Archive | 11 décembre 2014

Opération « vérité sur le prix du lait »

Alors que le début de l’année 2015 s’annonce particulièrement chahuté pour l’amont de la filière laitière, la FNPL lance l’opération « vérité sur le prix du lait ». Il s’agit pour la FNPL de révéler la vérité sur le prix du lait en toute transparence. Les producteurs de lait doivent obtenir des entreprises le prix du lait qui leur revient de droit !

Depuis 17 mois nous enregistrons un manque à gagner de 540 millions d’euros pour les éleveurs français comparé à leurs collègues allemands soit l’équivalent de 8 000 euros par exploitation !
En 2015, les éleveurs laitiers français doivent récupérer cet argent. Pour la FNPL, 2015 sera aussi l’année de vérité pour la filière laitière.

Doit-on y voir une contre-performance de l’industrie laitière française ? Doit-on soupçonner une convergence de vues des entreprises privées et coopératives sur le dos des producteurs de lait français ? Doit-on voir dans le non-respect des engagements contractuels et des indicateurs le seul levier des entreprises pour restaurer leur marge ou payer des dividendes ? Doit-on penser qu’il est plus facile de presser ses fournisseurs que réellement négocier avec la distribution ?

La FNPL donnera des éléments de réponse à ces questions dans les semaines prochaines grâce notamment à son observatoire des prix du lait à la production.
A suivre sur Twitter @FNPlait #veritesurleprixdulait.

Lisser les hausses et anticiper les baisses de prix n’est pas un comportement acceptable de la part des entreprises.

Les éleveurs laitiers français ne peuvent plus être LES variables d’ajustement – sur le prix et les volumes- de l’équation laitière à la française. La FNPL dit stop !

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+