Parler la langue du consommateur

« Parler la langue du consommateur ». C’est le défi ambitieux mais nécessaire que relève la filière viande avec la mise en place, le 13 décembre 2014 au plus tard dans les magasins, d’un nouvel étiquetage obligatoire au rayon libre-service des GMS, qui va simplifier et clarifier l’offre viande.

A l’origine de la démarche, un simple constat : les consommateurs passent beaucoup plus de temps dans le rayon boucherie libre-service que dans les autres rayons (1min30 en moyenne , soit deux à trois fois plus longtemps qu’ailleurs) sans toujours tirer satisfaction de leur achat.

L’explication tient, en grande partie, à la méconnaissance des différents morceaux de viande, de leur qualité ou de leur spécificité selon leur usage culinaire .

En conséquence, trop de clients, seuls devant leur rayon libre-service en GMS, s’interrogent sur la qualité et le mode de préparation à réserver aux produits de boucherie qu’ils choisissent. Au final, leur achat de viande est trop souvent vécu comme une loterie où, de peur de perdre, certains clients n’osent même pas jouer !

Face au constat établi, les professionnels de la filière viande, en collaboration étroite avec la DGCCRF qui, dès l’origine de la réflexion, a pris conscience de l’intérêt d’un tel chantier et l’a soutenu, ont mis au point une dénomination simplifiée pour les viandes de bœuf, de veau et d’ovins vendues en libre-service en GMS, dans l’objectif d’aider le client à mieux comprendre, pour mieux acheter.

Concrètement, la nouvelle dénomination s’appuie sur 3 informations simples et essentielles qui ont fait l’objet de test-consommateurs :

  • La première information, la plus attendue par le consommateur : le nom du morceau pour les morceaux bien identifiés, ou le type de morceau pour les morceaux méconnus (steak, rôti, pot-au-feu, escalope, côte, gigot…)
  • La deuxième information : le potentiel de tendreté ou de moelleux sera désormais indiqué sur l’étiquette au moyen d’étoiles.
  • La troisième information : le mode de cuisson (à griller, à rôtir, à mijoter)

illustration_etiquettes

Grâce à ce nouvel étiquetage, le consommateur, mieux informé et mieux guidé, devrait tirer une plus grande satisfaction de ses achats de viande dans le rayon libre-service en GMS.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+