmation à venir en est la preuve, » précise Catherine Calmels,

Chacun a pu découvrir une exposition photos intitulée  » moments choisis d’Alpexpo de 1969 à 2014″

Nous avons retrouvé en particulier des photos du Salon de aménagement de la montagne, avec ses bêtes, ses concours de fromages et de miels de montagne mais aussi des images du salon agricole dauphinois ( le SAD) que beaucoup regrettent encore…Souvenirs..souvenirs…

Gilbert PRECZ

Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie A la une, foires/salons, grand angleCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+