Archive | 05 décembre 2014

Le Trémini’s club au festival du Film de Montagne à Autrans

Jeudi 4 décembre, 18 membres enthousiastes et dynamiques  du Trémini’s club se sont levés tôt pour partir à Autrans pour participer à la journée réservée aux Aînés ruraux.

Pour cette édition 2014, le Festival du Film de Montagne intègre un nouveau lieu le centre de vacances l’Escandille et c’est dans la grande salle de 400 places qu’ils sont accueillis chaleureusement  par les bénévoles et les organisateurs.

Au programme,  le matin, pour le prix du public, trois films: »L’Homme qui plante des chênes » de Stéphane Cazeres, »Discrète Chevechette » de Yoann Périé et « Guides & Cie » de Gilles Chappaz. Trois univers très différents : la montagne de la Sainte Victoire, le massif du Vercors et Chamonix et ses guides. A midi, un bon repas convivial réunit tout le monde dans une ambiance festive.

Enfin l’après midi, quatre films furent proposés : « Icefall » de Joseph Areddy, « René Vernadet, l’oeil qui précédait l’exploit » de Laetitia Chalandon, « Voyage au Brésil » de Francisco Tranto Junior et « Alexandre, fils de Berger » de Véronique, Anne et Erik Lapied. Ainsi après un voyage dans des cascades de glaces vertigineuses, un retour dans le passé des premiers films acrobatiques de montagne, l’aventure de deux escaladeurs talentueux et passionnés  au Brésil, la journée se termina sur un film charmant qui plut à tous par sa fraîcheur et son authenticité, déjà primé au  Festival du Film Pastoralismes et Grands Espaces 2014 (Grand Prix et Prix du Public):Alexandre fait ses premiers pas de berger dans les alpages savoyards de la Lauzière. Etre berger… Une vocation, et un métier, qui évolue et se transmet…

Sans titre 2

C’est la deuxième fois que le club participe au Festival de Film de Montagne à Autrans et ce fut  avec toujours autant de plaisir.

Catégorie aînés rurauxCommentaires fermés

Parler la langue du consommateur

« Parler la langue du consommateur ». C’est le défi ambitieux mais nécessaire que relève la filière viande avec la mise en place, le 13 décembre 2014 au plus tard dans les magasins, d’un nouvel étiquetage obligatoire au rayon libre-service des GMS, qui va simplifier et clarifier l’offre viande.

A l’origine de la démarche, un simple constat : les consommateurs passent beaucoup plus de temps dans le rayon boucherie libre-service que dans les autres rayons (1min30 en moyenne , soit deux à trois fois plus longtemps qu’ailleurs) sans toujours tirer satisfaction de leur achat.

L’explication tient, en grande partie, à la méconnaissance des différents morceaux de viande, de leur qualité ou de leur spécificité selon leur usage culinaire .

En conséquence, trop de clients, seuls devant leur rayon libre-service en GMS, s’interrogent sur la qualité et le mode de préparation à réserver aux produits de boucherie qu’ils choisissent. Au final, leur achat de viande est trop souvent vécu comme une loterie où, de peur de perdre, certains clients n’osent même pas jouer !

Face au constat établi, les professionnels de la filière viande, en collaboration étroite avec la DGCCRF qui, dès l’origine de la réflexion, a pris conscience de l’intérêt d’un tel chantier et l’a soutenu, ont mis au point une dénomination simplifiée pour les viandes de bœuf, de veau et d’ovins vendues en libre-service en GMS, dans l’objectif d’aider le client à mieux comprendre, pour mieux acheter.

Concrètement, la nouvelle dénomination s’appuie sur 3 informations simples et essentielles qui ont fait l’objet de test-consommateurs :

  • La première information, la plus attendue par le consommateur : le nom du morceau pour les morceaux bien identifiés, ou le type de morceau pour les morceaux méconnus (steak, rôti, pot-au-feu, escalope, côte, gigot…)
  • La deuxième information : le potentiel de tendreté ou de moelleux sera désormais indiqué sur l’étiquette au moyen d’étoiles.
  • La troisième information : le mode de cuisson (à griller, à rôtir, à mijoter)

illustration_etiquettes

Grâce à ce nouvel étiquetage, le consommateur, mieux informé et mieux guidé, devrait tirer une plus grande satisfaction de ses achats de viande dans le rayon libre-service en GMS.

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+