Archive | 18 décembre 2014

Concours de cuisine écologique, une journée toute en saveurs

Le Climat dans nos assiettes

Pari gagné pour la première édition de ce concours de cuisine écologique : une cinquantaine de personnes se sont déplacées au Lycée professionnel Le Bréda à Allevard ce 14 décembre 2014 pour participer à la dégustation et assister à la remise des récompenses. Récit d’une journée toute en saveurs.

C’est à 8h00 du matin que les 3 équipes composées d’amateurs (plus ou moins avertis) et d’un professionnel de la restauration, se sont retrouvées dans la grande salle de réception du Lycée professionnel Le Bréda d’Allevard. À 8h30, les équipe ont pris leurs marques dans les cuisines et ont commencé leur travail… dans la joie et la bonne humeur.

Les « Bio-men et Super Mamie » de Bourgoin-Jallieu, les « Massala » de Grenoble et les « Bartavelles » d’Allevard ont mis l’ambiance en cuisine tout en confectionnant un menu (plat + dessert) qu’ils avaient composé au préalable en fonction de plusieurs critères : nombre de kilomètres parcourus par le produit, kgs de Co2 associés à chaque ingrédient, saveurs, couleurs, équilibre nutritionnel.

À midi, le public s’est installé au côté du jury pour déguster les délicieuses préparations des différentes équipes.cuisine

Après avoir fait frétiller leurs papilles, les membres du public ont voté pour leur plat préféré, tandis que le jury délibérait pour décerner les distinctions « plat salé », « plat sucré » et « Grand prix Environnement ».

résultats du concours :

  • Distinction du jury – plat salé : Volaille en millefeuille d’automne de l’équipe des « Massalas »
  • Distinction du jury – plat sucré : Délices d’automne de l’équipe des « Bio-men et Super-Mamie »
  • Coup de cœur du public : à nouveau la Volaille en millefeuille d’automne de l’équipe des « Massalas »
  • Grand Prix Environnement : pour l’ensemble de leur menu, l’équipe des « Bartavelles »

Tonnerre d’applaudissements, émotion et félicitations ont accompagné ces annonces.

Une bonne journée riche en saveurs et en émotions pour un concours de cuisine convivial et accessible à tous.

Rendez-vous au printemps 2015 pour la deuxième édition !

Plus de photos ici.

ag

Le Jury

Les membres du jury ont été sélectionnés selon leurs compétences dans les domaines professionnels correspondant aux critères d’évaluation des équipes.

Métiers de la restauration mais aussi diététicienne, experts en énergie ou spécialistes des produits locaux, nos jurés sont complémentaires et devront se mettre d’accord pour attribuer les prix selon des critères très précis.

Les membres du jury en bref :

  • François Desmarquoy – Directeur du Lycée professionnel Le Breda à Allevard
  • Isabelle Grimaud – Producteur de fruits et légumes bio à St Maximin
  • Isabelle Alexandre – Diététicienne
  • Julien Ducrotois – AGEDEN – Spécialiste de l’énergie.

Le défi Climat dans nos assiettes

Un défi tout en saveurs et en valeurs !

En équipe de 5 personnes et avec l’aide d’un professionnel, les équipes ont pour mission de créer un plat et un dessert avec une empreinte écologique minimum.

Ce projet, est réalisé dans le cadre de l’action Régionale « Le Climat dans notre assiette » portée par les Espaces Info Énergie de Rhône Alpes et déclinée selon les spécificités de chaque territoire.

Catégorie bioCommentaires fermés

Ouvrir le marché de l’UE aux pommes, raisins et prunes moldaves

La Moldavie pourra exporter à droit nul dans l’UE jusqu’à 40 000 tonnes de pommes fraîches, 10 000 tonnes de raisins de table frais et 10 000 tonnes de prunes fraîches, grâce à une proposition soutenue par les députés européens.

Cette mesure devrait compenser les pertes que les producteurs moldaves ont subies suite à l’interdiction imposée par la Russie pour des raisons politiques sur les importations de produits moldaves.

La Moldavie pourra importer à droit nul dans l’UE:

  • 40 000 tonnes de pommes fraîches
    (= 0,4% de la production de l’UE)
  • 10 000 tonnes de raisins de table frais
    (= 0,6% de la production de l’UE)
  • 10 000 tonnes de prunes fraîches
    (= 0,7% de la production de l’UE)

La plupart de ces importations devraient arriver sur le marché de la Roumanie.

« L’importance du règlement adopté aujourd’hui va au-delà des quantités de pommes, raisins et prunes. Il s’agit d’un geste de solidarité face à la dureté de la situation: c’est une bouffée d’air frais pour un secteur d’une importance capitale pour l’économie moldave, qui est touchée par cet embargo russe irrationnel, tout comme l’UE », a affirmé le rapporteur Sorin Moisa  après le vote.

Préférences commerciales de l’UE envers la Moldavie

Bien que 90% de l’ensemble des importations en provenance de la Moldavie soient entrées dans l’UE à droit nul depuis 2008, conformément au règlement relatif aux « préférences commerciales autonomes », les fruits frais font partie des 10% restants. Cependant, le vin moldave a été ajouté à la liste des importations à droit nul en 2013 à la demande du Parlement.

Le 21 juillet 2014, la Russie a imposé une interdiction d’importation sur les produits agricoles moldaves en réponse au rapprochement des relations économiques et politiques entre l’UE et la Moldavie. Cette mesure nuit à l’économie moldave car la Russie représente son deuxième partenaire commercial (après l’UE) et le secteur de l’horticulture emploie environ 10% de la population active.

La Commission européenne a proposé d’ouvrir le marché de l’UE pour répondre à l’appel urgent lancé par la Moldavie à l’UE. Cette concession sur les importations de fruits s’ajoute aux préférences commerciales octroyées à la Moldavie dans le cadre de la « zone de libre-échange approfondi et complet » avec l’UE, établie par l’accord d’association entre l’UE et la Moldavie que le Parlement européen a ratifié le mois dernier.

Conséquences très limitées sur le marché européen

Le volume des contingents tarifaires à droit nul pour les trois produits concernés est très limité comparé à la production de l’UE (0,4 % de la production européenne de pommes, 0,7 % pour les prunes et 0,6 % pour le raisin de table).

Par ailleurs, il a souligné que les importations supplémentaires de ces trois produits seront probablement absorbées par le marché roumain, « étant donné la proximité culturelle et géographique des deux pays » ainsi que « la situation actuelle sur les marchés » - la production de fruits en Roumanie étant en baisse de volume.

L’ensemble des importations de la Moldavie dans l’UE en 2013 ont représenté 0,1% du total des importations sur le marché européen.

Catégorie Union européenne, agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+