Archive | 16 octobre 2014

Aides aux exploitations agricoles en difficulté

Stéphane LE FOLL précise les modalités d’application des mesures relatives aux cotisations MSA en faveur des exploitations agricoles en difficulté, en particulier dans le secteur des fruits et légumes et les zones viticoles touchées par des orages de grêle ou des inondations.

Vignoble touché par les intempéries (exploitation Vicomte Loïc de Roquefeuil, lieu-dit Chateauneuf à Saint-Léon).©Pascal Xicluna / Min.agri.fr

Les mesures suivantes seront mobilisées pour les exploitants connaissant des problèmes de trésorerie :

- Prise en charge, pour les plus impactés, des cotisations sociales par le Fonds d’action sanitaire et sociale de la MSA ;

- Echéancier de paiements pour ces mêmes cotisations pour une durée maximale de 3 ans.

Compte tenu du caractère exceptionnel des difficultés rencontrées par les exploitations agricoles de ces secteurs, l’enveloppe de prise en charge des cotisations sociales pour le second semestre 2014 sera augmentée de 50%, passant de 15 à 23 M€. La répartition finale entre les départements sera arrêtée par le CA de la MSA du 13 novembre 2014.

Cette deuxième enveloppe permettra de traiter d’ici les prochaines semaines les besoins des secteurs en crise, en particulier le secteur des fruits et légumes et de la viticulture, sur la base des remontées dans les prochains jours des DDT/M.

Pour les autres secteurs impactés sur le plan économique (viande bovine, porc, etc.), et devant faire face notamment aux conséquences de l’embargo russe, des dispositions analogues seront mises en œuvre et prises en charge sur l’enveloppe 2015 du fonds d’action sanitaire et sociale de la MSA.

Stéphane LE FOLL indique que ces mesures complètent les autres dispositifs d’aides aux agriculteurs en difficulté, en cours d’examen dans les cellules départementales (prêts de trésorerie, fonds d’allègement des charges, exonérations de taxe sur le foncier non bâti).

Catégorie agricultureCommentaires fermés

L’étoile des bergères

Au festival international du film  » pastoralisme et grands espaces », qui se déroule à Prapoutel, nous avons attendu avec une certaine curiosité la projection du film  » l ‘étoile des bergères.


ber

Un film tourné en Isère…

Comment six bergères voient et vivent leur métier, ce qui leur plaît, comment elles le pratiquent, le sens qu’elles donnent à ce qu’elles font ? Ces bergères sont filmées en situation dans leur alpage, elles sont interviewées dans leur appartement.

Seules avec une caméra embarquée, elles nous font partager leur quotidien. On découvre leur manière de guider les troupeaux ou de les accompagner, leurs petits aménagements (sauna, lave linge…). On les voit dans un décor magnifique ou dans un isolement moins charmant. Le ton de ce film est sensible, parfois émouvant, drôle aussi et souvent joyeux. Il est à leur image.

be2

Le film aborde une autre conception du temps et de voir le monde… et la montagne est toujours présente, changeante, avec les moutons, les chiens… et les bergères…

L’étoile des bergères aura t-elle un prix… On verra bien.. elle a déjà reçu l’ovation du public et a su nous émouvoir…

Catégorie festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

XI ème Festival du film international « pastoralismes et grands espaces »

Le XIème festival  international  » pastoralismes et grands espaces  » a vraiment démarré ce jeudi matin avec, dès 9 heures la projection du premier film en compétition. Mas onte voles Nar, une évocation des grands espaces du Massif Central, des musiques et danses de traditions orales qui le peuplent. Des lors les films en compétition se sont succédés tout au long de la journée, mise à part la traditionnelle pose déjeuner..

On notera que la salle de projection a fait le plein..

A la vue des films en compétition, on se disait que l’on aimerait pas être à la place du jury, présidé par Oumar Ndiaye, réalisateur sénégalais, directeur du Festival du film de Dakar.

on retiendra que jamais le jury n’a été aussi international.. : Inde, Mali, Maroc, Sénégal, Suisse, Tchad, et France…

Outre la projection des films, festivaliers et visiteurs ont pu découvrir les stands et expositions présentés dans les locaux du centre des Ramayes, à Prapoutel, ou se déroule le festival…

on retiendra que le festival est un moment d’échanges mais aussi de solidarité.. Pour preuve les nombreuses affiches faisant références aux organisations solidaires.

L’Inde, celle de l’Himalaya est l’invitée d’honneur de ce XIème festival.. Inutile de dire que l’espace qui lui est réservé connaît une animation toute particulière…

Ce vendredi est un jour dense pour le festival avec en particulier, dès 9 heures, les traditionnelles rencontres internationales du pastoralisme, dès 9 heures, et à 17 heures, l’assemblée générale de pastoralisme du monde… Sans oublier la projection de films en compétition…

Rappel: les accès au festival, à la salle de projection sont totalement gratuits..

Gilbert PRECZ

Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

Loi sur la transition énergétique

Loi sur la transition énergétique vue par Biassu…

Bi

Catégorie Biassu, énergiesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2014
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+