Catégorie | enseignement-formation

Coublevie: Une MFR identifiée cheval

Colette Guillemette  présidente de la MFR de Coublevie a connu l’établissement suite à l’inscription de l’une de ses filles. Dès lors tout est allé très vite:  » on m’a demandé si je souhaitais rejoindre le conseil d’administration, puis j’ai été trésorière adjointe et me voilà présidente depuis 5 ans. »

Elle a une conception tout à fait cadrée de son rôle:  » Il est indispensable que nous formions un tandem sans faille avec la directrice, Isabelle Hertleer. Je dois être la garante d’une certaine cohérence, avoir une vue globale de la vie à la MFR mais ce n’est pas moi qui dirige ni  forme les élèves, ce sont la directrice et les moniteurs. « 

Colette Guillemette connait la MFR de Coublevie depuis une petite quinzaine d’années. Elle l’a donc vu évoluer. Au fil du temps et pour répondre à la demande du territoire, les formations ont évolué, et les formations horticoles ont laissé la place aux formations dans la filière « cheval ».

Coublevie est maintenant identifiée « cheval »

 » Il y a un risque c’est certain mais il faut savoir que dans le cheval, il y a de nombreux métiers, de nombreuses débouchées. »

P1190876

Il fait bon vivre à la MFR de Coublevie d’autant plus que les élèves présents ont tous une passion: le cheval. L’ambiance est studieuse et conviviale grâce au maintien d’effectifs « à taille humaine » Particularité: les élèves sont tous, sans exception internes. » C’est une volonté de la MFR; Cela permet aux élèves d’apprendre et de développer certaines valeurs comme la vie de groupe, de mieux connaître la règle du partage. »

Une autre particularité et non des moindres: le système éducatif et pédagogique qui repose sur l’alternance. Les élèves effectuent des stages, tout au long de l’année dans le milieu professionnel (Centres équestres, élevages…). Ce vécu est utilisé en cours pour aborder la théorie en s’appuyant sur la pratique et l’expérience qu’ils acquièrent tout au long de leur parcours.

Isabelle Hertler, directrice de la MFR

Isabelle Hertleer, directrice de la MFR

Les moniteurs ont une tâche d’enseignement et  sont formés pour dispenser aux jeunes une pédagogie différente et centrée sur l’alternance.

Ils ont aussi un rôle éducatif car ils encadrent les jeunes en dehors de leurs heures de cours, pendant les repas, les veillées, les sorties et voyages d’études. Ils sont en permanence à l’écoute des jeunes et de leurs familles.

La MFR de Coublevie a vocation à accueillir des jeunes de la 4ème au Bac Professionnel CGEH en passant par le CAPA soigneur d’équidés.

Est également proposé le BPJEPS  (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) mention équitation.

Pour intégrer la MFR, la motivation est primordiale. Il faut retenir que la très grande majorité des diplômés qui sortent de la MFR trouvent  du travail dans leur branche.

Les autres se seront appuyés sur leur passion du cheval pour obtenir un diplôme qui leur permettra de poursuivre des études (en B.T.S par exemple) ou un travail dans des domaines proches de leur projet. Pas négligeable par les temps qui courent….

Pour plus de renseignements: http://www.mfrcoublevie.com/

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8549 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+